Suppressions de postes chez Nokia : la Finlande demande des comptes à Microsoft

0
L'annonce de Microsoft de supprimer environ 12 500 postes appartenant à Nokia est mal reçue par le gouvernement finlandais. Les autorités estiment avoir été trompées par le géant américain et rappellent qu'il devra proposer à chacun un accompagnement professionnel.

00FA000005384701-photo-nokia-logo-sq-gb.jpg
Microsoft a annoncé cette semaine la suppression prochaine de pas moins de 18 000 postes à travers le monde. Parmi les divisions concernées, Nokia est en première ligne. Le groupe de Redmond devrait en effet se séparer de 12 500 postes au sein du constructeur de terminaux mobiles dont 1 100 directement en Finlande, pays dans lequel Nokia a été créé.

Microsoft dispose à ce jour de 4 700 collaborateurs dans ce pays scandinave. La suppression de postes touche donc très durement les installations du groupe dans le pays. Aux chiffres s'ajoutent d'ailleurs les symboles puisque le site d'Oulu, hébergeant de nombreux ingénieurs, devra fermer ses portes.

Face à cette situation, Antti Rinne, le ministre des Finances du pays a déclaré à l'AFP que : « La Finlande a été trompée » par Microsoft. Il demande désormais au groupe américain de proposer aux personnes concernées des portes de sortie ou des conseils professionnels. Selon Bloomberg, Microsoft a d'ailleurs déjà promis un accompagnement pour les collaborateurs touchés par la mesure.

Malgré ce coup dur infligé à un ancien fleuron de l'industrie finlandaise, le pays cherche désormais à attirer les groupes informatiques afin qu'ils y installent leurs data centers. Microsoft devrait d'ailleurs ouvrir un tel complexe le mois prochain suite à un investissement de 250 millions d'euros.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page