HP se trouve un nouveau PDG... à l'extérieur du groupe

Par
Le 01 octobre 2010
 0
0064000003602586-photo-leo-apotheker.jpg
Hewlett-Packard (HP) se concentrait sur les candidatures venues de l'intérieur du groupe, pour le remplacement de son PDG Mark Hurd, parti sur fond de scandale de la tête de l'entreprise. Finalement, c'est un dirigeant extérieur qui a été choisi : Leo Apotheker, ancien PDG de SAP, prendra donc le siège de Mark Hurd.

C'est surprenant, puisque le nom de Leo Apotheker n'avait jamais fuité dans la communication de HP, au cours du processus de recherche. Les directeurs internes comme Ann Livermore (business entreprise) et Todd Bradley (PC), étaient des noms potentiels pour remplacer Hurd. Leo Apotheker prendra ses fonctions officielles le 1er novembre. Il débutera avec un président non-exécutif, lui aussi recruté à l'extérieur : Ray Lane, ancien PDG d'Oracle.

Leo Apotheker, ancien co-PDG de SAP, n'avait été seul à la tête de l'éditeur que pendant moins d'un an, avant que le conseil d'administration décide de le débarquer. Sa nomination pourra paraître surprenante, même si HP estime qu'il « a été une force motrice pour faire de SAP la plus grande entreprise éditrice de logiciels professionnels du monde. Leo est un stratège avec une passion pour la technologie, une expérience globale, et une discipline d'exécution démontrée - exactement ce que nous cherchions chez un PDG. »

Selon Ray Wang, un consultant travaillant pour un partenaire de HP, ce dernier « avait besoin d'un leader en technologies, quelqu'un qui a déjà conduit une entreprise générant des milliards de dollars, quelqu'un qui a une perspective globale et une perspective sur le logiciel pour aider l'entreprise à s'étendre plus sur ce secteur, et il n'y a pas tant de personnes comme ça marchant dans la rue. »

Un choix qui aurait donc également été dicté par l'expérience de Leo Apotheker dans le logiciel. HP pourrait même être tenté d'acquérir des éditeurs. « Il y a eu des rumeurs d'acquisition de SAP, » explique Wang. « Mais une entreprise orientée vers le SaaS comme Salesforce.com aurait plus de sens. »
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top