Samsung à l'IFA : une triste mésaventure pour des blogueurs indiens

03 septembre 2012 à 17h46
0
Alors que l'IFA bat son plein à Berlin jusqu'à mercredi, une histoire associée à la présence de Samsung sur le salon fait aujourd'hui le tour du Web. Cette histoire, c'est celle de plusieurs blogueurs indiens qui, invités en Allemagne par l'entreprise sud-coréenne pour découvrir leurs nouveaux produits, ont été déclarés malgré eux démonstrateurs de la marque : et en cas de refus de présenter au public les nouveautés de Samsung, ces derniers étaient visiblement conviés à payer eux-mêmes leur billet de retour.

00FA000005385033-photo-samsung-ifa.jpg
A l'IFA, Samsung a mis les petits plats dans les grands : un stand immense qui prend tout un hall et deux conférences pleines à craquer. La première, Samsung Unpacked, qui a notamment révélé le Galaxy Note II et le Galaxy Camera, se tenait d'ailleurs en dehors du Messe, c'est-à-dire à l'extérieur-même de l'IFA, dans la salle du Tempodrom de Berlin.

A cette occasion, Samsung, comme beaucoup d'autres grandes entreprises présentes en Allemagne pour l'IFA, avait invité de très nombreux médias. Parmi eux, certains s'étaient fait payer le déplacement et l'hébergement par la société : ce fut notamment le cas de blogueurs indiens qui n'auraient jamais pu participer à l'évènement sans ce coup de pouce financier. Parmi eux, Clinton Jeff du site Unleash the Phones, qui s'est retrouvé à Berlin la semaine dernière, défrayé par Samsung. Oui, mais...

De blogueurs à démonstrateurs

The Next Web relate la mésaventure de ces bloggeurs indiens qui, d'invités, se sont retrouvés dans un rôle d'ambassadeur de la marque. Clinton Jeff explique avoir pourtant bien précisé à Samsung que s'il acceptait ce déplacement, ce n'était que dans un but purement journalistique - ce que la firme aurait accepté en premier lieu. Seulement, le blogueur a commencé à avoir de sérieux doutes sur l'objectif de sa venue lorsque Samsung, quelques semaines avant la conférence, lui a demandé ses mensurations de vêtements.

Ses doutes se sont transformés en certitudes une fois arrivé à Berlin : là, lui et ses confrères se sont vu remettre des chemises estampillées Samsung, et un représentant de la marque leur a expliqué qu'ils seraient associés à un kiosque après la conférence « pour montrer les produits aux membres de la presse. »

Clinton Jeff s'est alors montré incertain, hésitant. Mais c'est là qu'un employé de Samsung lui aurait déclaré « Vous pouvez en être et porter l'uniforme, ou alors vous devrez vous procurer vos propres billets de retour et vous trouver un hôtel pour la durée de votre séjour à partir du moment où vous refusez. » Ambiance.

Une situation qui a provoqué un tôlé dans l'assemblée de blogueurs concernés : rapidement, Samsung aurait alors changé de discours, et aurait proposé aux blogueurs de leur payer leur retour, mais 5 jours avant leur départ prévu - les empêchant ainsi de couvrir l'IFA - et à la condition qu'ils portent les chemises pour un seul évènement, et qu'ils ne parlent pas du tout de cet incident.

0190000005385075-photo-clintonjefftwitter.jpg

Une situation de laquelle Clinton Jeff s'est affranchi... grâce à Nokia qui, visiblement alerté par la situation, a pris en charge son hôtel et ses billets comme le blogueur l'explique sur Twitter. Il ne dit pas comment la suite de cette histoire s'est déroulée pour les autres blogueurs, qui semblent bel et bien avoir fait vœu de silence.

Un précédent pour Samsung

Cette mésaventure vécue par Clinton Jeff et certains de ses confères ne donne qu'un seul point de vue : il est donc difficile d'en assurer la véracité de bout en bout. Pourtant, une autre histoire similaire, vécue cette fois-ci par une blogueuse française, laisse penser que Samsung n'en est pas à son premier coup d'essai concernant
l'embrigadement de ce type de média dans la promotion de ses produits.

Sur son site, France Quiqueré expliquait début août avoir « gagné » un voyage à Londres à l'occasion des Jeux Olympiques. Dans un long billet, la bloggeuse explique avoir fait un travail d'ambassadrice pour la firme sur les réseaux sociaux. « Je n'avais pas conscience que j'allais devoir travailler 8h par jour pendant 3 jours, et je n'ai pas signé de contrat de travail. J'imaginais un rôle de simple reporter relatant l'expérience sur les réseaux sociaux à ma façon, comme nous y avions été habitué » résume la blogueuse.

Pour l'heure, Samsung n'a pas réagi face à l'un ou l'autre de ces témoignages qui plombent quelque peu les annonces réalisées par l'entreprise ces derniers jours. On note que, dans les deux cas, les blogueurs faisaient partie du programme Mob!lers de la firme, qui permet aux internautes de postuler pour faire la promotion des produits Samsung à travers des articles et sur les réseaux sociaux.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Volvo va brider toutes ses nouvelles voitures à 180 km/h pour lutter contre l'insécurité routière
StopCovid : voici à quoi ressemble l'application, captures d'écran à l'appui
La NASA vous explique pourquoi la montée des eaux est difficilement perceptible
Vers une possible suppression de la TVA sur les voitures électriques ?
Les constructeurs tentent l'aventure de la voiture électrique depuis près de 50 ans
À Singapour, une peine de mort prononcée... par ZOOM
Windows 10 : la mise à jour de mai arriverait dans la semaine, mais pas en automatique
Tesla va augmenter le prix de son AutoPilot, Elon Musk explique pourquoi
Le Raspberry Pi 4 peut désormais booter via USB
scroll top