Google retire la section "Gaming" de son site : la fin de Stadia en vue ?

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
12 mai 2022 à 08h40
42
Stadia mort ? © Clubic
© Clubic

À l’occasion d’une conférence I/O chargée en annonces, notamment concernant le Pixel 6a ou les Pixel Buds Pro, Google a aussi opéré une mise à jour très discrète sur son site internet.

9to5Google remarque que la firme a retiré la catégorie « Jeux vidéo » de sa barre de navigation, la remplaçant par « Écouteurs ». Et si c’était la fin pour Stadia ?

Stadia prépare ses cartons

Déjà très largement mis de côté depuis que Google a abandonné tout projet de développer ses propres jeux, il semble que ça commence à sentir le sapin pour le service de Cloud gaming Stadia.

Désormais, pour souscrire un abonnement Stadia, il faut se rendre dans l’onglet « Maison Connectée », puis sélectionner « Jeux vidéo ». Une barrière qui n’est pas infranchissable pour qui désire vraiment se procurer une manette et un Chromecast, mais qui limite forcément le potentiel de découverte du service par les non-initiés.

Site Google après IO © 9to5Google
Le site Google avant la conférence, et après la conférence © 9to5Google

Lancé fin 2019, Google Stadia permet de jouer à des jeux dans le Cloud depuis un téléviseur, un ordinateur ou un smartphone. Mais son modèle économique bancal l’a immédiatement rendu difficile à vendre : contrairement à un Xbox Game Pass Ultimate, il est nécessaire d’acheter ses jeux pour en profiter sur Stadia. Ou alors de se contenter de ceux inclus dans l’abonnement Stadia Pro, facturé 9,99 euros par mois.

Tombé en désuétude depuis l’annonce de la fermeture du studio Stadia Games and Entertainment en février 2021, Google se fait très discret à propos de son service. Et la présente disparition de la section dédiée sur son site n’augure pas franchement de bonnes nouvelles à venir pour les adeptes.

Google Stadia
  • Grande simplicité
  • Stabilité du service
  • À partir de 10 Mb/s seulement

La communication de Google aura fait la part belle à Stadia en 2019. Annoncé en début d'année, le service aura finalement été lancé mondialement le 19 novembre dernier. Un lancement que nombreux qualifient de poussif.

La communication de Google aura fait la part belle à Stadia en 2019. Annoncé en début d'année, le service aura finalement été lancé mondialement le 19 novembre dernier. Un lancement que nombreux qualifient de poussif.

Source : 9to5Google

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
42
11
norwy
Le jeu vidéo ne s’improvise pas. Et le niveau d’exigence n’est pas accessible à Google, apparemment…
zeebix
Google aurait pu réussir … Stadia fonctionne plutôt pas mal d’ailleurs, reste le modèle économique et surtout lui …<br /> Une plateforme sans exclusivités, des jeux pas moins cher, suivi désastreux de Google qui n’inclut pas l’application dans ses propres produits, studio interne fermés etc …<br /> Ils ont fait n’importe quoi du début à la (presque) fin.
backsec
Donc au final la rubrique JV existe encore. Elle a juste été replacé dans le plan du site dans une sous rubrique du site, faisant orienter Stadia comme un service découlant d’un matériel connecté (exemple : Chromecast).
backsec
Je trouve Stadia super efficace en terme de technologie. Je préfère même le service à Geforce Now. J’ai cru en ce service jusqu’au bout (pour le modèle économique, je préfère la partie concernant l’achat de jeux au détail plutôt que l’abonnement Pro).<br /> Mais je déchante surtout, non pas à cause de l’absence d’exclusivités, mais pire, de l’absence de nombreux jeux dit « multiplateformes ».<br /> Je me serais même contenté pour ce service de jeux multiplateformes anciens, ce qui permettrait à Stadia de compenser voire d’effacer la jeunesse de son catalogue. Par exemple Stadia comprend la dernière trilogie Tomb Raider (2013, Rise et Shadow). Mais même là c’est trop peu.n
Francistrus
Le service était prometteur sur le papier, mais le modèle économique pourri aura fini par le plomber… Une tombe de plus dans le cimetière Google
malak
Il n’est pas mort… et son modèle économique n’est certes pas parfait, mais laisse l’utilisateur totalement libre, sans coûter une blinde.<br /> Ils auraient sorti une offre à 30€/mois avec tous les jeux gratuits, cela n’aurait pas attiré davantage.<br /> ça n’attire pas pour plusieurs raisons:<br /> jouer dans le cloud est peu médiatisé, bcp ne connaissent pas les avantages<br /> avoir sa propre console/son pc, ça reste ancré profondément dans l’instinct des joueurs.<br /> la cible potentielle est restreinte à sa connectivité, ce qui limite fortement son expansion, que cela en terme de clients ou d’exposition médiatique (les médias vont moins parler de qq chose qui ne concerne que 30% de leurs auditeurs max)<br />
Wen84
Tu te voiles la face. Les services de Cloud Gaming décollent tout doucement, mais surement. xcloud marche très bien (Les serveurs sont meme souvent saturés, car trop de monde).<br /> Non, ce qui a couté la vie de Stadia, c’est que Google n’a pas voulu prendre plus de risques que cela. Ils pensaient arriver sur un territoire vierge, sans concurrence. Puis MS a racheté Bethesda…<br /> Google fait comme souvent : Ils ne veulent pas investir des milliards, si ça ne decolle pas rapidement.<br /> Alors l’avenir n’est pas écrit, mais c’est là la seule cause de l’echec de stadia et non pas un desinteret pour le cloud gaming. Google peut inverser la vapeur, le fera-t-il ?
