Insolite - Arrêtée en décembre, la CFO de Huawei était dotée de 3 appareils signés Apple

le 26 mars 2019
 0
meng wanzhou Huawei.jpg

Vous aimez les produits Apple ? Meng Wanzhou, fille du fondateur de Huawei et CFO de la firme chinoise, les aime aussi. Arrêtée en décembre à l'aéroport international de Vancouver, l'intéressée transportait avec elle plusieurs appareils estampillés d'une pomme... Un seul et unique terminal Huawei se trouvait dans ses baguages : un Mate 20 RS Porsche Design.

C'est ce que l'on apprend d'un rapport de la police canadienne, dont le contenu est relayé par AppleInsider (via Bloomberg). Lors de son arrivée à l'aéroport de Vancouver, la directrice financière de Huawei se trouvait en possession de trois terminaux Apple : un iPhone 7 Plus, un iPad Pro et un MacBook Air.

Huawei sévère à l'égard de ses employés « Apple addicts »


Il s'agit là d'un arsenal surprenant pour la femme d'affaire, cadre d'un des principaux concurrents de la firme de Cupertino. Comme le notait le quotidien japonais Nikkei, en décembre, l'arrestation de Meng Wanzhou par les autorités canadiennes (à la demande des États-Unis), avait conduit en Chine à un boycott d'Apple par de nombreuses entreprises nationales. Plusieurs de ces structures avaient par ailleurs mis en place des mesures punitives à l'égard d'employés détenteurs de produits Apple. Basées à Shenzhen, Menpad et Yidaheng Technology prévoyaient ainsi de « punir » leurs personnels respectifs en cas d'achat d'iPhone.

Huawei se montre pour sa part tout aussi sévère. Bloomberg rappelle ainsi que la firme a récemment sanctionné avec une certaine rigueur deux employés tenus responsables pour les vœux de nouvel an formulés, via un iPhone, sur le compte officiel de Huawei sur Twitter en début d'année. Ces deux employés avait notamment été rétrogradés et avaient vu une part de leurs salaires respectifs être retenue.

Le géant chinois sous la loupe de la justice américaine


Pour rappel, l'arrestation de la CFO de Huawei, début décembre, intervient dans le cadre d'une enquête portant notamment sur les rapports troubles que Huawei entretiendrait avec l'Iran. Le géant du smartphone et des télécom est - entre autres - accusé de ne pas avoir respecté les sanctions internationales mise en place contre Téhéran. Huawei est également visé par une action en justice portant sur le vol présumé de technologie détenues par T-Mobile.

Accusée de blanchiment d'argent, de fraude bancaire et de complot par un jury fédéral de Brooklyn, Meng Wanzhou porte actuellement un bracelet électronique en attendant son extradition vers les Etats-Unis. Un pays qu'elle prenait soin d'éviter depuis avril 2017, rappelle Bloomberg.
Modifié le 26/03/2019 à 09h33
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Test LIFX Beam : l’éclairage connecté au service du design d’intérieur
Oups : Facebook a
Programmation : quels langages sont les plus recherchés et rémunérateurs ?
Google et Amazon font la paix : Chromecast va désormais supporter Amazon Prime Video
Finalement, Pepsi abandonne son idée de mettre de la publicité en orbite
MSI annonce que les cartes mères en chipset AMD 300 supporteront bien les Ryzen 3000
Mi 9 SE, trottinette électrique : Xiaomi signe une distribution exclusive avec Fnac Darty
Notre-Dame de Paris : Drones, robots... La technologie de plus en plus sollicitée par les secours
Les GAFAM désarment un projet de loi protégeant les données personnelles des utilisateurs
Les Furtifs, le dernier livre phénomène d'Alain Damasio, sort aujourd'hui
Lenovo a confirmé la prise de photos à 100 mégapixels sur le Z6 Pro
Les Freebox Delta, Revolution et Mini 4K s'offrent une mise à jour
La NASA publie une vidéo montrant comment des souris réagissent à la microgravité
Withings permet à la Body Cardio de calculer votre vitesse d'onde de pouls
scroll top