Test Dell XPS 13 Plus : un design à réveiller les morts (et un prix qui tue)

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
25 août 2022 à 17h17
9
Dell XPS 13 Plus-19 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Dévoilé en tout début d’année à Las Vegas, dans les halls surclimatisés du CES, le XPS 13 Plus est une tentative audacieuse de réinventer entièrement le design du XPS 13 sans pour autant perdre les fondamentaux instaurés au fil des ans par Dell sur ce modèle iconique. Mais avec un prix de départ finalement fixé à 1700 euros en France, faut-il vraiment prendre ce nouveau XPS au sérieux ?

Look futuriste assumé et partis pris questionnables : le XPS 13 Plus est un modèle qui ne fera pas l’unanimité. Il se pose pourtant comme le nouveau produit haut de gamme de Dell, taillé pour rivaliser avec les meilleurs ultraportables de la concurrence… et notamment le nouveau MacBook Air M2 d’Apple. Sur le papier, l’engin a tout pour lui : un châssis ultra compact, la puissance de feu des dernières puces basse consommation d’Intel, un écran aux bordures évaporées et un design entièrement repensé qui rendrait presque ringard les autres 13 pouces du marché.

Dell XPS 13 Plus (2022)
  • Nouveau design ravissant et finitions au firmament
  • De grosses performances, doublées d’un silence appréciable
  • Clavier génial, alliant précision et confort / trackpad haptique efficace
  • Très bon écran IPS / Full HD+
  • Dell abuse un peu trop sur le prix
  • La chauffe du CPU, parfois significative
  • Autonomie perfectible
  • Connectique bien trop radine

Mais cette révision complète de la petite star du constructeur texan est-elle vraiment à la hauteur d’un prix en nette hausse par rapport au XPS 13 « classique », renouvelé (également avec des processeurs Alder Lake) et toujours en vente ? C’est ce que nous allons voir dans notre test… mais pas avant d’avoir précisé la fiche technique et le placement tarifaire du modèle que Dell France nous a fait parvenir en prêt.

Fiche technique Dell XPS 13 Plus (2022)

OS

Système d'exploitation
Windows 11

Processeur

Processeur
Intel Core i5-1240P
Type de processeur
12 coeurs / 16 threads
Fréquence du processeur
4,4GHz
Finesse de gravure
10nm

Mémoire vive

Taille de la mémoire
16GB
Type de mémoire
DDR5
Fréquence(s) Mémoire
5 200MHz
Nombre de slots mémoire libres
0

Graphismes

Carte graphique
iGPU Intel Iris Xe
Max-Q
Non
VR Ready (réalité virtuelle)
Non

Écran

Taille de l'écran
13,3in
Taux de rafraîchissement
60Hz
Type de dalle
Dalle IPS
Type d'écran
LED
Résolution d'écran
Full HD+
Format de l'écran
16/10
Dalle mate / antireflet
Oui
NVIDIA G-SYNC
Non
Écran tactile
Non

Stockage

Configuration disque(s)
SSD
Disque principal
512 Go
Emplacement mSATA/M.2
M.2 (occupé)
Lecteur de carte mémoire
Aucun

Connectique

Connectiques disponibles
Thunderbolt 4/USB-C

Réseau sans-fil

Wi-Fi
Oui
Version Wi-Fi
6
Bluetooth
Oui
Version Bluetooth
5.2

Équipement

Webcam
Oui
Haut-parleurs
Intégrés
Clavier
Azerty
Clavier rétroéclairé
Oui - Couleur unique
Pavé numérique
Non
Lecteur d'empreinte digitale
Oui

Caractéristiques physiques

Épaisseur
15,28mm
Longueur
295,3mm
Largeur
199,04mm
Poids
1,23kg

Dans cette configuration Full HD+ / Core i5 / 16 Go de RAM / 512 Go de SSD, le XPS 13 Plus est affiché à 1799 euros sur le site français de Dell. En se limitant à 8 Go de mémoire vive seulement, le prix passe à 1699 euros, tandis que la mouture la mieux équipée voit son prix grimper à 2799 euros. On y trouve par contre une configuration nettement plus musclée articulée autour d’un écran OLED 3,5K, et conjuguant un Core i7-1280P à 32 Go de RAM et 2 To de SSD.

