Bientôt un terminal Google à l'aéroport de San José ?

01 juin 2018 à 15h36
0
La firme américaine souhaiterait disposer d'un terminal propre à l'aéroport international Mineta de San José. La municipalité devrait accepter une offre du constructeur Signature Aviation estimée à 82 millions de dollars.

00FA000005672612-photo-google.jpg
La ville de San José pourrait prochainement accepter une offre de Signature Aviation. Cette société britannique lui a proposé de bâtir un nouveau terminal dédié aux responsables de Google, en annexe de l'aéroport Mineta. Le coût de l'opération s'élèverait à 82 millions de dollars.

Selon l'édition de CBS pour San Francisco, ce contrat couvre non seulement le terminal mais également des hangars ainsi qu'une piste d'envol pouvant « accueillir les plus grands jets d'affaires », explique William Sherry, le responsable de l'aviation de la ville de Californie. En vertu du contrat proposé, Signature Aviation et Blue City Holdings (une société qui représente les jets privés appartenant aux dirigeants de Google) disposeront d'un bail de 50 ans sur l'infrastructure.

De son côté, le constructeur estime que l'opération créera 376 emplois dans la région de manière directe ou indirecte. De même, 200 postes seront ajoutés lors de la construction du terminal de 17 000 mètres carrés. Selon la municipalité, le projet aurait de bonnes chances d'être sélectionné.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Alcatel-Lucent en repli sur tous ses métiers en 2012, sauf l'IP
projectQ : une carte mère PC destinée à… OS X !
Livebuzzeur : France 2 déploie son dispositif de
Revue de presse : que vaut Surface Pro
Revue de Web : Skyrim sort sa grosse voix !
SkyDrive héberge 1 milliard de documents Office
Insolite : HelloPolys, un jeu pour être son propre opérateur de Télécom
Origin, la plateforme de jeux d'EA, disponible sur Mac
Apple : les actionnaires veulent profiter de l'énorme trésor
Liens Google : la presse européenne souhaite que la firme reste ouverte à la négociation
Haut de page