La presse brésilienne satisfaite d'avoir quitté Google News

Thomas Pontiroli
22 octobre 2012 à 10h54
0
En 2011, 90% des journaux brésiliens ont délaissé la plateforme d'actualités de Google. Si leur audience a baissé de 5% en un an, les recherches de contenus se font désormais davantage sur leurs sites.

00C8000003522072-photo-google-logo-sq-gb.jpg
Alors que le France se demande si Google doit être taxé lorsqu'il indexe les titres de presse dans le pays, d'autres ont semble-t-il réglé la question. Ainsi l'AFP rapporte qu'au Brésil, neuf journaux sur dix ne sont plus référencés dans Google News, et ce, depuis 2011. Retour d'expérience intéressant : malgré un léger effritement du lectorat, ils ne regrettent pas ce choix, à en croire l'Association nationale des journalistes (ANJ) locale.

Si le principal risque pour les journaux en se retirant de cette plateforme, est de se priver de la popularité de Google et de l'audience qu'il draine, les journaux brésiliens ne sont pas de cet avis. « Nous sommes parvenus à la conclusion que notre présence sur Google News ne contribuait pas à l'augmentation de nos audiences digitales », affirme le président de l'ANJ, Carlos Fernando Linderberg Neto, cité par l'AFP. Il ajoute que Google, « en fournissant les premières lignes des articles sur ses pages, réduisait les chances de voir l'internaute aller sur le site pour lire le reste de l'actualité ».

Le choix d'abandonner le célèbre outil de référencement a été fait en 2011 et a été suivi par 154 titres. Le principal motif avancé était que Google refusait de rétribuer les journaux alors qu'il utilisait une partie de leurs contenus. Dans un premier temps, les journaux ont limité leur présence à une ligne afin d'inciter les lecteurs à cliquer sur le titre pour atterrir sur leur site. En vain. Ils ont donc quitté Google News, mais pas tous. La plupart des sites de grands journaux, comme O'Globo, sont toujours indexés.

La conséquence de cette décision ? Selon le représentant de la presse brésilienne, « avec le retrait des journaux de Google News, la plupart des internautes qui cherchaient de nouveaux contenus sur ce moteur de recherche ont commencé à chercher directement sur les sites Web des journaux ». Néanmoins, l'ANJ souligne que le nombre de lecteurs a chuté de 5%, « le prix à payer pour la protection du journal et de sa marque ».

En France, le dialogue se poursuit entre Google et le gouvernement. Une réunion s'est tenue le 19 octobre entre les deux parties, à Bercy. Dans le cas français, si la presse devait être désindexée, l'initiative serait plutôt de l'américain qui refuse l'instauration d'un droit voisin pour le référencement de sites de presse. Par ailleurs, rappelons qu'une loi a été votée en Allemagne fin août contraignant la firme de Mountain View à reverser une commission aux sites d'information dont il utilise les articles.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top