Dell XPS 13 Plus-20 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Design : esthétique flamboyante, praticité inégale

Livré dans un coffret entièrement écolo, le nouveau XPS 13 Plus n’exhibe pas son design flambant neuf au premier coup d’œil. De prime abord, l’engin reprend à l’identique la coque des anciens XPS 13, avec un châssis en aluminium brossé dont les lignes nous sont plus que familières. Le ravalement de façade se montre en fait à l’ouverture du capot. Et là, effectivement, plus rien n’est comme avant. Effet « waouh » garanti, le travail de Dell est impressionnant. La firme a choisi de gommer tout le superflu pour nous confronter à un produit ravissant, sobre à l’extrême et s’illustrant par un minimaliste éhonté.

Dell XPS 13 Plus-24 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Dell XPS 13 Plus-8 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Dell XPS 13 Plus-7 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Sur une surface parfaitement plane s’étend un grand clavier à la dégaine futuriste. Ce dernier se distingue par de larges touches scrupuleusement serrées les unes aux autres. Au-dessus et en-dessous : rien. Du moins rien d’apparent, parce que Dell a masqué tout ce qui pouvait l’être afin de ne pas encombrer visuellement son nouveau XPS. Le trackpad semble avoir disparu, au même titre que les raccourcis multimédias, les commandes de volume et de luminosité, ou encore les touches fonctions habituellement installées en haut du clavier.

À la place, le constructeur de Round Rock opte pour des surfaces tactiles. Leurs missions : remplacer le trackpad et les commandes énumérées plus haut. Pour ces dernières, Dell compte sur une simple bande capacitative laissant seulement apparaître des symboles rétroéclairés lorsque l’ordinateur est allumé. Mais pas question de parler de TouchBar. Nous sous sommes loin d’un écran personnalisable, dynamique et multifonctions. Nous avons simplement affaire à ce que Dell a trouvé de mieux pour faire disparaître visuellement les touches qu’il jugeait « superflues ». Rien de très élaboré donc, on pourrait tout à fait comparer cette bande capacitative aux commandes tactiles installées sur un téléviseur ou une machine à laver.

Dell XPS 13 Plus-14 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Dell XPS 13 Plus-15 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Dell XPS 13 Plus-11 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

À l’usage, ces commandes « dématérialisées » soufflent le chaud et le froid. Si esthétiquement nous sommes plutôt emballés par ce qu’elles permettent, et que dans l’absolu ces dernières suffisent amplement pour régler le volume ou la luminosité de l’écran, nous avons une pensée émue pour ceux qui auront besoin des touches fonction au quotidien. Accessibles en maintenant la touche Fn enfoncée (avec un raccourci permettant de les garder affichées), ces touches sont loin d’être aussi confortables que des boutons physiques.

Dell XPS 13 Plus-16 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Heureusement, le trackpad n’est pas logé à la même enseigne. Parfaitement invisible, ce dernier se fond complètement aux repose-poignets et occupe un large espace qu’il faudra toutefois deviner à l’aveugle. On regrette à ce propos que Dell n’ait pas jugé bon d’ajouter une différence de texture entre le verre des repose-poignets et celui du trackpad. On peut par contre (et heureusement) compter sur un retour haptique diablement précis et efficace pour simuler les clics physiques auxquels nous sommes habituellement confrontés sur un trackpad classique.

La prise de risque de Dell s’avère donc payante. Ce trackpad haptique est bien plus convaincant que celui installé l’année dernière sur le Yoga Slim 9i 2021 de Lenovo. À dire vrai , il se montre même nettement plus agréable que certains trackpads classiques, comme ceux logés sous le clavier des derniers MateBook 16S de Huawei, pour ne citer qu’eux. On reste néanmoins un cran en dessous de l’expérience, haptique elle aussi, offerte par les trackpads Force Touch des MacBook Pro et MacBook Air d’Apple.

Dell XPS 13 Plus-12 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Le clavier est, lui aussi, une excellente surprise ; l’une des meilleures de ce nouveau laptop. Si la proximité des touches, qui ne sont pas délimitées par un espace vide, avait de bonnes raisons de nous tracasser, leur largeur et leur disposition suffit à dissiper les doutes au bout de quelques minutes d’utilisation. La course est longue, le retour moelleux et la frappe s’avère aussi rapide que précise et confortable. Dell aurait par contre pu rendre son élégant clavier un chouia plus silencieux d’après nous.

