Apple publie le nombre de requêtes gouvernementales portant sur ses utilisateurs

06 novembre 2013 à 12h04
0
La firme américaine publie un document dans lequel elle précise le nombre de requêtes issues d'institutions étatiques afin d'obtenir des informations sur ses utilisateurs. Pour la France, et si l'on ajoute les demandes concernant les comptes utilisateurs et les appareils, le nombre atteint les 600 requêtes sur les six premiers mois de l'année.

00FA000005393623-photo-logo-apple-gb.jpg
Apple met en ligne un rapport (.pdf) portant sur les demandes formulées par les instances étatiques de nombreux pays afin d'obtenir des informations sur les utilisateurs de ses services ou de ses produits. Dans une logique de transparence, le groupe américain précise que ces demandes sont faites dans un cadre légal et proviennent de la justice. Apple ne prend en compte ces informations uniquement lorsqu'une décision judiciaire l'autorise.

Apple indique que pour les Etats-Unis, elle a reçu 3 542 requêtes portant sur 8 605 appareils de sa marque sur une période allant du 1er janvier au 30 juin 2013. La firme précise que dans la grande majorité des cas, ces demandes sont formulées dans le cadre d'enquêtes portant sur des vols de téléphones ou d'autres équipements. Toujours est-il qu'Apple précise avoir répondu à ces demandes dans 88% des cas.

Pour la France, 71 requêtes portant sur des informations contenues dans des comptes personnels ont été formulées. Pour 14 comptes des données personnelles ont été transmises aux autorités. Concernant les informations relatives aux produits, pas moins de 530 demandes ont été formulées en France. Pour 334 d'entre elles, des données ont été communiquées.

Apple précise que les informations concernées ont, en général, trait à iTunes, iCloud ou au Game Center. Il peut également s'agir d'adresses e-mail, de photographies stockées ou d'autres éléments permettant l'identification d'un utilisateur.

0190000006817944-photo-apple-data-request.jpg

Malgré ce pas dans le sens de la transparence, Apple reste, à l'image d'autres firmes comme Google ou bien Microsoft, critique à l'égard des autorités américaines. Suite au scandale généré par le programme PRISM, elles n'ont en effet pas autorisé les grands groupes à donner les chiffres exacts des requêtes formulées dans ce cadre. Apple redemande donc à ce que cette restriction de publication soit levée.

« Malgré nos efforts en ce domaine, nous n'avons pas encore d'accord qui nous permettrait de dire clairement à nos clients à quelle fréquence et dans quelles circonstances nous fournissons des données aux agences gouvernementales  », ajoute Apple.

Jusqu'à présent, ces géants ne peuvent publier des informations aux internautes que de manière parcellaire puisqu'elles ne concernent que des demandes situées pour un semestre particulier et leur nombre ne doit être dévoilé que sous la forme d'un chiffre estimé et rond (par exemple entre 1 000 et 2 000, entre 3 000 et 4 000...).
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le paiement sur Internet s'arme d'un nouveau système antifraude fonctionnel dès demain
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Maladies pulmonaires : les enquêteurs américains n'écartent aucune cigarette électronique
Un démantèlement des GAFA ?
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Renault : son crossover électrique K-ZE lancé en Chine, à partir de 8 500 €
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Des chercheurs remettent sur la table la solution de l'ascenseur vers la Lune
Le saviez-vous ? Un Game Boy, meurtri, a survécu à la guerre du Golfe
Le GPS européen Galileo est désormais utilisé sur un milliard de smartphones

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top