Des éditeurs accusent Google de les priver de trafic à son profit

Thomas Pontiroli
24 octobre 2014 à 12h04
0
Google s'attire les foudres de plusieurs éditeurs comme Lagardère Active ou l'allemand Axel Springer. Réunis au sein de l'Open Internet Project, ils dénoncent une nouvelle fonction les privant de trafic.

Cette nouvelle fonctionnalité de Google, les éditeurs français l'ont en travers de la gorge. Il s'agit d'un champ de recherche secondaire. Lorsqu'un internaute saisit une requête classique dans Google - à tout hasard, Clubic - le moteur retourne les résultats, mais il adjoint à la première occurrence un autre champ. Son but : trouver un contenu sur le site (ici, Clubic) en passant par Google, et non par le moteur dudit site.


07706743-photo-searchbox-clubic.jpg


Mais alors que l'internaute peut légitimement s'attendre à tomber directement sur le résultat voulu - par exemple, un article de presse -, Google le mène à une autre de ses pages de résultats. Pour l'Open Internet Project, un rassemblement de 1 000 éditeurs luttant pour un Internet plus ouvert et déjà opposé à Google par le passé, l'américain « détourne le trafic », « trompe l'utilisateur qui pensait trouver un accès direct au site recherché » et a installé cet outil de façon « unilatérale, discrétionnaire et sans cohérence globale ».

Exemple à l'appui, le site du Monde dispose d'une « Search Box » mais pas celui du Figaro. Le problème sous-jacent de cette fonctionnalité est qu'elle incite l'internaute à utiliser davantage Google, en générant une page vue supplémentaire, que le site éditeur n'aura pas. Alors que les budgets publicitaires sont serrés sur le Web en ce moment (+3% au deuxième trimestre selon le SRI), on comprend que certains soient irritables.


0230000007706733-photo-oip-google.jpg
source : OIP


L'OIP constate que ce « détournement » est encore plus notable sur mobile, où la moitié de la page Google est occupée par des publicités AdWords. Celle-ci avait déjà porté plainte à Bruxelles contre l'américain pour abus de position dominante, l'accusant de favoriser ses propres services dans les résultats de recherche. Brandissant à nouveau l'article L. 420-2 du Code de commerce sur les pratiques anticoncurrentielles, l'OIP a adressé une mise en demeure à Google, jeudi 23 octobre, et l'appelle à cesser immédiatement ces pratiques.

Google donnera le choix aux webmasters



Le secrétaire général, Thierry Orsoni, indique ne pas encore avoir eu de réponse de la part de Google. Contacté, l'américain comprend que certains éditeurs s'opposent à cette Search Box et ne compte pas occulter le problème. Sur le fait que Google renvoie vers une deuxième de ses pages, il précise que depuis le lancement de cette fonctionnalité, le 5 septembre, il met à disposition des webmasters la possibilité de rediriger les internautes directement sur leur site, et non sur une deuxième page Google de « SERP ».

Avec la Search Box, il affirme vouloir simplement rendre service aux internautes qui peuvent être confrontés à des arborescences compliquées lorsqu'ils cherchent du contenu sur une page. Comme à son habitude, l'américain opère beaucoup de mises à jour de ses services, récolte les retours, et s'adapte dans la mesure du possible. D'ici quelques semaines, Google offrira la possibilité de décliner la fonction Search Box. En attendant, il accepte de supprimer l'outil de la discorde pour les éditeurs qui en font la demande.





A lire également :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top