malak
Wen84:<br /> Les services de Cloud Gaming décollent tout doucement, mais surement<br /> Ah, donc les concurrents ont le droit de décoller doucement, mais pas Google? Google est tellement gros qu’on pense de suite qu’ils vont mettre des milliards sur chaque nouveau projet et qu’ils vont tout écraser, s’ils le font pas, c’est un échec… bah c’est sûr qu’ils vont bcp échouer alors.<br /> Désolé mais xcloud, ça reste encore minoritaire… saturer des serveurs ne signifie en rien un succès, seulement un nombre trop limité de serveurs.<br /> Et xcloud ne part pas de 0 et a une force de frappe bien plus importante que Google côté gaming.<br /> Partir avec des centaines millions de joueurs potentiels qu’on « possède » déjà, c’est un peu plus facile, non? c’est pas pour autant que le service est meilleur.
briceio
Je viens de me désabonner… ils abusent sur les prix: un abonnement + une manette payante + certains jeux à plus de 120 € ! Où allons-nous… je vais réinstaller Tux Kart.
SlashDot2k19
1 minutes de silence pour ceux qui ont vraiment cru à cette blague
SplendoRage
Bah oui …. C’est économiquement viable !<br /> Pourquoi faire l’effort de faire une ludothèque partagée avec Steam et GOG quand il faut faire un portage de TOUS les jeux et en plus, devoir les repayer une seconde fois quand on les a déjà sur les plateformes sous mentionnées après tout ? …<br /> Oui … C’est sarcastique … Parce que c’était couru d’avance que ça allait se casser la gueule juste à cause de ça
backsec
Sarcastique peut-être, mais pourtant la remarque du « devoir tout racheter » revient souvent.<br /> La question serait surtout « pourquoi se sentir l’envie de tout racheter ? »<br /> Les jeux que j’ai déjà fini sur une plateforme, je ne les rachèterai pas sur Stadia. Personne ne m’oblige à le faire. Je ne rachèterais que ce que je ne possède pas, que je n’ai plus mais que j’ai envie de refaire, ou que j’ai ou non mais que mon PC ne peut pas faire tourner faute de puissance.<br /> Donc sarcasme ou non ça ne tient pas plus que pour les autres supports (« ça existe sur Playstation, pourquoi je le rachèterais sur Steam »…).
Wen84
"Ah, donc les concurrents ont le droit de décoller doucement, mais pas Google? " =&gt; Ou ai je dit le contraire ? Google a parfaitement le droit, mais voilà il n’a pour l’instant pas mis les moyens necessaire. Ils sont dit « On a la technique ça suffit », sauf que non ça ne marche pas comme ça.<br /> « Désolé mais xcloud, ça reste encore minoritaire… saturer des serveurs ne signifie en rien un succès, seulement un nombre trop limité de serveurs.<br /> Et xcloud ne part pas de 0 et a une force de frappe bien plus importante que Google côté gaming.<br /> Partir avec des centaines millions de joueurs potentiels qu’on « possède » déjà, c’est un peu plus facile, non? c’est pas pour autant que le service est meilleur. » =&gt; C’est moins minotaire que stadia, ça décolle. Et oui, j’ai pas dit le contraire, ils ont l’avantage d’etre là depuis le début… et ça veut dire que pour réussir Google doit aller encore plus fort. Ce qu’ils ne font pas.<br /> Bref, indirectement tu confirmes un peu mon propos, donc je suis content
TofVW
GeForce Now permet de jouer à des jeux PC que l’on possède déjà sur les launchers. Si le service ne fonctionne pas et ferme, les jeux seront toujours disponibles.<br /> Xcloud est un Netflix du jeu vidéo. Si le service ferme, tu ne perds pas tes jeux, juste le prix que tu as mis chaque mois dans l’abonnement (c’est pareil pour tous les services de streaming avec ce modèle économique, que ce soit vidéo ou musique).<br /> Quant aux jeux que tu as achetés, ils sont toujours disponibles sur ton compte Xbox.<br /> Stadia a fait son truc tout seul dans son coin, sans aucun passé dans le domaine, et sans s’associer à un partenaire déjà existant.<br /> Si le service ferme, tu perds tout (en tout cas les modalités ne sont pas claires, et ça ne présage rien de bon).<br /> Et ils pensaient vraiment que les joueurs seraient attirés ? Des gens pensaient vraiment que ça allait marcher ?
backsec
Mince alors. Quelqu’un aurait dû te dire qu’il ne fallait pas racheter une manette tous les mois.<br /> Tout comme tu n’es pas obligé de renouveler ta Playstation tous les mois en même temps que ton abonnement PS+.
backsec
Le modèle économique n’y est pour rien :<br /> Achat de jeux au détails… comme n’importe quelle plateforme;<br /> Abonnement mensuel… comme n’importe quelle plateforme telle que le PS+, Xbox Live, etc.<br /> Mais si le problème n’est pas le modèle économique, c’est le contenu. Stadia ne parvient pas à grossir son catalogue de AAA, donc l’abonnement ne fait que te donner accès essentiellement à de petits jeux ou jeux indés.
