Apple vs Samsung : l'UE ouvre une enquête préliminaire pour position dominante

04 novembre 2011 à 17h12
0
00FA000004641084-photo-galaxy-tab.jpg
La Commission européenne vient de confirmer qu'elle enquête actuellement sur le conflit opposant Apple à Samsung, et en particulier sur la position adoptée par l'entreprise sud-coréenne : les régulateurs de l'UE cherchent à déterminer dans quelle mesure Samsung aurait pu enfreindre le droit de la concurrence concernant les brevets au cœur du litige qui l'oppose à la firme de Cupertino.

Bruxelles a ainsi demandé aujourd'hui des compléments d'information auprès de Samsung, apprend-on par le biais de déclarations faites par la Commission Européenne à l'agence Reuters. « Ces demandes d'informations sont une procédure normale dans les enquêtes antitrust, afin de permettre à la Commission d'établir les faits pertinents dans une affaire. Nous n'avons pas d'autres commentaires à faire à ce stade » ajouté l'organisme par le biais d'un porte-parole.

L'enquête vise principalement à déterminer si Samsung a ou non empêché ses concurrents d'utiliser ses brevets portant sur les technologies mobiles, ceux-là même au cœur de l'affaire opposant l'entreprise sud-coréenne à Apple. En effet, les brevets en question étant partie intégrante du standard UMTS, Samsung est obligé d'accorder des licences d'utilisation à la concurrence, selon les conditions du FRAND - fair, reasonable and non-discriminatory, littéralement équitable, raisonnable et non-discriminatoire. La question s'est posée suite à une décision intervenue aux Pays-Bas le mois dernier : les autorités locales ont en effet estimé que les accusations de Samsung pour violation de brevets par Apple ne tenaient pas debout pour cette raison.

En somme, comme le souligne Florian Mueller sur son blog Foss Patent, Apple ne serait donc pas directement ciblé par cette enquête, même si c'est le conflit qui l'oppose à Samsung qui a permis de mettre initialement le doigt sur cette épineuse question qui dépasse totalement le cadre de l'affaire initiale, qui concernait les ressemblances entre le design des produits Apple et de la gamme Galaxy de Samsung. « Samsung est allé trop loin en essayant de stopper la vente des produits Apple avec ses brevets 3G dans neuf pays différents sur quatre continents. C'est la recette idéale pour obtenir une enquête antitrust » a commenté le juriste.

Interrogé par le site Webwereld, Samsung a confirmé avoir reçu « une demande d'informations de la part de la Commission européenne », ajoutant « coopérer pleinement ». Dans un communiqué, la firme sud-coréenne s'est défendue de s'accaparer les technologies au cœur du débat. « Il s'agit d'une enquête préliminaire et la Commission européenne n'a pas encore déterminé s'il y a lieu de mener une enquête complète » a tranché l'entreprise.

Quoi qu'il en soit, l'affaire opposant Apple est Samsung est en train de prendre un nouveau tournant qui pourrait bien, au final, concerner d'autres entreprises du secteur soumises à l'utilisation des brevets en question.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
OVNI : l'US Navy avoue (enfin) avoir filmé des objets aériens non identifiés
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring
Analogue présente un DAC audio/vidéo pour brancher vos vieilles consoles sur une TV moderne

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top