Pour le reste, le XPS 13 Plus est un tout petit gabarit. Ses mensurations ne dépassent pas 295,30 x 199,04 x 15,28 mm pour 1,23 kg, ce qui en fait un produit compact, réellement agréable à utiliser en situation de mobilité et dans les transports.

Dell XPS 13 Plus-21 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Dell XPS 13 Plus-1 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

On y retrouve par ailleurs tous les agréments offerts par la lignée XPS 13 depuis plusieurs années maintenant. La touche de mise sous tension accueille une nouvelle fois un lecteur d’empreintes hyper réactif, tandis qu’une webcam compatible avec la reconnaissance faciale est insérée dans la bordure supérieure de l’écran. Ce petit capteur 720p fait par contre triste mine lors d’échanges vidéo. Sa qualité d’image est loin d’être optimale, avec une netteté qui laisse à désirer et des couleurs trop saturées.

Dell XPS 13 Plus-22 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Dell XPS 13 Plus-23 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

On déplore également que Dell s’en tiennent de nouveau à une connectique si minimaliste. S’il y a un secteur sur lequel le minimalisme est déplorable sur un PC portable, c’est bien sur la question des ports disponibles. Et en l’occurrence, le XPS 13 Plus parvient à faire pire que le MacBook Air M2. Il nous faut en effet nous contenter de deux ports USB-C Thunderbolt 4… et c’est tout. Le constructeur s’aventure en effet à supprimer la prise Jack 3,5 mm, ce qui est assez déconcertant sur un laptop — mais prend les devants en fournissant pieusement des adaptateurs USB-C vers USB-A 3.0, et USB-C vers Jack 3,5 mm. Pour la praticité, on repassera, même si Dell a au moins l’intelligence de répartir ces deux ports USB-C à droite et à gauche, au lieu de les rassembler sur un seul côté du châssis.

Écran : une dalle Full HD efficace, lumineuse et peu sensible aux reflets

Comme à son habitude, Dell équipe son nouveau XPS 13 d’une dalle fabriquée par le japonais Sharp. Cet écran IPS Full HD+ de 13,4 pouces, non tactile, est de qualité. Il occupe au mieux l’espace disponible pour réduire les bordures au minimum (pas d’encoche ici !) et atteindre un format 16:10 dont on ne détaille plus l’intérêt, tant en termes de confort que de productivité.

Dell XPS 13 Plus-9 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Cette dalle LCD ne souffre d’aucun gros défaut, et peut même s’enorgueillir d’un revêtement anti-reflets efficace. Armés de notre sonde et du logiciel Calman Ultimate, nous y relevons une luminance maximale de 489,4 cd/m2. On approche donc très sérieusement des 500 cd/m2 promis par Dell. Cette luminosité maximale est plus que suffisante pour offrir une lisibilité parfaite dans la plupart des contextes d’utilisation. Sur notre XPS 13 Plus, le contraste s’élève par ailleurs à 1890:1, une valeur là aussi très satisfaisante même si l’on reste bien loin (et c’est logique) des technologies OLED ou même Mini-LED utilisées par certains modèles de la concurrence.

Côté couleurs nous mesurons un DeltaE très honnête lui aussi, puisque estimé à 2,8. Idéalement, cette valeur doit pour rappel être égale ou inférieure à 3 pour restituer des couleurs fidèles. Nous y sommes. La température de l’écran est par contre un peu tronquée puisque limitée à 6364 kelvins seulement… en lieu et place des 6500 kelvins que nous devrions normalement approcher. En clair, les couleurs de l’écran sont, par défaut, légèrement trop chaudes.

Dell XPS 13 Plus-17 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Dell XPS 13 Plus-6 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Petite déception par contre sur la couverture des deux principaux espaces colorimétriques. Si la dalle IPS de notre XPS 13 Plus supporte bien le gamut sRGB à 99,1%, elle ne prend en charge l’espace DCI-P3 qu’à hauteur de 75,9% seulement. Nous nous attendions à mieux sur un produit de cette pointure. Sur la même tranche de prix de nombreux appareils supportent le spectre CDI-P3 à 100%, mais ces quelques défauts n’auront heureusement aucune incidence pour la vaste majorité des utilisateurs.