Francistrus
Le modèle économique est pourri : achat d’une manette + abonnement pour accéder au service + jeux à acheter (non multiplateformes) + pas possible de récupérer ses jeux issus d’autre launcher, à quel moment ils se sont dit que ça allait marcher ?<br /> A la limite si il n’y avait pas eu de concurrence pourquoi pas, mais en face du GamePass Ultimate, de GeforceNow ou encore de Shadow ce ne sont pas les (bonnes) offres qui manquent.
backsec
Je ne comprends pas la remarque du « récupérer ses jeux d’autres launchers ».<br /> Quand j’achète sur Steam, je ne retrouve pas le jeu en achat validé sur Gog.<br /> Par ailleurs, tu fais une erreur notable : Stadia est une console virtuelle et non un PC. Stadia est donc à comparer à Playstation et Xbox. Donc pas de melange de catalogue tout comme eux.<br /> Quant aux autres reproches, je te dirais que c’est comme la concurrence : achat d’un PC et une manette ou achat d’une console, abonnement et achat de jeux au détail…<br /> Encore une fois, Stadia a un problème de contenu avant tout mais visiblement à chaque news toujours les mêmes critiques peu documentées ou sans expérience. Posez vous deux secondes, regardez la concurrence, et trouvez les réels défauts de la plateforme (pour moi c’est surtout le contenu).<br /> Vous comparez Stadia au Gamepass, je ne sais pas si c’est pertinent, mais quoiqu’il en soit, oui, Stadia est loin derrière.<br /> En revanche la comparaison avec Shafow et Geforce Now me paraît moins pertinente puisque ces services demandes le paiement d’un abonnement pour jouer en ligne à des jeux qu’il faut d’abord avoir acheté (donc coût potentiellement élevé à l’échelle d’un catalogue).
Wen84
Le procédé se nomme GOG Connect. Pour en profiter, il suffit de lier votre compte Steam à votre compte GOG sur cette page. La plateforme va ensuite scanner votre compte pour voir quels jeux vous possédez et vous obtiendrez une copie GOG pour de chaque jeu compatible qu’il y trouvera. Ca date de 2016.<br /> Mais j’ajouterais que steam est… péren… on le sait. Le service n’est pas nouveau. La probabilité qu’il tienne plus longtemps que stadia est… elevée.
TofVW
Le problème de Stadia, c’est qu’ils arrivent la bouche en cœur :<br /> sans aucun passif dans le jeu vidéo ;<br /> dans un univers où les gens sont encore très attachés au matériel (les mentalités commencent tout juste à changer, et encore c’est loin d’être gagné) ;<br /> avec très peu de communication sur le fonctionnement économique de leur bousin (notamment en cas de fermeture).<br /> Concernant ce dernier point, ils ont oublié qu’énormément de joueurs sont des passionnés, parfois des collectionneurs, que beaucoup aiment aussi rejouer à des anciens jeux qu’ils avaient aimé. Ce n’est pas ton cas, tu l’as dit, mais c’est le cas d’une partie non négligeable de la communauté des joueurs.<br /> Ajouté à ça que la plupart sont attachés à leur marque (Nintendo, Microsoft, Sony ou le PC en général) et qu’ils ont déjà bien du mal de quitter l’une pour aller vers l’autre déjà bien établie (hormis ceux qui ont les moyens de se payer toutes les machines, mais il n’y en a pas des masses je pense).<br /> Bref, les joueurs se renseignent avant de se lancer dans « l’aventure » d’une nouvelle console. Et si la marque n’a aucun moyen d’assurer ses arrières alors qu’elle arrive tout juste dans le game, les joueurs ne prendront pas confiance.<br /> Et c’est ce qu’il s’est passé, d’où le bide.
backsec
Gog connect ne permet d’importer/valider que quelques rares jeux et non toute une bibliothèque Steam.<br /> C’est dire, sur 200 à 300 jeux sur Steam, j’en ai aucun éligible.<br /> On parle donc ici d’un argument mineur et non déterminant, qui par ailleurs ne vaut que dans le « combat » PC vs consoles, sachant que Stadia est une console virtuelle.
Wen84
Reste que la fonction existe et que ça ne change pas l’argument principa : Steam est pérenne. C’est le coeur commercial de Valve. Il est peu probable que tu perdes ta bibliotheque dans les années qui viennent.<br /> Mais si tu veux on peut continuer à. ******* des mouches, parce qu’on en est là dans ton argumentaire.
