Google, Uber : une course sans chauffeur

01 juin 2018 à 15h36
0
Google a démenti hier soir les rumeurs qui lui prêtaient l'envie de concurrencer Uber. Ce dernier, en revanche, travaille sur une voiture sans chauffeur.

C'est ce qu'on pourrait appeler un petit couteau dans le dos. Alors que le géant de l'Internet s'est montré rassurant hier, en niant officiellement vouloir proposer un service équivalent à celui de Uber, le service de réservation de voitures se montre quant à lui plus audacieux, et annonce travailler sur un projet de véhicule autonome, c'est-à-dire sans chauffeur. Comme les Google Car.

0258000006867624-photo-google-self-driving-car-press-image.jpg

Google rassure et compte sur Uber ?

A l'origine de la rumeur d'hier, l'agence Bloomberg, prévenue par un proche du conseil d'administration de Uber, lui-même averti par Google de ce potentiel service. Une information démentie, non sans malice, sur le compte Twitter de la firme.

07885955-photo-google-blommberg-tweet.jpg


Vouloir associer un service de réservation à ses voitures autonomes constitue une évidence, et cela arrivera sans doute. Mais a priori, Google comptait plutôt sur Uber pour assumer ce rôle, grâce à son savoir-faire et sa logistique. La firme de Mountain View a d'ailleurs investi plus de 350 millions de dollars dans la société californienne en août 2013, via son fonds Google Venture.

Uber pour un cavalier seul ?

Ce partenariat est-il du goût de Uber ? La société semble indiquer qu'elle préfèrerait rouler de ses propres roues. Sur son blog, la firme annonce en effet un « partenariat stratégique » avec la très réputée Carnegie Mellon University pour créer un centre technologique, lieu de développement... d'une voiture autonome.

Si Google ne vient pas à Uber, c'est donc Uber qui viendra à lui. La stratégie paraît plutôt audacieuse, compte tenue de l'avance dont dispose Google en matière de véhicule sans chauffeur. Mais Uber a pour lui quelques atouts : valorisé actuellement à environ 41 milliards de dollars, le service est présent dans 200 villes et 54 pays. Une prochaine introduction en bourse pourrait même donner les coudées encore plus franches à la société.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Une nouvelle faille touche Flash Player
GhostArk, un gadget pour partir à la chasse aux fantômes
Amazon, Google et Microsoft auraient payé AdBlock Plus
Facebook : un malware caché dans une vidéo porno infecte des milliers d'utilisateurs
Si Google fabrique de la peau synthétique, c'est pour lutter contre le cancer
Infos US de la nuit : Apple va investir 2 milliards de dollars dans un centre de données en Arizona
Drones passeurs de drogue, ou à la Maison Blanche : des
Intel connectera bientôt les objets en plus de les propulser
Bon plan : l'Asus R9 290 DirectCU II pour 223 euros
Google Earth Pro désormais disponible gratuitement
Haut de page