Honor serait en train de se rabibocher avec Qualcomm pour ses futurs smartphones

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
06 janvier 2021 à 09h54
3

Vous le savez : entre Huawei et Honor , le divorce est désormais acté. L’occasion pour la seconde marque de faire son bonhomme de chemin et de nouer les partenariats qui lui chantent… en commençant avec Qualcomm.

Comme chacun sait, l’actuelle situation commerciale entre Pékin et les États-Unis ne permet plus aux entreprises américaines de commercer avec Huawei. Mais avec Honor qui vole maintenant de ses propres ailes, les discussions avec Qualcomm autour de ses puces Snapdragon peuvent reprendre plus sereinement.

Honor revient en odeur de sainteté

D’après des sources internes à Honor citées par China Business News, la marque chinoise a bel et bien repris les négociations avec Qualcomm. La raison ? Honor n’étant pas sur la fameuse « Entity list » dressée par les États-Unis, rien n’empêche donc les deux entreprises de collaborer.

Et autant dire que cela pourrait drôlement changer la donne pour Honor. On sait Huawei en grande difficulté pour se fournir en chipsets, maintenant que même TSMC a quitté le navire pour ne pas se mettre les États-Unis à dos. S’assurer du soutien de Qualcomm qui, pour rappel, est leader du marché des chipsets mobiles, est donc particulièrement précieux pour Honor.

Si l’information venait à se confirmer, on pourrait donc s’attendre à voir débarquer des téléphones Honor alimentés par un chipset Snapdragon. L’occasion serait d’ailleurs belle pour Honor de lancer un premier fer de lance équipé du Snapdragon 888 , le dernier fleuron du fondeur américain.

Le grand retour de Google à prévoir

Vous l’aurez deviné, si Honor est de nouveau en capacité de travailler avec Qualcomm, il en sera de même avec Google. En effet, si le géant du web n’avait plus droit de cité au sein des smartphones Huawei, il pourra de nouveau proposer ses applications et services sur les futurs appareils de Honor.

Il faut donc s’attendre à redécouvrir des smartphones « comme avant », dépourvus de toutes les frictions inhérentes à l’expérience Android post-bannissement de Huawei. De là à s’imaginer que Honor se substituera progressivement à Huawei sur le marché européen, il n’y a qu’un pas.

Toujours est-il que l’avenir s’annonce radieux pour la nouvelle marque « indépendante ». Nous nous permettons en effet l’usage des guillemets, car nous gardons à l’esprit que cette nouvelle entité est solidement appuyée par Shenzhen Zhixin New Information Technology. Un consortium composé d’une trentaine d’entreprises sous l’impulsion du gouvernement chinois.

Source : Android Authority

Modifié le 06/01/2021 à 10h21
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
3
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

À compter du 30 septembre, des millions de smartphones pourraient ne plus avoir accès au Net
Samsung Galaxy S22 : les coloris du futur smartphone de Samsung fuitent déjà
Seconde main : attention à la sécurité des données
Vous avez iOS 15 et votre stockage est plein ? C'est peut-être juste un bug... et ça touche tous les utilisateurs
Avec iOS 15, Apple FaceTime va permettre de partager son écran (mais pas tout de suite)
Le Google Pixel 6 Pro fuite en vidéo dans un très beau coloris gris
OPPO Reno6 5G : un excellent photophone, mais pas seulement ! Profitez de plus de 149€ d'accessoires offerts
iOS 15 : quelles fonctionnalités manquent encore à l'appel ?
Sous iOS 15, l'application Maison permet d'ajouter un nombre illimité de caméras, et bien plus
Une présentation mi-octobre pour le Google Pixel 6 ? C'est ce que laisse penser un nouvel indice
Haut de page