TofVW
Wen84:<br /> Il est peu probable que tu perdes ta bibliotheque dans les années qui viennent.<br /> Et quand bien même Steam fermerait, tu peux très facilement récupérer les fichiers d’installation des jeux.<br /> Après, si ça devait arriver, il faudrait que j’achète un local de stockage pour disques durs, et que je prenne un congé sabbatique pour tout sauvegarder.
backsec
Oui continuons sur le sujet car j’avoue ne pas comprendre les arguments du « Steam est une plateforme pérenne ».<br /> Déjà personne n’a dit le contraire puisque personne n’a à le dire vu que ce n’est pas du tout le sujet. De plus, admettons, si je te suis, je n’achèterai jamais du Nintendo car Microsoft a les reins plus solide ?<br /> Encore une fois, Stadia est à comparer à une console et non un PC dans un premier temps vu que c’est bien une console virtuelle. Ensuite, comparer Stadia a un PC devient aussi pertinent que de comparer une Playstation à un PC.<br /> Pour info, Stadia m’a permis de jouer à des jeux injouables sur mon PC car trop vieux pour ces co**eries. Et je me voyais mal acheter une console étant devenu joueur occasionnel.<br /> Cela dit, Stadia ne me satifait pas pleinement faute d’un catalogue étoffé en très gros titres. Actuellement, et au vu de mes habitudes, et comme beaucoup avec des habitudes différentes, le Gamepass me tente davantage (possibilité de bénéficer du Xbox Live acheté pour 3 ans à bas coût via VPN, puis conversion en Gamepass Ultimate, pour y jouer via un smartphone que je possède déjà et connecté en HDMI à la TV, ou simplement via mon vieux PC).
Francistrus
backsec:<br /> Par ailleurs, tu fais une erreur notable : Stadia est une console virtuelle et non un PC. Stadia est donc à comparer à Playstation et Xbox. Donc pas de melange de catalogue tout comme eux.<br /> C’est un peu con comme décision : tu prend un jeu orienté multijoueur sur Stadia et tu te retrouves limité à jouer uniquement avec les personnes qui ont pris ce jeu via Stadia, donc si le service bide (ce qui est le cas) tu ne trouves personnes pour jouer…<br /> Si on prend Xbox et Playstation, leurs communautés sont très développées et il y n’y a aucun souci pour trouver des joueurs (d’autant que beaucoup de jeux font désormais du cross plateforme), pc idem, donc pourquoi ne pas avoir opté pour des machines virtuelles (pc) afin de pouvoir jouer avec la communauté pc ?<br /> backsec:<br /> Quant aux autres reproches, je te dirais que c’est comme la concurrence : achat d’un PC et une manette ou achat d’une console, abonnement et achat de jeux au détail…<br /> Ouais sauf que d’autres services (excepté Shadow) proposent un catalogue bien rempli pour pas trop cher, par exemple le GamePass Ultimate à 13€ te permet de jouer à un paquet de jeu (pas obligé d’en acheter à côté), alors que l’offre de jeux de Stadia via l’abonnement pro est pas ouf…<br /> backsec:<br /> Vous comparez Stadia au Gamepass, je ne sais pas si c’est pertinent, mais quoiqu’il en soit, oui, Stadia est loin derrière.<br /> Xcloud (via GamePassUltimate) est actuellement l’exemple à suivre (cible à abattre), normal de le comparer systèmatiquement aux autres services de Cloud Gaming.<br /> Concernant Shadow il fait un peu bande à part car il te permet d’avoir accès à un pc virtuel : par contre il a l’avantage de permettre de jouer à tous les jeux des launchers existants et de lancer tous les jeux déjà achetés (et de pouvoir les payer moins cher car on peut les acheter via des sites de clé ou autres…)<br /> Au final Stadia bide pour tout un tas de mauvaises décisions, et connaissant Google ils vont rapidement l’abandonner.
Wen84
TU comprends pas que c’est cool de pouvoir continuer à jouer au jeu que tu as acheté y a dix ans ?<br /> Mais pour clore le débat, je vais citer ton commentaire précédent :<br /> « Par ailleurs, tu fais une erreur notable : Stadia est une console virtuelle et non un PC. Stadia est donc à comparer à Playstation et Xbox. Donc pas de melange de catalogue tout comme eux. » =&gt; Ben c’est justement le problème. Google essaye d’appliquer une vieille formule à une techno nouvelle. Ce que MS a fait pendant des années et qui a failli les a fouttre dans la merde sur d’autres sujets. Le pire c’est que Google est nouveau dans l’industrie, ils n’ont aucune raison de la jouer en mode : « Oui, on fait une console en cloud ». Ca montrer juste une méconnaissance de l’endroit où ils posent les pieds. Ils auraient du dire : « On est ni une console, ni un PC. On renverse la table »
backsec
Nouvelle technologie mais ancienne formule ? Finalement un peu comme Sony et son PSnow et Microsoft et xCloud… on ne mélange pas le catalogue, chacun pour sa pomme, cela s’appelle la concurrence.<br /> Encore une fois, je ne vois pas où tu veux en venir.<br /> Et si je comprends bien que c’est cool de jouer aux jeux achetés il y a 10 ans. Mais là je ne peux pas car je n’ai pas gardé ma PS2 et ma PS3. Et même si je les avais en version démat, cela impliquerait que je ne devrais pas aller chez Microsoft car sa Xbox ne pourais pas les lancer, forcément.<br /> Et là aussi, je ne vois pas où tu veux en venir à part dire que le service du jeux vidéo serait tellement saturé en anciens acteurs que plus personne n’aurait de légitimité pour s’y installer car apparemment tu serais « forcé » (???) de recomposer ton catalogue sur le nouveau venu.
