Google rachète Skybox, spécialiste de l'imagerie satellite

11 juin 2014 à 08h12
0
Google annonce avoir racheté la société Skybox, spécialisée dans l'imagerie par satellite. Cette acquisition a deux objectifs puisque si ses services de cartographie devraient en bénéficier, la société entend également faire usage de la flotte de satellites pour faciliter l'accès à Internet dans les zones blanches.

008C000007421433-photo-skybox.jpg
Les images satellite de Google Maps et Google Earth devraient prochainement s'enrichir de nouvelles cartes. Celles-ci seront issues de la base de Skybox, spécialisée dans ce domaine et gérant une flotte de satellites. Google annonce avoir formulé une acquisition à 500 millions de dollars, laquelle reste toutefois soumise au feu vert des autorités.

Fondée en 2009, Skybox a développé une technologie permettant de capturer des clichés en très haute définition et ses satellites sont également en mesure d'enregistrer des vidéos de 90 secondes. Jusqu'à présent, Skybox commercialisait sa technologie auprès des exploitations agricoles souhaitant observer leurs terrains, auprès des sociétés d'assurance ou encore des compagnies pétrolières.

Skybox s'appuie sur une infrastructure open source - Apache Hadoop - pour traiter toutes les données collectées et les mettre à disposition au sein d'une plateforme d'analyse commercialisée sous la forme de souscriptions. La société a également développé sa propre technologie pour effectuer la capture des images. En orbite à 600 km d'altitude et avançant à 7 km/seconde, les satellites seraient capables de photographier un objet de moins de 1 mètre de long. La société explique avoir mis au point diverses optimisations, par exemple pour corriger les clichés avant qu'ils ne soient téléchargés au sein de la base de données. Google explique que Skybox permettra de rafraichir régulièrement les cartes de Google Maps.

Pour le géant californien, il s'agit également d'une opportunité pour couvrir les zones blanches et proposer un accès à Internet par satellite. Google a récemment présenté son projet Loon, lequel consiste à positionner une flotte de ballons à 20 km d'altitude diffusant des signaux radio entre eux et vers le sol. Google a aussi fait l'acquisition de Titan Aerospace fabriquant des drones solaires autonomes pouvant aussi permettre la couverture des zones blanches. Enfin, selon le Wall Street Journal, la firme de Mountain View constituerait une flotte de 180 satellites, toujours dans le but de proposer un accès au net dans les régions reculées.

Google ajoute enfin que la technologie de pointe de Skybox devrait lui permettre de jouer un rôle clé en cas de catastrophes naturelles avec la possibilité d'obtenir d'emblée des images et des vidéos précises des dégâts effectués par un tremblement de terre ou un tsunami.


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Il faudrait 20 ans pour bâtir une ville habitable sur Mars, d'après Elon Musk
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
L'Assemblée adopte la surveillance des réseaux sociaux par l'administration fiscale
Alain Damasio, Ken Loach... 111 assos et intellectuels se lèvent contre Amazon
The Mandalorian : que vaut le premier épisode de la série TV Star Wars ?
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
Projet Nightingale : la collecte de données médicales par Google passe mal

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top