Résultats Microsoft : revenus en hausse, mais premières pertes depuis 1986

01 juin 2018 à 15h36
0
Pour son quatrième trimestre fiscal 2012, Microsoft a fait état de revenus en hausse à 18,06 milliards de dollars. Bien que toutes ses divisions participent à la croissance, l'éditeur a dans le même temps signé ses premières pertes trimestrielles depuis 1986, en raison de la dépréciation des actifs liés à l'acquisition de la régie publicitaire aQuantive.

Microsoft a bouclé son année fiscale 2012 sur de nouveaux revenus records. Le numéro un mondial du logiciel revendique ainsi sur l'année un chiffre d'affaires de 74,26 milliards de dollars (+6% sur un an), assorti d'un bénéfice net de 28,50 milliards de dollars (-20%), ramené à 2,78 dollars par action. Sa rentabilité se voit ici égratignée par les résultats du seul quatrième trimestre, pour lequel l'éditeur de Redmond enregistre ses premières pertes depuis son entrée en bourse, en 1986.

Estimées à 192 millions de dollars (0,06 dollar par action), celles-ci ne témoignent toutefois pas d'un ralentissement de l'activité puisque sur la période, Microsoft signe un chiffre d'affaires de 18,06 milliards de dollars, en hausse de 4% par rapport au quatrième trimestre 2011. Elle est la conséquence de la dépréciation des actifs liés à l'acquisition de la régie publicitaire aQuantive, en 2007, qui n'a pas engendré les recettes escomptées. S'ajoute à cet amortissement de 6,2 milliards de dollars le report de 540 millions de dollars de recettes liées au programme de mise à niveau de Windows 7 vers le futur Windows 8, attendu pour le 26 octobre prochain.

« Nous avons livré des revenus record pour le quatrième trimestre comme pour l'année, et nous nous approchons rapidement de la saison de lancement la plus excitante de l'histoire de Microsoft », s'est félicité Steve Ballmer, patron de l'éditeur, dans un communiqué, qui rappelle qu'outre Windows 8, la fin d'année verra le lancement de nouvelles versions majeures de Windows Server et de Windows Phone, suivies par la nouvelle génération de la suite Office.

Du côté de la division Windows et Windows Live, Microsoft enregistre 4,15 milliards de dollars de recettes pour le quatrième trimestre, et prévoit le report d'au moins 1 milliard de dollars supplémentaires sur la période à venir pour les programmes d'incitation à la migration vers Windows 8. Sur ce terrain, l'éditeur se contente d'affirmer que ses prévisions suivent celles qui concernent le marché du PC dans son ensemble.

01CC000005314160-photo-microsoft-r-sultats-q4-2012.jpg

La division Business, qui réunit Office et les outils de communication dédiés à l'entreprise, réalise quant à elle 6,29 milliards de dollars sur la période, avec des croissances à deux chiffres pour Exchange, Sharepoint et Lync. Celle-ci a par ailleurs finalisé jeudi l'acquisition du réseau social d'entreprise Yammer, confirmée le 25 juin dernier, pour 1,2 milliard de dollars.

Le lancement de SQL Server et de System Center 2012 profite à la division Server & Tools, qui enregistre 5,09 milliards de dollars sur le trimestre. L'activité Web, essentiellement portée par Bing et par la régie publicitaire de l'éditeur, boucle quant à elle ces trois mois sur un chiffre d'affaires de 740 millions de dollars. Du côté de la division Entertainment & Devices enfin, Microsoft affiche un chiffre d'affaires de 1,78 milliard de dollars. Il revendique 1,1 million de consoles Xbox 360 vendues sur la période, et une progression en volume de 50% des ventes de terminaux Windows Phone par rapport au trimestre précédent.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Ubuntu 12.10 offrira une meilleure intégration des applications web
IBM : trimestre en baisse, prévisions annuelles en hausse
L'excellent MotoHeroz est gratuit temporairement sur iPhone et iPad
Google publie le SDK de Jelly Bean
Une bêta de Chromium disponible pour le Raspberry Pi
Google Maps : mise à jour majeure des cartes dans plusieurs régions
Résultats Archos : chiffre d'affaires stable sur fond de concurrence accrue
Nokia a perdu 1,41 milliard d’euros au deuxième trimestre
RIM met à jour ses outils de développement pour BlackBerry 10
Xavier Niel : les tarifs de Free Mobile
Haut de page