🔴 Soldes dernière démarque : jusqu'à - 80% ! 🔴 Soldes dernière démarque : jusqu'à - 80% sur le high-tech

Alcatel-Lucent pourrait accélérer les réductions de postes

28 mars 2013 à 12h12
0
Michel Combes, qui prendra les rênes d'Alcatel-Lucent en avril, sera de continuer à assainir les finances du groupe, en proie à une perte de 1,4 milliard d'euros en 2012. Alors qu'il dévoilera sa stratégie en juin, les syndicats avancent que le groupe veut accélérer le plan de suppression de postes.

00F0000005471737-photo-alcatel-lucent-logo.jpg
Michel Combes, ex-président de Vodafone Europe, prendra la tête d'Alcatel-Lucent le 2 avril. Face à lui : un groupe en difficulté qu'il faudra redresser. Le futur directeur général rencontre déjà les principaux clients et salariés de l'entreprise, apprend Reuters, afin de « s'informer sur la situation du groupe ». Il prendra ensuite deux mois « pour décider d'un projet et annoncera en juin son plan et les grandes orientations pour les trois années à venir ».

Les syndicats affirment que l'un des axes majeurs de la stratégie sera de continuer à réduire les coûts. Si l'accord de financement de 2 milliards d'euros conclu fin janvier donnera un peu d'air à l'équipementier télécoms, celui-ci a tout de même consommé 700 millions d'euros de cash sur l'exercice 2012, creusant la perte nette à 1,4 milliard d'euros. La priorité restera donc d'assainir les finances.

Engagé dans un plan de restructuration impliquant la suppression de 5 500 postes, Alcatel-Lucent devrait accélérer la manœuvre. Michel Combes aurait expliqué, d'après les syndicats, « qu'il faut de manière impérative aller plus vite sur le plan de réduction de postes ». Selon un analyste cité par l'agence, le nouveau patron « devra frapper un grand coup pour stopper l'hémorragie de cash ».

Cet impératif, explique-t-il, pourrait se traduire par de nouvelles cessions d'actifs, de l'ordre de 1 à 1,5 milliard d'euros. Si l'activité de câbles sous-marins était un temps évoquée, des analystes de Morgan Stanley préconiseraient eux de céder la branche Entreprise, « non-stratégique », pour 300 millions d'euros. Cependant, Michel Combes n'aurait pas encore l'aval du conseil d'administration pour une telle opération.

Parmi les autres pistes envisagées, Alcatel-Lucent pourrait favoriser ses marchés les plus dynamiques, comme l'Amérique du Nord et l'Asie, où l'équipementier réalise près de 70% de ses recettes. Enfin, le franco-américain compte sur son laboratoire de recherche de pointe, les Bell Labs, qui a également changé de tête récemment, et qui envisage de recentrer ses travaux vers les logiciels pour le réseau et le cloud.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Bon plan : un lot clavier et souris Logitech gamer à 70 euros
USA : Apple demande la révision des dommages et intérêts de son procès contre Samsung
Sony : à la croisée de l'enceinte sans fil et de la chaîne Hi-Fi
Google Glass : conçues et fabriquées aux Etats-Unis... par Foxconn ?
Blackberry a vendu un million de Z10 et a réduit ses pertes
<b>Joyeux Noël</b>
Evernote reçoit une mise à jour sur Android et Windows Phone
Google Traduction pour Android s'offre un mode hors ligne
Fujitsu P27T-7 LED : un moniteur IPS 27
Twitter : les recettes publicitaires sont tirées par le mobile
Haut de page