backsec
Je comprends bien ce que tu dis. Mais finalement ce que tu reproches à Stadia c’est sa jeunesse.<br /> Il ne peux pas avoir une communauté aussi grosse que la concurrence car il vient d’arriver (2 ans). Mais pourtant Stadia avait bien trouvé des adèptes, un groupe grandissant, mais qui ne cesse de décroitre à priori à cause d’un défaut majeur que j’ai déjà cité : son catalogue. Ou alors sa communauté représente une grosse part de joueurs occasionnels.<br /> Faute d’avoir la majorité des jeux AAA multiplateformes, Stadia n’a finalement que des petits jeux et jeux indés dans le pack mensuel de l’abonnement, ce qui rend son intérêt sacrément limité (d’autant plus si tu le compares au Gamepass). Si ces gros jeux étaient présents, et donc ajoutés plus régulièrement tous les mois et depuis le début, le sort de Stadia aurait peut-être été différent.<br /> Mais au-delà de la sortie de gros jeux, étoffer en parrallèle le catalgue de gros jeux anciens aurait été bénéfique. Stadia a par exemple ajouté la dernière trilogie Tomb Raider, Darksiders 2 (le 3 est dans le catalogue), et d’autres tout aussi moyennement anciens. Et même quelques autres gros jeux bien plus anciens (générations SNES, PS1, PS2…). Mais ça reste insuffisant.<br /> Avec ces critères et sur une durée de 5 années, Stadia aurait quasiment le catalogue de la génération courante et en plus aurait constitué un joli calatague des précédentes. Bref, le service aurait trouvé sa beauté avec le temps.<br /> Après je maintiens une chose : si le catalogue n’évolue pas/plus avec de gros jeux, il n’en reste pas moins que je trouve le service extrêmement performant (je suis fibré).
SplendoRage
Pas besoin de racheter ses jeux sur GeForce Now … C’est justement la raison pour laquelle il est largement préféré à Stadia …<br /> Tu veux un exemple ? Tu préco une collector … Mais du coup …. Ton jeu, tu peux pas y jouer sur Stadia, ce qui va t’obliger à le racheter alors que si tu pouvais lier ton compte Steam …. Pas de soucis à se faire !<br /> Les jeux arrivent TOUJOURS après sur Stadia, que ce soit le jeu en lui même ou les updates … etc. etc. etc.<br /> Google a voulu traire les vaches à lait que son les gamers mais bon, le lait a finit par vite tourner …
Wen84
« Nouvelle technologie mais ancienne formule ? Finalement un peu comme Sony et son PSnow et Microsoft et xCloud… on ne mélange pas le catalogue, chacun pour sa pomme, cela s’appelle la concurrence. » =&gt; Euh… Ben non… MS cherche clairement à exploser la barrière console/PC. Sony est conservateur, parce que Sony n’a aucun interet à ce que ça change. Google lui est nouveau, il n’a aucun interet à proposer la meme chose en moins bien que la concurrence, pourtant il le fait. Google n’a proposé QUE la techno, ils ont meme pas faire de vrais efforts marketting (La base pourtant) Si tu ne comprends pas cette base, je peux pas grand chose :s<br /> « Encore une fois, je ne vois pas où tu veux en venir. » =&gt; Ecoute, c’est bien le problème. Je te dis des choses évidentes, mais toi tu bottes en touche et pond des pavés en basculant sur autre chose (Pour conclure que j’affirmerai que le jeu video est saturé, c’est vraiment que tu n’as effectivement rien compris.)<br /> Sur ce des bisous. On ira pas bien loin dans cette discussion. En vrai, je me moque bien que tu comprennes ou non des choses qui pour moi sont évidentes et assez basiques
Francistrus
Je comprends aussi ce que tu dis (on se comprends ) ^^<br /> Je n’ai pas eu l’occasion de tester Stadia, mais pour avoir testé Xcloud sur un pc (fibré et connecté au réseau par câble) ça marche pas trop mal même si la qualité de l’image a tendance à se dégrader régulièrement pendant les sessions (testé sur Halo Infinite et Forza Horizon 5)<br /> De ce que j’ai compris la technologie Stadia fonctionne vraiment bien (mieux que ses concurrents j’ai l’impression), et c’est ça qui est dommage : ils avaient la technologie adaptée, mais se sont foirés sur le reste.
