Quelle surprise ! Une étude montre que les conducteurs sont moins attentifs quand l'autopilote est activé

Arnaud Marchal
Spécialiste automobile
15 septembre 2021 à 16h25
21
Tesla Autopilot © TierneyMJ / Shutterstock.com
© TierneyMJ / Shutterstock.com

Le MIT a réalisé une étude qui démontre, sans grande surprise, que les conducteurs utilisant la fonction AutoPilot sur leur Tesla sont moins attentifs à la route que lorsqu'ils conduisent par eux-mêmes.

L’étude se base sur l'enregistrement vidéo de plus de 800 000 km parcourus en Tesla Model S et Model X avec pilotage automatique. Il en résulte que les conducteurs ont tendance à porter leur regard sur des éléments étrangers à la conduite.

Est-ce une surprise ?

Si les systèmes d'assistance à la conduite sont conçus pour réduire le risque d’accident ou pour minimiser les dégâts tant matériels qu'humains, il semble évident que leur utilisation atténue une partie plus ou moins importante de l’attention du conducteur.

Que ce soit un simple régulateur de vitesse, qui nous évite de rouler trop vite et donc de surveiller en permanence le compteur de vitesse, ou le pilotage automatique avancé de Tesla, l’attention du conducteur est clairement en baisse lors de leur usage.

L’étude réalisée autour de la conduite automatique de Tesla met en évidence que les conducteurs qui l’utilisent regardent des éléments qui ne concernent pas la conduite, et cela, pendant de plus longues sessions qu'à l'accoutumée. Si notre regard peut être attiré par le paysage pendant que nous conduisons, nous revenons rapidement à notre conduite, mais l’utilisation du pilotage automatique nous pousse à la distraction plus longuement.

Un système contre-productif ?

Ainsi, l’étude menée par le MIT indique que 22 % des coups d’œil hors du champ de conduite ont duré plus de 2 secondes. Si cela semble encore assez bref, c’est assez pour ne pas détecter un obstacle ou un coup de frein brutal dans le flux de circulation.

Le pilotage automatique actuellement proposé par Tesla sur ses voitures électriques n’est pas une conduite 100 % autonome à proprement parler. L’utilisateur doit rester vigilant en permanence pour pouvoir réagir en cas de danger imminent qui ne serait pas détecté par le système.

Enfin, l’étude a mis en évidence que les conducteurs regardaient davantage la route dès lors qu’ils désactivaient le système de pilotage automatique.

Source : Electrek

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
21
17
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Waze, Coyote et TomTom n’indiqueront plus certaines présences des forces de l’ordre à partir du 1er novembre
Les pneus « sans air » increvables Michelin Uptis ont été présentés à Munich
Volkswagen ID.4 : l'autonomie des différentes versions du SUV dévoilées
C'est un oiseau, c'est un avion ? Non, c'est un camping-car (solaire) !
Baidu commence à tester ses taxis autonomes Apollo Go à Shanghai
Les premiers pick-up Rivian R1T sortent enfin d'usine
Tesla bloque les réparations
Volkswagen ouvre un centre de recherche sur les cellules de batterie en Allemagne
Tesla Model Y : tout ce qu’il faut savoir sur le nouveau SUV électrique
Grande-Bretagne : les nouvelles constructions bientôt obligées de disposer de chargeurs pour véhicules électriques ?
Haut de page