Performances : de la puissance, du silence, mais une tendance à la chauffe

Comme évoqué plus haut, notre XPS 13 Plus de prêt était doté d’un Core i5-1240P. Cette puce Alder Lake à basse consommation regroupe un total de 12 cœurs et 16 threads, cadencés à un maximum de 4,4 GHz, et 12 Mo de cache. Elle profite par ailleurs d’une enveloppe thermique (TDP) de 28 W. Et dans le cas présent c’est peut-être un peu trop. Très compact, notre XPS 13 Plus a en effet une certaine tendance à la chauffe.

Dell XPS 13 Plus-18 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

C’est en tout cas ce que l’on constate en lançant notre stress test habituel sous AIDA 64. Ce dernier a pour effet de solliciter l’ensemble des cœurs du CPU à plein régime sur une période prolongée. Cela nous permet d’observer le comportement du processeur dans un contexte d’utilisation intensive. En l’occurrence, le Core i5 du XPS 13 Plus est souvent impacté par le thermal throttling, avec des fréquences qui dégringolent alors pour éviter la surchauffe lorsque les températures montent trop haut.

On passe ainsi une moyenne de 2,60 - 2,70 GHz sur l’ensemble des cœurs en début du test, à 1,80 - 2,00 GHz au bout d’une grosse demie-heure de charge intensive, sans possibilité de remonter beaucoup plus haut. Entre temps, les températures sur les différents cœurs du processeur avaient fait un pic à 100 degrés pour retomber aux environs de 75 degrés. Au toucher, la chaleur était alors notable, principalement sous le châssis et au niveau de la charnière.

Le problème, c’est que cette chauffe nous l’avons aussi constatée en utilisation polyvalente, au quotidien. Certes, le phénomène était moins marqué, mais d’après nous Dell et Intel devraient nous proposer mieux en 2022… surtout lorsqu’on compare cette expérience à l’impeccable maîtrise énergétique offerte par les puces M1 et M2 d’Apple. Heureusement, le XPS 13 Plus compense cette lacune par son silence. Même lorsque les températures montent, le système de dissipation reste discret : rien de plus qu’un léger souffle à signaler.

Dell XPS 13 Plus-5 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

L’appareil se défend également très bien côté performances, avec 8317 points en multi-core sous CineBench R23 et 1593 points en calcul single-core, le tout sur batterie. C’est bien simple, notre Core i5-1240P parvient à marcher sur les plates--bandes du Ryzen 7 6800U d’AMD, qui récoltait 1415 points en calcul single-core et 9918 en multi-core sur l’ASUS ZenBook S13 OLED. Notre XPS 13 Plus développe par ailleurs un bien meilleur niveau de puissance que le Samsung Galaxy Book 2 Pro 360. En 13 pouces, et avec un format semblable, l’appareil bridait en effet sévèrement son Core i7-1260P au point de le limiter à 1434 points en calcul single-core, contre 6428 points en multi-core sur CineBench.

Face au MacBook Air M2, par contre, ça se corse un peu. Le dernier ultraportable d’Apple glanait pour sa part 8249 points en multi-core, contre 1584 points en utilisation single-core, toujours sur CineBench R23 et là aussi sur batterie, mais sans chauffe et sans le moindre bruit (configuration fanless oblige).

Dell XPS 13 Plus-2 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Dell XPS 13 Plus-3 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Notons enfin qu’avec sa partie graphique Iris Xe (80 unités d’exécution à 1,30 GHz), le Core i5-1240P nous offre une petite marge de manœuvre sur les logiciels créatifs (retouche photo ou montage vidéo, par exemple) ou pour jouer en 1080p. Tout du moins si l’on se contente de sessions ponctuelles sur des titres anciens, compétitifs ou relativement peu gourmands.

Avant de passer à la suite, abordons la question des performances offertes par le SSD choisi par Dell. Ce dernier monte à 6812,20 Mo/s en lecture et 4492,27 Mo/s en écriture : des vitesses de transfert plus qu’honorables qui permettent au stockage du XPS 13 Plus de se placer dans la bonne moyenne par rapport à ses rivaux.

