Microsoft travaillera avec l'industrie du cannabis légalisé

17 juin 2016 à 14h02
0
Microsoft mettra à profit son expertise dans le cloud computing pour travailler avec la startup Kind Financial promouvant des outils pour gérer l'usage du cannabis légalisé aux Etats-Unis.

Outre-Atlantique, l'usage du cannabis à des fins médicales est autorisé dans une vingtaine d'états. La société Kind développe un logiciel permettant aux cultivateurs de monter leurs entreprises tout en s'assurant que ces derniers respectent bien les lois commerciales. Kind Financial a fait appel à Microsoft pour l'aider dans sa démarche.

La firme de Satya Nadella mettra effectivement au point un service permettant aux agences gouvernementales de repérer toutes les cultures au sein du pays. Pour le gouvernement l'objectif est de vérifier si le cultivateur est bien en règle mais surtout s'il paie bien les taxes due à l'état.


Kind, basée à Los Angeles, sera chargé de gérer le logiciel, lequel reposera sur l'infrastructure de cloud computing de Windows Azure. « Nous pensons qu'il y aura une croissance significative », affirme Kimberly Nelson, responsable des solutions gouvernementales chez Microsoft au NY Times. Et d'ajouter : « puisque l'industrie est régulée, il y aura plus de transactions et nous pensons qu'il y aura des exigences et des outils plus sophistiqués à l'avenir ».


035C000008476340-photo-cannabis.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

E3 2016 : on a joué les Vikings dans For Honor
Shazam peut désormais reconnaitre un morceau sans que vous n'interveniez
Sous certaines conditions, la Bbox de Bouygues Telecom est à 0€ pendant un an
Windows 10 Mobile : Microsoft retire le Kid's Corner
Chasse aux bugs sur Android : Google a reversé un demi-million de dollars
Facebook,
E3 2016 : Wooting One, un clavier mécanique
Location illégale : la ville de Paris accuse AirBnB de complicité
E3 2016 : à la découverte de Deus Ex Breach
Project Loon : Google aurait-il volé l'idée des ballons Internet ?
Haut de page