La Cour suprême des États-Unis autorise une plainte antitrust contre Apple

14 mai 2019 à 21h03
0
AppStore
Bloomicon / Shutterstock.com

La Cour suprême des États-Unis a statué contre Apple et en faveur d'un groupe de consommateurs dénonçant les pratiques de l'entreprise sur son App Store. La marque à la pomme est accusée d'abuser de sa position dominante, en prélevant une commission de 30% pour l'achat d'applications. Mais cette décision ne marque que le coup d'envoi de futures poursuites judiciaires.

Le modèle économique d'Apple sur l'App Store va-t-il être remis en cause ? Nous n'en sommes pas encore là, mais la décision de la Cour suprême des États-Unis pourrait marquer un premier pas en ce sens.

La commission de 30% constitue-t-elle un abus de position dominante ?


Il s'agit d'une nouvelle péripétie dans une histoire entamée dès 2011. Cette année-là, un groupe de consommateurs américains avait déposé une plainte contre l'entreprise, pour dénoncer la commission de 30 % prélevée sur chaque achat d'application. D'après les plaignants, cette pratique, permise par la situation de monopole d'Apple, aurait pour conséquence d'augmenter les prix, au détriment de l'utilisateur final.

De son côté, l'entreprise avait rejeté ces accusations, expliquant notamment que les développeurs étaient libres de fixer leurs prix. Des arguments entendus par le tribunal fédéral compétent, qui avait alors statué en faveur de la société. Mais en 2017, une cour d'appel est finalement revenue sur cette décision, ce qui a poussé la Cour suprême à trancher, sollicitée par Apple.

Apple affirme rester confiante


À 5 voix contre 4, l'institution s'est prononcée en faveur de l'action judiciaire des consommateurs. Elle a notamment expliqué qu'une décision contraire aurait pu encourager certains vendeurs, en situation de monopole, à abuser de cette situation via un système de commission.

Il est toutefois important de noter que le verdict de la Cour suprême ne préjuge aucunement de l'issue de cette bataille. Il ouvre simplement la voie à cette action en justice, menée par le groupe de consommateurs. C'est d'ailleurs sur ce point qu'Apple a préféré réagir, dans un communiqué : « La décision d'aujourd'hui signifie que les plaignants peuvent poursuivre leur action devant une cour de district. Nous restons convaincus que nous obtiendrons gain de cause quand les faits seront présentés et que l'App Store ne représente en aucune façon un monopole ».

Il n'empêche que la décision de la Cour suprême semble représenter un nouveau coup dur pour Apple, deux mois à peine après la plainte déposée par Spotify pour abus de position dominante.

Source : TechCrunch
2 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Une étude montre que les cyclistes
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Suite à un accident mortel, la marine américaine ne veut plus d'écrans tactiles
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait
Nos théories sur l'évolution de l'Univers remises en question par 39 galaxies
Ecosia : le moteur de recherche plante désormais un arbre toutes les 0,8 s

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top