Corruption : Alcatel-Lucent solde ses comptes

28 décembre 2010 à 17h24
0
La firme Alcatel-Lucent vient d'indiquer qu'elle venait de conclure des « accords transactionnels » avec la SEC (Security and Exchange Commission) et le ministère de la Justice des Etats-Unis. Elle va donc verser la somme de 137 millions de dollars (103,5 millions d'euros) afin de solder une affaire de corruption.

00FA000000562171-photo-logo-alcatel-lucent.jpg
Pour rappel, Alcatel-Lucent subissait les regards insistants des autorités financières américaines après des mouvements à Taïwan, au Costa-Rica et au Kenya. Concrètement, d'un côté, la SEC recevra 45 millions de dollars afin d'arrêter la procédure civile. La justice américaine devrait recevoir 92 millions de dollars pour clôturer l'enquête pénale.

Alcatel était donc accusé d'avoir violé le Foreign Corrupt Practices Act, une loi américaine qui condamne la corruption d'agents étrangers. Une affaire de dessous de table qui fait mauvais genre pour autant, la firme indique que « les résultats financiers de l'année 2010 ne seront en conséquence pas impactés ».

La principale conséquence de cette décision est que les trois filiales d'Alcatel-Lucent devraient plaider coupables pour « conspiration de violation des dispositions du FCPA sur les contrôles internes, les règles comptables et la lutte contre la corruption ».
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Amazon veut faciliter l'échange de cadeaux décevants avant leur envoi
Insolite : un iPad pour contrôler son yacht
Nokia-Siemens finaliserait le rachat de Motorola Wireless début 2011
Nintendo met en garde les jeunes enfants face à l'usage de la 3DS
Une class-action vise Apple et ses applications
LG exhibera au CES la plus grande TV LED 3D au monde
Insolite : AOL lève le voile sur ses CD de connexion vintages
Hausse de la TVA : le mobile aussi prend cher (sondage) (màj)
Verbatim Arledia : des DVD-R deux fois plus fiables ? (sondage)
L'Allemagne comptera sur son centre de cyber-défense
Haut de page