Une conférence Windows 11 le 5 avril pour dévoiler "l'avenir du travail hybride", rien que ça

Thibaut Popelier
Spécialiste Gaming
17 mars 2022 à 10h47
2
Windows 11 Logo © Microsoft
© Microsoft

Microsoft va prochainement prendre la parole dans le but d'évoquer un domaine bien spécifique pour son système d'exploitation . En effet, Windows 11 sera à l'honneur d'une conférence début avril, mais les « utilisateurs lambdas » n'y trouveront sans doute que peu d'intérêt.

Cet événement s'adressera en premier lieu aux professionnels puisque c'est bien le travail qui sera au cœur des discussions.

Au boulot !

La multinationale dirigée par Satya Nadella a récemment mis en ligne un carton d'invitation pour nous convier à une conférence un peu spéciale. Celle-ci sera diffusée le 5 avril 2022 à partir de 17 h 00, heure de Paris. Elle sera orchestrée par Panos Panay, vice-président exécutif et chef de produit chez Microsoft.

Pour l'instant, le site dédié à cet événement ne donne pas beaucoup d'informations si ce n'est que cette prise de parole sera dédiée à « l'avenir passionnant du travail hybride » du côté de Windows 11. La firme américaine mettra en avant la manière dont son OS est capable de « propulser l'activité de nos clients vers le Cloud ».

Un programme encore un peu flou

Microsoft prévoit aussi trois sessions en petits groupes qui serviront à démontrer l'efficacité des outils collaboratifs , de gestion mais également de sécurité offerts par Windows. Par ailleurs, les réunions via Microsoft Teams pourraient occuper une place centrale au cours de cet événement. D'autres éléments comme par exemple les abonnements Windows 365 pour les PC Cloud seront sans doute au centre de ces conversations.

Enfin, plus ambitieux encore, Microsoft Mesh est aussi attendu au tournant. Cette solution pour le travail collaboratif en réalité mixte via le metaverse a été annoncée pour la première fois au cours du printemps 2021. Nous n'avons pratiquement pas eu d'informations inédites à ce sujet ces derniers mois et le rendez-vous du 5 avril prochain semble parfait pour l'évoquer.

Windows 11
  • Refonte graphique de l'interface réussie
  • Snap amélioré
  • Groupes d'ancrage efficaces

Pour être tout à fait honnête, Windows 11 nous apparaît comme une bonne évolution de Windows 10. Au-delà de l’aspect très marketing lié à l’effet de surprise (Windows 10 était présenté comme le der des ders, souvenez-vous) et à la refonte essentiellement graphique de l’interface, la mise à jour apporte un peu de clarté et de modernité bienvenues après six années passées auprès d’un OS conçu pour réconcilier Microsoft et son public. On aime également les discrets détails qui le rendent plus fonctionnel comme le snap amélioré et les groupes d’ancrage, ou encore la gestion affinée des bureaux virtuels. Enfin, nous sommes vraiment convaincus par la refonte du Microsoft Store. En acceptant de revenir sur l’exclusivité réservée aux UWP, Microsoft frappe efficacement là où on ne l’attend pas et s’astreint enfin à rattraper son retard sur Apple et Google.

Pour être tout à fait honnête, Windows 11 nous apparaît comme une bonne évolution de Windows 10. Au-delà de l’aspect très marketing lié à l’effet de surprise (Windows 10 était présenté comme le der des ders, souvenez-vous) et à la refonte essentiellement graphique de l’interface, la mise à jour apporte un peu de clarté et de modernité bienvenues après six années passées auprès d’un OS conçu pour réconcilier Microsoft et son public. On aime également les discrets détails qui le rendent plus fonctionnel comme le snap amélioré et les groupes d’ancrage, ou encore la gestion affinée des bureaux virtuels. Enfin, nous sommes vraiment convaincus par la refonte du Microsoft Store. En acceptant de revenir sur l’exclusivité réservée aux UWP, Microsoft frappe efficacement là où on ne l’attend pas et s’astreint enfin à rattraper son retard sur Apple et Google.

Source : The Verge

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
ar-s
Quand je vois les millions voir plus qui sont dépenser pour créer des avatars à la cons pour des réunions c’est vraiment de la branlette technologiques.
Mister_Georges
Ils sont bizarres chez Microsoft, ils se lancent dans le metaverse et ils annoncent en parallèle l’abandon de leur casque hololens…<br /> Clubic.com – 3 Feb 22<br /> Bientôt le clap de fin pour le Microsoft HoloLens 3 ?<br /> Et si Microsoft décidait finalement de se retirer du marché de la réalité mixte ? En effet, de récentes informations laissent supposer une annulation pure et simple du fameux HoloLens 3 de la firme américaine.<br />
smover
J’espère que l’on verra des choses plus intéressantes que les avatars de Mesh intégrées à Teams (déjà annoncés) ou encore une fois le Nth floor d’Accenture…<br /> Des nouveautés sur l’Holoportation avec un nouveau kinect Azure peut-être ?<br /> Mister_Georges:<br /> Ils sont bizarres chez Microsoft, ils se lancent dans le metaverse et ils annoncent en parallèle l’abandon de leur casque hololens…<br /> Il ne faut pas croire toutes les rumeurs, ils n’ont jamais annoncé l’abandon de HoloLens 3.<br /> Le métavers sera VR et MR, donc l’abandon d’un domaine ils sont leader technologique incontestable n’aurait aucun sens.<br /> Ceci dit on lisait la même chose sur HoloLens 2 à une époque, tout simplement parce que le HoloLens 2 actuel devait initialement être une v3.<br /> On verra bien…
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Windows 11 va enfin vous permettre de restaurer vos apps lorsque vous changez de PC
Opera VPN Pro est désormais disponible sur Windows et macOS
DuckDuckGo... un moteur pas si privé avec les trackers de Microsoft
Face au malware XorDdos, Microsoft recommande son navigateur Edge aux utilisateurs de Linux
Pour ses 15 ans, Google Street View reçoit une
Pour ses copies physiques de Windows 11, Microsoft recycle les clés USB de Windows 10
Télétravail : les réunions Zoom pourraient avoir des conséquences néfastes pour votre cerveau
Mozilla corrige 2 failles critiques dans Firefox 100
En Russie, le navigateur Chrome est bloqué à la version 100
Au Texas, la justice pointe du doigt Google pour le mode incognito de Chrome
Haut de page