Tulalip : et si Microsoft préparait lui aussi un réseau social ?

15 juillet 2011 à 11h26
0
012C000004436156-photo-tulalip.jpg
Pendant quelques heures, un nom de domaine possédé par Microsoft a diffusé une page ressemblant à une ébauche de réseau social. La firme a rapidement démenti l'information.

Le nom de domaine socl.com a été repéré en début de semaine par le site Fusible alors qu'un journaliste enquêtait sur l'acheteur mystère du domaine social.com. De fil en aiguille, il est apparu que Microsoft était propriétaire de socl.com, et que site proposait une « page de teasing » autour de ce qui semblait être un service de recherche sociale avec inscription requise.

« Avec Tulalip, vous pouvez trouver ce dont vous avez besoin et partager plus que jamais ce que vous savez » annonçait le site, qui a, depuis, disparu du Net pour être remplacé par un message d'explication : « Merci de votre visite. Socl.com est un projet conçu en interne par une équipe de Microsoft Research qui a été publié par erreur sur le Web. Honnêtement, ce n'était pas notre intention. »

Malgré ce démenti de la part de Microsoft, une nouvelle rumeur évoque la possibilité, pour la firme de Redmond, de se lancer à son tour sur le marché des réseaux sociaux, quelques jours après l'arrivée de Google+. Ce ne sont, à ce stade, que des spéculations, mais rien ne dit que le « projet interne » Tulalip le restera très longtemps.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Flash 11 : prise en charge du 64 bits et accélération matérielle étendue
NWZ-W260 : nouveau Walkman compact et résistant à l'eau chez Sony
Amazon lancerait une tablette sous Android avant octobre
Hadopi : un internaute convoqué conteste avoir téléchargé
Hotmail : signalement de victimes de piratage et mots de passe interdits
Gadget : transformez votre cravate en ventilateur
Piratage du PSN : une
Microsoft : 75 nouvelles boutiques physiques prévues d'ici 2 à 3 ans
Intel lance les trois premiers Pentium Sandy Bridge pour ordinateur portable
Fibre : Vivendi, Deutsche Telekom, Alcatel-Lucent veulent faire payer les éditeurs
Haut de page