BlackBerry vise moins de mobiles mais plus de profits

Par
Le 10 novembre 2014
 0
BlackBerry serait sur la bonne voie pour renouer avec les profits, alors que ses ventes s'effondraient encore de près de 80% au dernier trimestre. Pour le PDG, assainir les finances était la première étape.

Trois mois après avoir annoncé la fin de son processus de restructuration, le PDG de BlackBerry, John Chen, réaffirme dans une interview à Reuters qu'il va remettre l'entreprise sur les rails. Pour cela, il compte se focaliser sur la rentabilité plutôt que sur la multiplication des modèles. En un an, l'homme a déjà divisé les pertes de sa société par cinq. Mais depuis 2011, BlackBerry s'est séparé de 10 000 salariés sur 17 500...


01b8000007649949-photo-blackberry-passport.jpg


Dans le même temps, le canadien a généré du cash en revendant son immeuble de Waterloo. Parallèlement, il a noué des partenariats avec des fabricants aux coûts moins élevés, dans l'optique d'assainir les comptes.

Les actionnaires veulent y croire


« Une fois que la société sera redevenue profitable, je ferai tout pour qu'elle ne perde plus jamais d'argent. C'est vraiment un objectif sur lequel je suis focalisé », a martelé John Chen. Le dirigeant est même allé jusqu'à invoquer son bilan chez Sybase, « profitable pendant 60 trimestres consécutifs, et même pendant la bulle Internet », alors qu'elle était en mauvaise santé. Elle fut revendue à SAP en 2010 pour 5,8 milliards.

Les observateurs du secteur restent toutefois attentifs à deux autres indicateurs, au-delà de la profitabilité : la capacité de BlackBerry à vendre ses terminaux dans un marché en passe d'être saturé, et sa force de conviction auprès des entreprises, où il doit réussir à vendre ses services dans un climat aussi concurrentiel. Pour l'instant, les actionnaires soutiennent BlackBerry, dont le titre s'est apprécié de 60% en une année.


A lire également :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top