Apple brevette une technologie d'eye-tracking 3D pour iPad, iPhone et Mac

10 février 2012 à 15h42
0
00FA000004941442-photo-apple-brevet-eye-tracking.jpg
Apple vient de déposer un nouveau brevet visant à protéger une technologie d'eye-tracking 3D, qui pourrait être utilisée dans les prochaines générations de ses appareils tels que l'iPad, l'iPhone ou tout simplement les Mac. Cette méthode permettrait de proposer une profondeur et un rendu 3D sans disposer d'un écran particulier.

La technologie d'eye-tracking permet en effet de se fier aux mouvements des yeux de l'utilisateur pour adapter le rendu de l'image en fonction. Pas besoin, par conséquent, de disposer d'un écran 3D autostéréoscopique ou d'une paire de lunettes passive ou active pour avoir l'impression que les éléments donnent l'impression de sortir de l'écran - ou , plus généralement, donnent un effet de profondeur étoffé.

Le détail du brevet, présenté par Patently Apple, révèle que le procédé exploiterait plusieurs capteurs - accéléromètre, boussole - en plus du seul capteur photo. Le suivi du regard et de l'inclinaison de l'appareil pourrait alors se voir dès l'accès aux menus d'iOS, notamment via l'orientation des ombres situées sous les icones des applications.

Difficile de savoir si Apple expérimente aujourd'hui la chose pour ces prochains terminaux, mais ce brevet et cette idée rappelle le projet dévoilé en avril 2012 par deux chercheurs grenoblois qui ont développé une technologie nommée Head-Couple Perspective (HCP) utilisant la caméra située sur la façade de l'iPhone ou de l'iPad 2 pour suivre les mouvements de tête de l'utilisateur, et adapter l'image en fonction. En théorie, donc, une telle possibilité est déjà offerte par les terminaux Apple, même si on se doute que la firme de Cupertino chercherait de son côté à l'utiliser pour modifier l'expérience utilisateur.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
ITER : le premier élément du Tokamak est installé
scroll top