backsec
Personne n’a dit qu’il fallait racheter son catalogue pour Gfn. Vous savez lire ou c’est du troll ?<br /> De plus, comparer Stadia à Gfn est stupide. Tu dois acheter tes jeux sur Steam (et autes fournisseurs compatibles) et ensuite payer un abonnement à Nvidia pour y accéder en cloudgaming. Par ailleurs, le catalogue Steam accessible via Gfn est incomplet et déçoit de plus en plus. Bref, deux conceptions différentes qui répondent à des besoins différents.
backsec
C’est ça en gros. L’infrastructure était là. La compatibilité (smartphone, box comme le Chromecast/Google Tv ou la Nvidia Shield, les navigateurs…) était là. Mais Google n’a pas su se poser aux côtés des gros concurrents que sont Sony et Microsoft.<br /> Quand on parle de jeux multiplateformes, on pense à une sortie du Playstation, Xbox et pourquoi pas PC. Et bien Google aurait dû s’assurer qu’il soit naturel de voir aussi une sortie évidente sur Stadia. Or il n’en est rien : par exemple, le dernier Lego Star Wars est sorti partout sauf sur Stadia.<br /> Alors la faute vraiment à Google ? Ou est-ce à des éditeurs fébriles car nous savons leur faible enclin au cloud gaming actuellement (voir les déboires de GeforceNow qui perd accès à des jeux ou n’arrivent pas à accéder aux nouveaux) ? Difficile à dire.<br /> Stadia c’est un abonnement qui permet d’accéder à un lot de jeux tous les mois et ceux débloqués aussi les mois précédents, et ceux tant que l’abonnement est actif. Deuxième point, le service permet aussi d’acheter des jeux au détail, utile pour les jeux non compris dans les lots mensuels débloqués ou pour jouer à un jeu sans s’abonner.<br /> Donc la formule économique de Stadia est la même que le Playstation Plus et le Xbox Live Gold (je ne parle pas du Gamepass qui est une formule différente et plus chère, et forcément et heureusement meilleure).<br /> À mon sens, vu le catalogue faiblard, Google aurait plutôt dû proposer tout son catalogue par cet abonnement (catalogue plus de 200 jeux qui s’étofferait mensuellement), et pas un lot mensuel comme le fait Sony et Microsoft. Ça permettrait peut-être de trouver un public, et ainsi de convaincre des éditeurs pour aussi privilégier cette plateforme au côte de Playstation et Xbox.
backsec
Au vu de tes conclusions (genre « je mets fin au débat », ou le « j’arrête de te parler tu ne comprends rien »), je constate que j’ai fait mouche. Tu es vaincu mais tu fais semblant que c’est ton opposant qui est à la ramasse et tu espères que j’en resterais là.<br /> Mais je reste et t’attends pour te rappeler ton hors sujet. Surtout quand tu sors mes phrases que partiellement et hors contexte vu qu’à la base ce que j’ai écrit correspondait a une réponse à tes propos précédents. Tu ne fais à chaque fois que répondre en reformulant autre chose et à côté.
TofVW
backsec:<br /> Alors la faute vraiment à Google ? Ou est-ce à des éditeurs fébriles car nous savons leur faible enclin au cloud gaming actuellement […] ?<br /> Sauf erreur de ma part, je crois que le langage de programmation sur Stadia était différent.<br /> Alors quand il faut programmer déjà pour DirectX (Xbox + PC), ensuite pour Playstation, ensuite éventuellement pour Nintendo, et qu’on te rajoute un acteur par- dessus tout ça, bah en tant que dév. je dirais « C’est bon, ça suffit maintenant ».
backsec
Ça rejoint plus ou moins l’objet de la conclusion du message auquel tu réponds.<br /> Si Stadia augmentait sa communauté de joueurs par diverses mesures à déterminer, la plateforme serait moins ignorée par les développeurs qui trouveraient davantage d’intérêts à se casser la tête pour elle.<br /> D’ailleurs, tu sais quelle est l’architecture sur laquelle repose Stadia ? Le service se présente comme une console virtuelle mais je me demande si ce n’est pas du PC (avec launcher maison).
TofVW
backsec:<br /> D’ailleurs, tu sais quelle est l’architecture sur laquelle repose Stadia ?<br /> Non. Je crois avoir lu un truc, mais il y a longtemps, qui parlait d’un truc basé sur Linux ; mais je ne le retrouve pas, et je ne m’y connais pas assez pour savoir ce que c’est exactement.<br /> Mais en gros, ce n’était ni du DirectX, ni de l’OpenGL, ni du Vulkan ; alors que s’ils avaient choisi un de ces trois-là, au moins les développeurs auraient avancé en terrain connu.
