Apple veut bloquer les ventes de 8 appareils Samsung aux USA (màj)

le 28 août 2012 à 16h26
0
Après l'annonce du verdict américain vendredi dernier, c'est au tour du blocage des ventes de terminaux aux USA d'être au cœur de l'affaire opposant Apple et Samsung. La firme de Cupertino, pour l'instant en position de force, souhaite voir disparaître 8 terminaux du Coréen du sol américain.

00FA000004241486-photo-samsung-galaxy-s-ii.jpg
En attendant l'appel de Samsung, Apple doit se concentrer sur son dossier concernant le blocage des ventes d'appareils aux Etats-Unis. Au total, l'entreprise souhaite des injonctions sur 8 produits Samsung : un chiffre réduit comparé au nombre de terminaux cités au cœur de l'affaire - 28 en tout - qui s'explique surtout par le fait que certains modèles ne sont tout simplement plus commercialisés.

Reuters n'évoque pas la liste complète des terminaux concernés, mais cite tout de même le Galaxy S II et le Droid Charge, deux modèles encore populaires aux USA. Seuls des terminaux de la génération précédente du catalogue de la firme sud-coréenne sont concernés : le Galaxy S III est, notamment, épargné.

L'audience concernant le blocage des ventes de produits Samsung aux USA est fixée au 20 septembre prochain : selon les observateurs, il y a peu de chance que les appareils soient retirés de la vente dans la foulée, puisque le Coréen pourrait demander un blocage de cette procédure durant son appel. La durée de vie d'un terminal dans le commerce étant limitée, Samsung pourrait fortement réduire l'impact d'un blocage par ce biais.

Mise à jour : la liste des smartphones qu'Apple souhaite voir retirés du marché est la suivante : Galaxy S 4G, Galaxy S II (AT&T) , Galaxy S II (Skyrocket), Galaxy S II (T-Mobile), Galaxy S II Epic 4G, Galaxy S Showcase, Droid Charge et Galaxy Prevail. Le Galaxy S II est donc la cible principale à abattre, dans ses versions proposées par les opérateurs américains.

De son côté, Samsung a pris la parole et a déclaré au Wall Street Journal sa volonté de lutter contre l'interdiction de ses produits aux USA. « Nous prendrons toutes les mesures nécessaires pour assurer la disponibilité de nos produits sur le marché américain. » a commenté la firme, qui planche d'ores et déjà sur des modifications des terminaux visés par l'interdiction, en attendant le lancement de sa procédure d'appel, qui pourrait bien ralentir la procédure.

Publication initiale : 28 août 2012, 8h32
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Microsoft publie d'excellents résultats trimestriels, encore une fois portés par le cloud
Le design des Google Pixel 3a a fuité et surprise... vous n’allez pas être surpris !
Apple : les claviers de MacBook désormais réparés en une journée ouvrée ?
Une nouvelle version de Snapchat pour Android et plus d'utilisateurs au 1er trimestre 2019
Le OnePlus 7 Pro coûterait 749€ dans sa version 8 Go
Apple AirPods : la 3ème génération serait là d'ici la fin d'année
Sans surprise, le Galaxy Fold obtient un joli 2/10 sur iFixit
Lisbonne accueille l'eCar Show 2019, un salon dédié aux véhicules électriques et hybrides
Minecraft 1.11.0 : la mise à jour
Le sismomètre français d'InSight enregistre des tremblements de terre sur Mars
Google Chrome : comment forcer le dark mode sur Windows 10 ?
Google Assistant supporte enfin l'arabe sur smartphone
Amazon et Casino étendent leur partenariat avec 1 000 Lockers supplémentaires
Kodi 19 : nom de code Matrix
Play Store : une app qui cliquait automatiquement sur la pub a été découverte
scroll top