Autonomie : peut mieux faire !

Pas de grosse sortie de route question autonomie pour le XPS 13 Plus, mais un sentiment de pas assez. En dépit d’une capacité honorable de 55 Wh (plutôt dans la moyenne pour un ultraportable) le nouveau fleuron compact de Dell ne s’illustre pas vraiment en utilisation polyvalente, où le rayon d’action de l’appareil se situe aux alentours de 8-9 heures. C’est suffisant pour tenir une journée de travail sur batterie, mais on aura souvent du mal à aller plus loin.

Dell XPS 13 Plus-4 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Dans le cadre de notre test habituel en lecture vidéo, on obtient par contre de meilleurs résultats. Sur Netflix, via Edge, avec le rétroéclairage du clavier coupé, la luminosité de l’écran à 100% et les paramètres d’alimentation par défaut, le XPS 13 Plus a été en mesure d’enchaîner les épisodes de Better Call Saul pendant un peu moins de 11 heures avant de demander à retrouver son chargeur.

Ce petit bloc de 60 W, orné d’un long cordon USB-C d’un côté et d’un câble secteur de l’autre, est pour sa part capable de faire le plein du XPS en 2 heures sur secteur environ. Dommage par contre que Dell ne mise pas sur un chargeur mural similaire à ceux de nos smartphones. Plus pratiques, ces derniers ont tendance à se généraliser chez la concurrence.

Dell XPS 13 Plus-10 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Audio : de bons haut-parleurs… mais pas de prise casque

Deux petits haut-parleurs de 2 W chacun sont installés sous le châssis du XPS 13 Plus. À défaut de délivrer une expérience audio ébouriffante, ces deux derniers font un travail honorable. Dell a fait un effort, contrairement à la plupart de ses rivaux, pour nous offrir une qualité audio convenable, avec des aigus précis, des graves offrant un soupçon de relief à l’ensemble, et un volume maximal suffisant. Et si le rendu sonore semble un peu « étriqué » à l’écoute, on peut quand même regarder confortablement un film ou une vidéo. Pratique en dépannage, donc.

On déchante malheureusement face à l’absence de prise casque. Comme ASUS et quelques autres avant lui, Dell a cette drôle d’idée de se contenter d’un adaptateur USB-C - Jack 3,5 mm, censé être fourni par défaut, mais qui faisait défaut à notre modèle de prêt. Il faudra donc être obligatoirement équipé d’un casque ou d’écouteurs Bluetooth.

Dell XPS 13 Plus-13 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Dell XPS 13 Plus, l’avis de Clubic :

7

Avec son XPS 13 Plus, Dell nous propose un produit exceptionnellement élégant aux partis pris bien tranchés. Doté d’un clavier d’une rare qualité et d’un trackpad haptique globalement convaincant, le nouvel ultraportable haut de gamme de Dell se sert malheureusement de son nouveau design comme d’un alibi pour monter en prix… sans nécessairement monter en gamme par rapport à ses illustres prédécesseurs. Avec un tarif de départ de 1699 euros en France, le XPS 13 Plus souffre par conséquent de la comparaison avec le nouveau MacBook Air M2, proposé à 200 euros de moins.

Car si les deux appareils se valent sur le plan des performances CPU, des finitions et de la qualité d’affichage, le laptop de Dell peine à convaincre totalement. Sa propension à la chauffe, sa connectique atrophiée et son autonomie perfectible risquent en effet de pousser bien des acheteurs à une réflexion accrue — et potentiellement dissuasive.

Les plus

  • Nouveau design ravissant et finitions au firmament
  • De grosses performances, doublées d’un silence appréciable
  • Clavier génial, alliant précision et confort / trackpad haptique efficace
  • Très bon écran IPS / Full HD+

Les moins

  • Dell abuse un peu trop sur le prix
  • La chauffe du CPU, parfois significative
  • Autonomie perfectible
  • Connectique bien trop radine

Design 8

Écran 8

Performances 9

Autonomie 7

Prix 6

Concurrence : quelles alternatives au XPS 13 Plus :

L’Asus ZenBook S13 OLED, nous semble être l'une des meilleures alternatives au Dell XPS 13 Plus. Avec un prix de départ fixé à 1499 euros, l’appareil nous offre un bel écran OLED 16:10 de 13,3 pouces, un processeur AMD Ryzen 7 6800U comprenant une nouvelle partie graphique RDNA 2 performante, une autonomie copieuse et un design alliant lui aussi finesse et élégance. On regrette par contre qu’il ne propose pas une connectique plus étoffée et que son chouette écran OLED soit aussi sensible aux reflets.

