Procès Samsung/Apple : le premier aurait bien copié le second selon un expert

01 juin 2018 à 15h36
0
00FA000005342906-photo-peter-bressler.jpg
Peter Bressler
Le procès opposant Apple à Samsung aux Etats-Unis semblait, lundi soir, pencher en faveur de la firme de Cupertino après le témoignage de Peter Bressler, ancien président de l'Industrial Designers Society of America qui a estimé que les designs des produits Apple et Samsung ciblés dans l'affaire sont « sensiblement les mêmes ».

Appelé à témoigner par Apple, Peter Bressler est un habitué du design: cet ancien designer industriel, qui enseigne aujourd'hui la conception de produits à l'Université de Pennsylvanie, a près de 60 dépôts de brevets à son actif concernant des designs et des technologies. Un expert sur lequel la firme de Cupertino a sans doute bien fait de miser, puisque son témoignage fait beaucoup parler de lui depuis hier soir.

Dans son témoignage, Peter Bressler a rapidement prononcé la phrase magique que l'on entend très souvent depuis le début de l'affaire, démarrée en avril 2011 : « Mon opinion est qu'un certain nombre de téléphones et deux tablettes de Samsung ont une conception sensiblement similaire à celle que l'on trouve sur les brevets d'Apple » a-t-il déclaré.

L'expert a illustré sa réflexion avec une présentation mettant en avant les ressemblances entre les produits Apple et une douzaine de produits Samsung, englobant une grande partie de la gamme Galaxy. Il s'est notamment basé sur les détails donnés dans les 3 brevets d'Apple que violerait Samsung, évoquant les coins arrondis des iPhone et de l'iPad, ou encore le bord noir qui entoure l'écran de la tablette. Différents détails que Bressler a relevés, notamment, sur les smartphones Galaxy de Samsung.

Pour Peter Bressler, les concepteurs de Samsung auraient eu l'intention évidente de proposer des produits esthétiquement très proches de ceux d'Apple. « Les designers industriels sont formés à prêter attention à un grand nombre de petits détails qui fonctionnent ensemble pour former l'impression générale de ce que le consommateur a l'habitude de voir » a-t-il expliqué. « Les consommateurs peuvent voir ces détails, mais ils ont tendance à plus être attirés par la vue d'ensemble. »

01F4000005342860-photo-comparaison-peter-bressler.jpg
L'avant et l'après iPad chez Samsung

De plus, l'expert a expliqué que les caractéristiques que Samsung aurait repris d'Apple ne font pas parti des impératifs techniques des terminaux, mais des choix esthétiques des concepteurs de la firme de Cupertino. Or, l'un des arguments de Samsung est qu'Apple lui-même n'a rien inventé - on se souvent de l'époque où la firme avait même évoqué une tablette présente dans le film de Kubrik 2001 : l'Odyssée de l'espace, sorti en 1968. Mais une fois encore, la subtilité viendrait des petits détails.

Peter Bressler a également évoqué des tablettes et smartphones d'autres firmes comme Sony ou Acer qui, si elles proposent des fonctionnalités similaires, sont éloignées d'Apple en termes de design. « Le fait que Samsung et d'autre fabricants ont lancé dans le commerce des tablettes aux designs différents prouve que Samsung avait accès à plusieurs options de conception qui aurait pu offrir des fonctions similaires ou équivalentes à l'utilisateur final » a estimé Bressler. La totalité des comparaisons et du témoignage sont disponibles en ligne, sous la forme d'un PDF.

01F4000005342858-photo-comparaison-peter-bressler.jpg
De haut en bas et de gauche à droite : La tablette S de Sony, Le Nook de Barnes and Noble , La Coby Kyros, l'Acer Iconia A500, la tablette P de Sony, et la tablette Vinci

Mais Samsung a eu la possibilité d'effectuer un contre-interrogatoire, dans lequel l'expert a admis qu'il ne connaissait bien évidemment pas les habitudes de consommation de tous les acheteurs de ce type de produits, et qu'il ne pouvait donc pas se déclarer clairement sur le potentiel de confusion entre les produits d'Apple et ceux de Samsung. Il a cependant cité l'exemple de clients de Best Buy ayant récemment rapporté leur Galaxy Tab neuf à leur magasin, expliquant avoir cru avoir acheté un iPad.

La firme sud-coréenne a également tenté de défendre sa vision en exposant différents modèles de mobiles antérieurs à l'iPhone, disposant selon elle d'un design proche de celui du smartphone d'Apple avant sa mise sur le marché. Des comparaisons que Bressler a qualifiées d' « incorrectes » en expliquant qu'elles ne pouvaient pas être fondées sur un seul visuel de face de chaque produit.

01F4000005342862-photo-comparaison-peter-bressler.jpg
Les exemples donnés par Samsung

Le contre-interrogatoire a fini sur un point de tension, Peter Bressler s'étant montré agacé par les questions très détaillées concernant les similitudes de design entre les produits Apple et Samsung. « Je suis frustré par le niveau de détail que vous me demandez d'analyser » a-t-il fini par répondre à l'avocat du Coréen.

Si ce témoignage n'est pas le dernier prévu dans le procès, il soulève néanmoins, en détail, de nombreux points qui ne devraient pas manquer d'alimenter les prochaines audiences qui opposeront Samsung et Apple dans les prochains jours. Apple prévoit notamment de faire témoigner Susan Kare, qui avait créé de nombreuses icônes pour Mac OS dans les années 80. Son intervention devrait porter non pas sur le design des produits, mais sur le système d'exploitation.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Pour sa console Android, Ouya travaille avec XBMC
OpenGL 4.3, Open GL ES 3.0 : les spécifications publiées
Facebook accueille une application de jeu d'argent
Office 2013 sur Windows RT serait limité en fonctionnalités
SAP lance un programme partenaire dédié aux applications mobiles
HTTP/2.0 : SPDY au coeur des discussions pour le prochain protocole
Mobilité et traçabilité : la filiale d’ADP Hub télécom acquiert Nomadvance
Elecom dévoile le premier clavier NFC pour smartphones Android
Windows 8 : Microsoft forcerait le démarrage sur Metro
Tablette Surface : Acer demande à Microsoft d'y
Haut de page