A Bruxelles, Microsoft joue la transparence et dévoile les codes source de ses logiciels

0
La société Microsoft entend montrer aux gouvernements européens qu'elle n'entretient aucun lien avec la NSA et a décidé de publier les codes source de ses logiciels au sein d'un centre dédié à Bruxelles.

En décembre 2013, Microsoft expliquait vouloir renforcer l'ensemble de ses services, une initiative découlant des pratiques de surveillance massive mises en œuvre par les agences de renseignement aux États-Unis. La firme de Redmond annonçait alors la mise en place d'un chiffrement renforcé pour Outlook.com, d'Office 365, de SkyDrive et de Windows Azure. Brad Smith, vice-président du département des affaires légales chez Microsoft, annonçait en outre davantage de transparence sur le code source des logiciels de l'éditeur.

0226000008062590-photo-microsoft-transparency-center.jpg


Cette semaine, Microsoft a annoncé l'ouverture d'un Centre de Transparence à Bruxelles. L'objectif est de permettre aux agences gouvernementales souhaitant adopter les solutions de Microsoft de venir y passer en revue le code source de chacune d'elles. De cette manière, Microsoft entend démontrer qu'aucun backdoor ou logiciel espion ne retourne des données à la NSA ou FBI ou à toute autre agence.

Il s'agit du second centre ouvert par Microsoft, le premier se trouvant directement à Redmond. Celui de Bruxelles cible les gouvernements de la région Europe, Moyen-orient et Afrique. Un autre établissement de surveillance verra le jour en Asie.

Reste à savoir si ces efforts permettront à Microsoft de restaurer la confiance de ses clients et des gouvernements. Au passage, les autres sociétés high tech comme Apple, Google ou Yahoo! renforcent également leurs infrastructures.

A lire également :
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page