Apple parie massivement contre Uber en Chine

Par Thomas Pontiroli
le 13 mai 2016 à 13h58
0

Apple a choisi de soutenir massivement les VTC chinois de Didi Chuxing (ex-Didi Kuaidi), se plaçant donc frontalement à son compatriote Uber, engagé dans un combat à mort en Chine.


Pour chaque grande société high-tech américaine, il existe une version chinoise au moins aussi hégémonique, mais pas forcément connue du grand public en Occident. Dans le cas d'Uber, roi du VTC, cette société s'appelle Didi Chuxing. Si l'américain impressionne avec ses 10 milliards de dollars levés, son rival chinois en est tout de même à 4,5 milliards, dont le dernier milliard vient de lui être apporté, annonce la société, par un certain Apple.

En très peu de temps, Uber est parvenu à pénétrer le marché chinois et à rogner des parts du gâteau à son principal concurrent - issu de la fusion entre Didi Dash et Kuaidi Dache. Une nouvelle concurrence qu'a peu goûtée la société chinoise, qui a riposté à coups d'augmentations de salaires des chauffeurs et de courses offertes... Un jeu auquel s'est aussi pris Uber. Le tout sur fond de levées de capitaux de plusieurs milliards.

La Chine, un marché important pour Apple



Pour Apple, l'ambition est de continuer ses affaires en Chine, où la société bénéficie d'une aura importante, confirmée par le succès de l'iPhone. L'américain se place par ailleurs sur un secteur en pleine expansion, qui répond à une vraie demande dans le pays. Selon Reuters, la responsable de la société, Jean Liu (qui est aussi la fille du fondateur de Lenovo), a rencontré Tim Cook en avril 2016 pour évoquer cette nouvelle levée de fonds.
Si l'américain investit dans le chinois Didi Chuxing, et contre son compatriote Uber, l'inverse est aussi vrai.


03E8000008442918-photo-jean-liu.jpg
Jean Liu, présidente de Didi Chuxing.


En 2015, c'est le Google chinois (Baidu) qui investissait 1 milliard de dollars dans la société de Travis Kalanick.
Pour le PDG d'Apple, Tim Cook, cité dans un communiqué, « Didi illustre l'innovation en train de se mettre en place dans l'écosystème iOS en Chine ». En à peine quatre ans, la société a fédéré 300 millions de membres.

Interrogée sur la possibilité que Didi Chuxing aide Apple à débloquer certains sujets avec le gouvernement chinois (filtrage d'iTunes Mobie, iBooks...), Jean Liu a dit que « les sociétés pourront s'aider mutuellement ».

De son côté, le PDG et fondateur d'Uber a répondu sur Twitter sous forme d'une provocation, en affirmant que sa compagne détenait des actions Apple, en faisant désormais - indirectement - une actionnaire Didi Chuxing. Et en concluant son message par des hashtags évocateurs : #ridesharewars #domesticissues #thanksALotTim...


À lire :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

William Shatner (Star Trek) nous raconte en vidéo comment la NASA va retourner sur la Lune
Une app mobile pour diagnostiquer les otites en
Désenchantée : la saison 2 pour tous sur Netflix dès le 20 septembre
Edge Chromium, la version de développement continue son évolution
Les bactéries océaniques qui produisent de l’oxygène altérées par la pollution plastique
Hyundai et Kia investissent dans Rimac pour développer deux sportives électriques
Fondation / e / : des smartphones Android remis à neuf... les services Google en moins
La dernière maj Xbox One vous permet de voir si vos amis jouent sur PC ou console
Formule E : notre reportage dans l’antichambre des voitures électriques
Des chercheurs conçoivent un réseau de neurones artificiels
Fête des mères, nos 15 idées cadeaux pour gâter votre maman
Mercedes : le constructeur veut des voitures neutres en CO2 d'ici 2039
Être propriétaire de sa voiture, un modèle bientôt dépassé d'après le CEO de Volvo
Guacamelee! Super Turbo Championship Edition est gratuit sur le Humble Store
VivaTech 2019 - AMY (RATP), l'appli qui utilise les ultrasons pour alerter les piétons d'un danger
scroll top