Asus Zenbook S 13 OLED (UM5302)

  • Superbe écran OLED 16:10
  • Performances graphiques aguicheuses du Ryzen 7 6800U
  • Autonomie copieuse (10 à 12 heures)

Comme évoqué à plusieurs reprises dans notre test, le MacBook Air M2 est probablement le rival le plus sérieux du XPS 13 Plus. Proposé à 1499 euros en prix de départ, l’ultraportable d’Apple adopte lui aussi un tout nouveau design et développe un rapport performances / efficacité énergétique prodigieux. Un atout qui lui permet d’offrir une autonomie impressionnante, tandis qu’Apple soigne une nouvelle fois les fondamentaux avec un duo clavier / trackpad irréprochable. Adopter le MacBook Air M2, c’est donc s’assurer une expérience de haute volée, mais il faut tout de même faire avec quelques défauts, comme un stockage SSD mollasson sur la version 256 Go, une connectique trop chiche et une vilaine encoche dont Apple a bien du mal à justifier la présence.

Apple MacBook Air M2 (2022)

  • Les performances de la puce M2 et le silence absolu (pas de ventilateur)
  • Appareil raffiné, aux finitions impeccables
  • Clavier divin, trackpad orgasmique
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
9
9
bafue
Pas si chere que ca tout compte fait les Macbook…
Diu
Comparer un Mac et un XPS, faut vraiment rien comprendre a la techno et verser dans le faux-semblant.
negima
D’après un site de test en anglais, il devient très bruyant (45.5 dB) quand on sollicite un peu plus le microprocesseur.<br /> Je rêve d’un pc portable sous windows avec un silence absolu (et sans coil whine), mais quand même assez puissant. Un peu comme le Mac Book Air. J’ai bien peur qu’on aura jamais.
Diu
mettre un GPU dans un Laptop 13", le fanless est un voeu pieux, vous ne pensez pas ?
PierreDieudonne
C’est simplement que tu cherches pas assez… Va voir Asus Flow Z13 ou X13
_Troll
Le design est tres joli.
Baxter_X
Je possède le Asus testé dans l’article et il correspond à ce que tu décris.<br /> En tout cas c’est le cas pour moi.
Krimog
Il y a quelques années, j’avais un XPS 15’’. Excellent.<br /> Mais là, le clavier n’a même pas de touches F1 à F12…<br /> Pour une gamme « pro », c’est risible.
MattS32
+1. Puis tu vas voir qu’ils vont même oser le sortir en « Developpeur Edition » sans ces touches de fonction…<br /> Alors que même Apple est revenue en arrière sur la suppression de ces touches.
negima
C’est extrêmement bruyant : 57 db d’après un test. C’est pire que n’importe quel pc gamer. Et puis, c’est 13 pouces.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers tests

Test realme 9i 5G : sans maîtrise, la puissance n'est rien
Test Razer Basilisk V3 Pro : une attaque en règle de l'excellente Logitech G502X
Test Dell UltraSharp U2723QE : un écran 4K
Test ASUS Zenbook 17 Fold OLED : PC portable à écran pliant ou tout-en-un transportable ?
Test AMD Ryzen 9 7950X
Test Apple iPhone 14 : un iPhone 13S qui ne dit pas son nom
Test Sennheiser Momentum 4 Wireless : la fin d'une formule, pour mieux perpétuer un héritage
Test AMD Ryzen 7 7700X  : Zen 4 vient à nouveau tacler Intel
Test Harman Kardon Citation Multibeam 1100 : finesse et précision dans une barre de son luxueuse
Test Amazfit GTS4 Mini : carton plein pour cette montre connectée à moins de 100 euros !
Haut de page