SplendoRage
C’est google qui te dit « oh … t’as déjà Cyberpunk sur Steam ? Boooh pas graaaaaaave …. Faut juste le racheter pour jouer sur Stadia ! »<br /> Oui sauf que …. Avec GFN, j’ai pas besoin de le racheter mon jeu …<br /> « M’enbalec ! Rachète ou va voir ailleurs …. ! »<br /> Okaaaaay !!! Bah salut Stadia !<br /> « Eeeeet merde … !!! »
backsec
Tu as raté une occasion d’éviter le sarcasme pour véhiculer ta vision erronée de Stadia.<br /> Histoire alternative 1<br /> C’est Sony qui te dit « oh … t’as déjà Cyberpunk sur Steam ? Boooh pas graaaaaaave …. Faut juste le racheter pour jouer sur Playstation ! »<br /> Okaaaaay !!! Bah salut Playstation !<br /> « Eeeeet merde … !!! »<br /> Histoire alternative 2<br /> C’est Microsoft qui te dit « oh … t’as déjà Cyberpunk sur Steam ? Boooh pas graaaaaaave …. Faut juste le racheter pour jouer sur Xbox ! »<br /> Okaaaaay !!! Bah salut Xbox !<br /> « Eeeeet merde … !!! »<br /> Histoire alternative 3<br /> C’est google qui te dit « oh … t’as déjà Cyberpunk sur Steam ? Boooh pas graaaaaaave …. Faut juste le racheter pour jouer sur Stadia ! »<br /> Oui sauf que …. Avec GFN, j’ai pas besoin de le racheter mon jeu …<br /> « M’enbalec ! Rachète ou va voir ailleurs …. ! »<br /> Okaaaaay !!! Bah salut Stadia !<br /> « Eeeeet merde … !!! Bah du coup je vais jouer sur GFN vu que j’ai payé Steam… Ah ben non faut aussi payer Nvidia TOUS LES MOIS EN PLUS DU PRIX DU JEU pour qu’il puisse me donner accès à mon catalogue Steam en cloud<br /> Eeeeeeet merde »<br /> Bref, quand tu auras compris que Stadia est une console virtuelle et n’a pas plus à te donner accès à ton catalogue Steam que Playstation ou Xbox alors on pourra discuter sur une vision égale du concept, rendant tes éventuelles critiques justifiées même si personnelles.<br /> Et quand tu auras compris qu’une fois Cyberpunk acheté sur Stadia tu y as accès en cloudgaming définitivement et sans abonnement mensuel supplémentaire, ce sera parfait. Chaque service (console physique, console virtuelle, PC direct, cloud gaming par intermédiaire, etc.) correspond à un besoin spécifique, ce qui n’empêche pas chacun des services d’avoir des défauts. Et pour Stadia vu que c’est le sujet, surtout son catalogue encore trop maigre en AAA multiplateformes, un défaut d’ailleurs notable qui sur le long terme devient rédibitoire et pourrait lui être fatal (je ne défends pas Stadia bec et ongle, bien au contraire, c’est juste que certaines critiques sont injustifiées car basées sur une vision erronée du service)
backsec
En y repensant je ne pense pas qu’il s’agisse d’un problème d’infrastructure pure. Niveau matériel notamment c’est du connu. Quant au software, pas si sûr que ce soit si bloquant.<br /> Quand on regarde le catalogue, et comme je l’ai dit, il manque trop de AAA, mais il y en a quand même en tout genre et de plein d’éditeurs divers (Final Fantasy 15, Assassin’s Creed Valhalla et précédents, Cyberpunk, Red Dead Redemption 2, Fifa 22, Destiny 2, PUBG, Mortal Konbat 11…). Mais il y a aussi une floppée de jeux indés multiplateformes, ça ne manque pas justement par rapport aux gros jeux AAA, et si leurs « petits » développeurs y arrivent, alors pourquoi pas les gros.<br /> Je viens de trouver un article : Voici les raisons pour lesquelles Google Stadia ne séduit pas les studios de jeux vidéo<br /> Donc ce serait bien la faute de Google selon cet article, mais plutôt à cause du pourcentage que Google se prend (curieux de connaître celui réclamé par Sony, Microsoft, Steam… aux développeurs), mais aussi pour une question d’image (Google a cette image d’entreprise qui lâche vite ses projets, et il y a un peu de vrai d’ailleurs).
SplendoRage
Et là, tu mélanges les environnements consoles et celui du PC … Et c’est moche mais … Stadia … C’est avant tout pour PC, on ne va pas se mentir ! C’était même la cible numéro une de Google ainsi que la clientèle intéressée par Geforce Now !<br /> Par ailleurs, Playstation et XboX trouvent leurs clientèles et leurs fanbases sur des licences exclusives et/ou historiquement liées à ces plateformes …<br /> Halo pour XboX ou encore Final Fantasy pour Sony (et la totalité du catalogues de licences iconiques parfois vieilles de plus de 40 ans pour Nintendo !)<br /> Du coup, ta comparaison tombe totalement à la flotte ! Désolée pour toi … <br /> La cible de Stadia, ce sont les joueurs PC, et les joueurs PC eux, ca fait deja presque 20 ans qu’ils ont adopté Steam … Du coup, tenter de faire ce qu’ils ont fait était un non-sens et c’était couru d’avance que les joueurs PC ne s’intéresseraient pas à cette plateforme … Comme je l’ai dis, Geforce Now, c’est une prise en charge de 1300 jeux actuellement via Steam.<br /> Dis moi, le catalogue de Stadia, c’est combien de jeux au juste ? … Et 0 exclu qui plus est !
