En cas de décès, Numericable n'est pas très classe

Par
Le 21 décembre 2015
 0
Suite à la mort de son père, une personne a reçu une lettre de Numericable réclamant les arriérés impayés, à savoir un peu plus de 20 euros. Le tout rédigé cinq semaines seulement après le décès en question.

Hier soir, cette personne a posté sur sa page Facebook une lettre émanant de Numericable, qui a visiblement appris le décès de son père... et lui réclame les 20,53€ que ce dernier devait à l'opérateur, non sans avoir exprimé ses condoléances.

01f4000008288544-photo-courrier-numericable.jpg

Rien de très étonnant à cela, puisque les dettes doivent effectivement être payées, fussent-elles minimes. Mais pas n'importe comment.

Ce qui surprend tout d'abord, c'est la rapidité avec laquelle Numericable a réagi : le décès étant intervenu le 7 novembre, il n'a fallu à l'opérateur que cinq petites semaines pour envoyer sa lettre, datée du 16 décembre.

Évidemment, la personne n'a que peu goûté cette « réactivité » et ne s'est pas empêché de rappeler que le service client s'était montré nettement moins prompt à répondre aux sollicitations de son défunt père.

Il y a fort à parier que ce courrier automatique a dû être envoyé après un prélèvement refusé, suite au blocage des comptes réalisé par la banque.

Mais le véritable problème, c'est que cette missive a tout d'un passage en force. Car dans le droit français, tout héritier a quatre mois pour accepter une succession qui comprend les actifs, mais aussi les dettes du défunt. De plus, c'est souvent au notaire de régler les créanciers et non aux héritiers (même si l'intervention d'un notaire n'est pas obligatoire dans une succession). Enfin, on peut se poser la question de la façon dont Numericable a obtenu l'adresse du fils du défunt.

L'opérateur, dont on ne peut supposer qu'il ne connaît pas ces règles, montre là un visage peu glorieux qui ne va sans doute pas servir à améliorer son image auprès des consommateurs. Reste à savoir si la concurrence se montre plus élégante en pareilles circonstances...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Numericable

scroll top