Intel : Paul Otellini préfère un "interne" pour lui succéder

07 décembre 2012 à 12h48
0
Le futur patron d'Intel, qui remplacera Paul Otellini en mai prochain, a toutes les chances d'être un habitué de la société, à en croire l'actuel p-dg. Alors que la firme de Santa Clara a manqué le coche des smartphones et des tablettes, elle pourrait malgré tout jouer la carte de la stabilité.

00DC000004868480-photo-intel-ces-2012-paul-otellini-smartphone-r-f-rence.jpg
Paul Otellini, Intel.
L'annonce avait été faite le 19 novembre. Paul Otellini, actuel p-dg d'Intel, cèdera sa place à la tête de la société en mai 2013. Alors que la piste d'un successeur externe à l'entreprise avait été évoquée, ce qui aurait rompu avec les traditions de l'entreprise, Paul Otellini est venu affirmer que le conseil d'administration jettera son dévolu de préférence sur un interne à l'entreprise pour assurer la relève.

Dans le cadre d'une conférence organisée par Bloomberg, le patron d'Intel a déclaré que « ce n'est pas à moi de prendre la décision mais c'est le scénario le plus probable ». Ce à quoi il a ajouté s'être « senti très à l'aise avec les nominations internes et que l'histoire de la société a démontré très clairement que vous pouvez rester dans l'entreprise, si vous le pouvez ».

Selon plusieurs observateurs de l'industrie, la possibilité de confier les responsabilités d'Intel à une personne externe laissait entrevoir un revirement stratégique, davantage ancré sur le mobile par exemple, secteur où la société éprouve des difficultés. Mais un tel choix risquerait d'ébranler un groupe dont le cœur de métier est le processeur pour PC. Intel pourrait donc être tenté de jouer la sécurité. D'après AllThingsD, les favoris pour le poste de p-dg pourraient être l'actuel directeur des opérations, Brian Krzanich, ou encore le directeur financier, Stacy Smith.

En marge de ces déclarations Paul Otellini a aussi évoqué la possibilité d'ouvrir les usines d'Intel à des « clients stratégiques ». Et d'ajouter que les entreprises concernées « ne feront aucune annonce avant d'avoir opéré le mouvement, car cela risquerait d'affecter leurs actuels partenaires ». Au final, cette information est venue alimenter les spéculations sur un éventuel rapprochement avec Apple. Lequel essaie de prendre ses distances avec Samsung, principal allié, mais également rival.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Amazon App Store : un succès grandissant grâce au Kindle Fire
YouTube : nouvelle refonte tournée vers les chaînes
Ad Server : Facebook lorgne Atlas pour contrer Google
Open Data : Henri Verdier prend la tête d'Etalab
AnyGlove, et tous les gants deviennent tactiles
Shuttle DS61 : un PC miniature pouvant accueillir un Core i7
Nexus 4 : ni Google ni LG n'attendaient une telle demande
Google Apps for Business : l'offre gratuite n'est plus
Le patron de Netflix est menacé de poursuites par la SEC
HTC officialise la version internationale du Butterfly
Haut de page