Microsoft : un employé poussé à la démission pour en avoir trop dit sur Twitter ?

Elodie Deschanel
21 septembre 2011 à 16h32
0
00C8000003108702-photo-microsoft-logo.jpg
La firme de Redmond aurait sévi vis-à-vis de Joe Marini, l'employé qui avait publié sur Twitter des appréciations au sujet du Windows Phone Nokia, qui fait beaucoup parler de lui et devrait sortir d'ici la fin de l'année. Face à la perspective d'un licenciement, Joe Marini aurait préféré se retirer de son propre chef, rapporte GeekWire.

Le 7 septembre dernier, Joe Marini, directeur de programme principal pour la plate-forme web de Windows Phone, publiait sur son compte Twitter la note suivante : « Je viens d'avoir l'occasion de tester l'un des téléphones Nokia les plus sophistiqués que j'aie jamais vus. Vous pourrez bientôt le faire aussi ». Jusqu'ici, l'appréciation semblait positive. Joe Marini n'a toutefois pas pu s'empêcher d'émettre ensuite quelques critiques au sujet du futur smartphone en réponse aux questions d'autres utilisateurs Twitter. Toujours par le biais du site de micro-blogging, il a notamment attribué une note de 8 sur 10 à l'appareil, notamment parce qu'il aurait souhaité que l'écran soit plus grand. A noter que l'ensemble de ces tweets est toujours en ligne sur son compte.

D'après les sources de GeekWire, internes à Microsoft, Joe Marini aurait démissionné une fois informé qu'il allait être licencié pour « usage impropre des médias sociaux et divulgation d'informations confidentielles ». Microsoft a confirmé que Joe Marini n'était plus salarié de Microsoft, sans toutefois donner davantage de détails. L'employé imprudent s'était pourtant exprimé comme si de rien n'était à la conférence Build de la firme de Redmond la semaine dernière. Par ailleurs, sur son compte Twitter, Joe Marini se présente toujours comme directeur de programme principal pour la plate-forme web de Windows Phone.

La question de l'usage des réseaux sociaux par les employés au goût du jour

La problématique d'« usage impropre des médias sociaux » est d'actualité et rappelle notamment le « Guide des bonnes pratiques des collaborateurs sur les réseaux sociaux » publié il y a deux jours par France Télévisions sur son blog. Une charte qui incite les employés du groupe à la prudence en ligne, et en particulier sur les réseaux sociaux, prodiguant des conseils qui semblent aller de soi tels que « Pour une présence en ligne maîtrisée, il faut faire preuve de transparence, de politesse et de sens des responsabilités » et « Afin de préserver l'entreprise, publier des informations internes, confidentielles et/ou chiffrées propres à celle-ci est formellement interdit » ou encore « Il est conseillé de publier des propos qui s'inscrivent dans la prolongation logique des écrits (sites, blogs) et/ou des paroles (antenne) », mais donnant également des précisions utiles comme « Les personnes physiques qui publient en ligne à titre personnel des contenus pertinents pour France Télévisions sont amenées à préciser « la diffusion d'annonces sur ce site relève de ma responsabilité et ne représente pas les positions de France Télévisions » ».
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Amazon : des hackers auraient réussi à contourner la double authentification
Les émissions de CO2 dues à l'automobile ont encore augmenté en 2019, la faute aux SUV
Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
Reddit bannit un forum pro-Trump, accusé de promouvoir la haine, Twitch suspend sa chaîne
Selon Epic Games, la PS5 est
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Pour Steve Sinofsky, ex boss de Windows, le Mac sous ARM sera
Airbus officialise la suppression de 5 000 emplois en France, 15 000 au total
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
scroll top