iWatch : Apple tablerait sur un écran OLED de 1,5 pouce pour sa montre connectée

20 mai 2013 à 18h17
0
Selon le site japonais The Economic Times, Apple testerait actuellement un écran OLED de 1,5 pouces dans l'optique de l'intégrer à sa future montre connectées, surnommée « iWatch » par la rumeur.

0190000005734038-photo-apple-brevet-1.jpg

Le média nippon explique que la firme de Cupertino se serait tournée vers l'entreprise RiTdisplay, filiale du Taiwanais Ritek, pour se fournir en écrans OLED de petite taille. Si une rumeur précédente évoquait un écran de 1,8 pouce (4,57 cm) pour la montre connectée d'Apple, il semblerait que la société mise plutôt sur un écran de 1,5 pouce (3,81 cm) pour la version finale de son dispositif, après avoir jugé la première option trop grande.

Reste que cette nouvelle information est, comme les précédentes, une rumeur. Apple n'a même pas encore officialisé l'arrivée d'une montre connectée à son catalogue. Pour autant, il semblerait que la conception de l'appareil soit en bon chemin : The Economic Times laisse même entendre que Foxconn aurait reçu une commande de 1000 prototypes. De là à penser que l'iWatch pourrait s'inviter à la WWDC début juin, il n'y a qu'un pas...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Twitter signale le billet de Trump menaçant de tirer sur les émeutiers
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
Trump signe un décret sur les réseaux sociaux, mais que contient-il ?
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
5G : le Royaume-Uni veut une alliance de 10 pays pour contrer les équipementiers chinois comme Huawei
Le vaisseau Starship de SpaceX est homologué par la FAA
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
scroll top