Les actionnaires de Microsoft veulent que vous puissiez plus facilement réparer les produits de la marque

28 juin 2021 à 13h00
9
Microsoft nom © Microsoft
© Microsoft

Les actionnaires de Microsoft ont déposé une résolution exhortant la société à rendre ses appareils plus faciles à réparer pour les consommateurs. Au-delà de ses objectifs de neutralité carbone et « zéro déchet » d'ici 2030, l'entreprise doit anticiper les lois américaines sur le droit à la réparation concernant les appareils électroniques.

Microsoft fait actuellement l'actualité avec l'avènement de Windows 11 , mais en parallèle, la société a franchi un cap important dans son histoire en rejoignant Apple dans le cercle très fermé des entreprises publiques américaines capitalisées à plus de deux billions de dollars !

Augmenter la durée de vie utile des appareils électroniques

C'est par l'intermédiaire de l'ONG As You Sow, spécialisée dans la défense des intérêts des actionnaires, que les investisseurs de Microsoft ont exhorté l'entreprise américaine, à travers une résolution déposée jeudi 24 juin 2021, à envisager sérieusement de rendre ses produits plus faciles à réparer.

Publiquement engagée en faveur de l'environnement, la firme de Redmond a déclaré sur son blog en 2020 qu'elle investirait dans l'innovation en faveur du climat et qu'elle éliminerait les plastiques à usage unique afin d'atteindre son double objectif en 2030 : être neutre en carbone et être « zéro déchet ». Mais le sujet de la réparabilité n'y était pas abordé.

Pourtant, comme le soulignent les actionnaires de Microsoft dans leur résolution, les produits électroniques mis au rebut contribuent à la destruction de l'environnement, indiquant que « l'impact environnemental global des appareils est principalement déterminé par la durée de leur vie utile ».

Ils considèrent alors que l'entreprise américaine bafoue ses engagement sur le climat quand elle restreint l'accès des consommateurs à la réparabilité de ses appareils.

Microsoft sera neutre en carbone d'ici 2030

L'année dernière, Microsoft a affirmé qu'elle serait neutre en carbone d'ici 2030. Mais, pour être cohérente, la société « doit faire en sorte qu'il soit plus facile pour les consommateurs de réparer leur appareil que d'en acheter un nouveau » souligne Kelly McBee, coordinatrice du programme de gestion des déchets pour As You Sow.

Cela permettrait notamment d'alléger la pression sur l'extraction de ressources limitées, comme les métaux précieux. Dans leur résolution, les actionnaires réclament un rapport « sur les avantages environnementaux et sociaux à rendre les appareils de la société plus facilement réparables par les consommateurs et les ateliers de réparation indépendants ».

Mais, au-delà de l'intérêt des actionnaires de Microsoft pour l'environnement et le climat, cette résolution fait suite à une loi nationale sur le droit à la réparation déposée à la Chambre des représentant des États-Unis. Elle contraindrait les entreprises comme Microsoft à mettre à disposition des consommateurs les outils, pièces et instructions nécessaires à la réparation de leurs appareils électroniques.

À noter qu'une loi similaire a déjà été adoptée par le Sénat de l'État de New York et que plus de la moitié des États du pays envisagent d'adopter des lois en faveur des consommateurs et de l'environnement sur le droit à la réparation. En somme, Microsoft doit anticiper ces nouvelles règles.

Source : Vice

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
9
10
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

La Défenseure des droits s'oppose aux caméras de reconnaissance des individus dans l'espace public
Voici CAPS, la capsule volante française autonome, passe-partout et monoplace (Vidéo)
Végétaliser les villes ? Google veut cartographier les quartiers prioritaires
Les chasseurs d’ondes de l’ANFR à la recherche des fréquences suspectes (Vidéo)
Après le supersonique, United Airlines veut des avions à propulsion électrique
Elon Musk réserve chez Virgin Galatics quand Bezos dézingue son concurrent
Une IA appréhende les politiciens qui passent trop de temps sur leur smartphone durant les sessions au parlement
Les robots font-ils l’amour ? Votre chronique SF explore le futur de l’humanité
Ok, la voiture volante existe et elle vient de faire son premier vol
Haut de page