backsec
La cible de Stadia n’est pas PC mais est générale/globale vu que le service est utilisable sur PC, smartphones, tablettes et box TV (Nvidia Shield, Chromecast/GoogleTv…). Donc pas que PC vu que l’argument principal est le « jouer partout » sans matériel puissant et cher (PC gamer) ou console dernière génération hors de prix.<br /> D’ailleurs sur ce point, même concept pour Gfn (app PC, navigateur PC, smarphones, tablettes et box).<br /> Quant à ta remarque sur la constitution de la fanbase de Sony et Microsoft, tu es juste hors sujet. Hors sujet en plus d’être dans l’erreur : je t’invite à faire une petite recherche afin de constater que les chiffres de vente sur leurs consoles sont très largement sur les jeux multiplateformes et non les exclus. Tu retires toutes les exclus Sony, les PS5 se vendraient toujours comme des petits pains, à peine moins.<br /> Quant à Gfn et son catalogue, à nouveau je te le rappelle : ce n’est pas son catalogue. Si tu t’abonnes à Gfn, tu n’auras pas accès à 1300 jeux mais uniquement à ceux que tu as achetés à Valves… avant de payer à nouveau un abonnement mensuel à Nvidia pour pouvoir les streamer.<br /> De plus, as-tu vu le détail de ces 1300 jeux avant de citer ce chiffre ? Beaucoup de merdes et des gros jeux AAA se côtoient. Pas mal d’éditeurs refusent par ailleurs que leurs jeux sur Steam soient streamables (exit les Final Fantasy, Metal Gear, GTA, Resident Evil, Street Fighters, Fifa, Call Of…). Perso sur mon catalogue Steam de 300 jeux, à peine 100 sont streamables, quelques-uns dans le tas sont des daubes que j’ai eu gratos et d’autres uniquement en clavier/souris, donc pas de manette prise en charge.<br /> Pour moi Gfn c’est juste hors sujet encore pour expliquer l’échec de Stadia. Néanmoins tu lances le sujet de Gfn, alors allons-y : si c’est si bien, quels sont ses chiffres ?<br /> Et autres question : tu y es abonné depuis quand ?<br /> Et encore : en comparaison de ces deux streamers, vu que tu as utilisé les deux services également, lequel préfères-tu techniquement ? (Attention sur celle-ci il y a une opinion généralisée claire sur le service le plus performant, mais vu que tu as testé les deux services nous allons forcément être d’accord).<br /> Enfin, ta dernière question démontre que tu ne lis pas vu que j’ai apporté la réponse précédemment sur la taille du catalogue : Stadia est un service jeune car il vient de fêter ses deux ans. C’est un service parti de zéro mais qui en est déjà à plus de 200 jeux à deux années d’existence.<br /> Le but aurait été de vivre au moins cinq ans histoire de se constituer un catalogue de jeux multiplateformes (c’est ça qui se vend le plus) de toute la génération de consoles actuelles (PS4/PS5 et XboxOne/Series) et ainsi installer une fanbase, mais sans oublier d’ajouter des jeux d’anciennes générations pour rattraper son défaut de jeunesse.<br /> Mais comme explicité plus haut, je précise que c’est son catalogue de AAA le problème. J’explicite tout cela plus haut (notamment ma dernière réponse à Francistrus). Si tu ne veux pas lire, alors cessons la discussion car je ne peux pas dialoguer avec toi si je suis le seul à prendre la peine de te lire, même sur un désaccord ou hors sujet.<br /> Tu me parles aussi d’exclus alors allons-y également : combien d’exclus Gfn ? Ah non pardon, Gfn n’a pas de jeux, il se contente de caster le catalogue partiel Steam déjà acheté en te refaisant passer finalement une seconde fois à la caisse pour un service pas des plus performants.<br /> Alors je reformule ma question : cite-moi la quantité colossale d’exclus (ne me sors pas des petits jeux ou jeux indés) du catalogue Steam compatible Gfn et manette et pas exlusivement clavier/souris. J’imagine que ta liste sera longue au point de justifier de se saigner à blanc pour un abonnement mensuel pour accéder à ces jeux qu’il faut en plus avoir acheté avant.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Cette chaise de gaming Razer est à moins de 300€ en ce moment chez Amazon
La Nintendo Switch OLED à son prix le plus bas chez Amazon !
Epic Games fait équipe avec la NASA pour créer des expériences VR sur Mars
Samsung et Microsoft travaillent en étroite collaboration, bientôt une intégration du Xbox Cloud gaming sur vos tv ?
EvE Online : la série télé n’est pas morte
Windows 11 : Microsoft teste une fonctionnalité bien pratique pour vos manettes Xbox
Vente flash : ce jeu Zelda sur Switch est à un prix inédit !
Steam Deck OS sur votre PC ? C'est possible avec HoloISO
GeForce Now s'étoffe de la 4K sur PC/Mac et d'autres nouveautés
Haut de page