PayPal peut désormais être intégré au sein des applications

01 juin 2018 à 15h36
0
Face à la multiplication des initiatives dans le paiement mobile, PayPal et ses 143 millions d'utilisateurs actifs entend se faire une place en intégrant sa solution de paiement directement dans les applications.

012C000007189146-photo-paypal-sdk-mobile.jpg
Il sera désormais possible de régler via PayPal sur mobile sans quitter l'application de son e-marchand. L'annonce a été faite la semaine dernière et PayPal la matérialise ce lundi 24 février. Le service de paiement américain rend disponible son kit de développement (SDK) auprès des développeurs pour qu'ils intègrent son module de paiement au sein même de leurs applications (iOS et Android).

La filiale d'eBay avait expérimenté ce dispositif en novembre dernier auprès du service de voiture avec chauffeur Uber. Dès lors PayPal avait promis qu'il étendrait son SDK à tous les développeurs dans 30 pays. « Grâce au SDK mobile, les consommateurs n'auront plus besoin de quitter l'interface des applications pour effectuer leur paiement ni de se connecter systématiquement à leur compte », souligne la société.

Jusqu'à présent, payer via PayPal, sur ordinateur et sur mobile, faisait « sortir momentanément l'acheteur du site sur lequel il fait son achat pour le diriger sur le site de PayPal, qui a une interface froide et rébarbative », observe Frédéric René, directeur général de LikiSoft. Or il rappelle que « les utilisateurs veulent rester sur le même site, car cela leur inspire plus confiance ». Sinon, gare à l'abandon de panier.

S'imposer sur mobile

Dans le paiement mobile, la lutte est rude. D'après le la Mobile Marketing Association, le m-commerce est en croissance de 25% par trimestre en France. Un dynamisme qui pousse les acteurs du paiement, comme MasterCard, Visa, les banques, les fabricants de smartphones, les opérateurs de téléphonie mobile, les start-up et bien sûr PayPal, à s'emparer de la question de façon sérieuse. Souvent, avec un « e-wallet ».

En 2013, PayPal a enregistré 27 milliards de dollars de volumes de transactions sur mobile, contre 14 milliards en 2012 et 4 milliards l'année d'avant. Ce dynamisme serait plus lié à l'augmentation de la taille du gâteau mobile qu'aux avantages compétitifs qu'aurait l'américain sur les solutions concurrentes de porte-monnaie électronique, comme V.me By Visa, MasterPass, Google Wallet ou même le paiement via la facture mobile.

Le SDK mobile est une réponse. Pour attirer les développeurs à recourir à sa solution, la société vient aussi de réaliser une refonte du site qui leur est dédié, de même que de son environnement de test (« sandbox »). L'américain souligne accorder une « attention toute particulière à la communauté des développeurs » avec en toile de fond l'objectif de faciliter l'intégration de sa solution de paiement dans leurs applications.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

HTC One A9 : le faux jumeau de l'iPhone 6
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
Black Friday : elle achète un iPhone 6 et se retrouve avec des patates
On Refait le Mac : premières impressions sur l'iPhone 6
Infos US de la nuit : incertitudes sur la date de lancement de l'iPhone 6
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Netflix perdra Starz fin février 2012
Test Internet Explorer 8 : le dernier IE avant la refonte
Test Internet Explorer 9 : un navigateur en net progrès
Haut de page