Connaissez-vous Lisa OS ? Une page d'histoire d'Apple devient open source (et c'est rare)

26 janvier 2023 à 16h45
15
© Gerhard Walter
© Gerhard Walter

Le constructeur vient de rendre le code source du prédécesseur du Macintosh. Une belle manière de fêter le quarantième anniversaire de cet ordinateur mythique pour tous les fans de la marque.

Le Macintosh est l'ordinateur qui a fait entrer Apple dans l'histoire de l'informatique, notamment à travers sa publicité "1984", réalisée par Ridley Scott et qui aura marqué les esprits lors de sa diffusion. Mais connaissez-vous son prédécesseur, le Lisa ?

Le Lisa était le brouillon de ce qui allait devenir le Macintosh

Baptisé Lisa pour Local Integrated Software Architecture, et officieusement nommé ainsi en hommage à la fille de Steve Jobs, fondateur et président d'Apple de l'époque, l'ordinateur est le premier d'Apple à proposer l'intégration d'une souris et l'utilisation d'une interface graphique.

Le modèle peut être considéré aujourd'hui comme un brouillon du Macintosh, qui en reprendra la philosophie, tout en améliorant l'expérience utilisateur.

Malgré ses innovations, le Lisa n'a pas rencontré son public. Vendu à un prix prohibitif de 9 995 dollars de l'époque (30 300 dollars actuels après conversion), le modèle était tout simplement inaccessible à la plupart des consommateurs, d'autant plus que les usages informatiques étaient encore rares pour le grand public.

Un code source disponible pour les chercheurs et les étudiants

Le Lisa fête donc aujourd'hui son quarantième anniversaire et pour l'occasion le Computer History Museum, un musée situé à Mountain View en Californie, au cœur de la Silicon Valley et à quelques encablures du siège social d'Apple à Cupertino, vient de publier le code source de l'ordinateur, sous sa version 3.1. Sont compris dans un fichier de 26 Mo les codes des différentes applications, en plus de celui du système, ainsi que le kit de développement.

Cette publication était particulièrement attendue, puisque promise par les équipes du musée depuis 2018. Finalement, il aura fallu attendre cet anniversaire pour la voir apparaitre.

Fait rare, cette publication s'effectue avec la bénédiction d'Apple sous une licence Apple Academic License Agreement. Cette dernière ne permet pas de vendre un appareil équipé du système d'exploitation, mais permet son utilisation dans les écoles et les universités, ainsi que dans les laboratoires de recherche afin d'étudier comment Apple s'y est pris à l'époque pour développer et intégrer ses différentes technologies.

Source : Ars Technica

Mathieu Grumiaux

Grand maître des aspirateurs robots et de la domotique qui vit dans une "maison du futur". J'aime aussi parler films et séries sur les internets. Éternel padawan, curieux de tout ce qui concerne les n...

Lire d'autres articles

Grand maître des aspirateurs robots et de la domotique qui vit dans une "maison du futur". J'aime aussi parler films et séries sur les internets. Éternel padawan, curieux de tout ce qui concerne les nouvelles technologies.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (15)

toast
« Une page d’histoire d’Apple devient open source (et c’est rare) »<br /> Une partie de macOS est basé sur de l’Open Source.<br /> WebKit est Open source.<br /> Sérieusement…
Nehi
A l’époque du Lisa ? J’en doute.
toast
Y avait pas grand chose d’Open Source à l’époque du Lisa
Sabrewolf
Depuis OS X… avec le mix qui a été fait entre NextStep et Mac OS. Mais il en est tout autrement pour les Mac OS précédents.
toast
Oui bien sûr, depuis le retour de Jobs chez Apple, l’Open Source a pas mal été au centre des choses, même si l’écosystème est lui, fermé.<br /> C’est juste que le (et c’est rare) me parait totalement inutile et juste un appel à troll dans les commentaires. Mais j’ai l’impression que c’est de plus en plus le choix de Clubic. C’est sûrement générateur de traffic et de pages vues malheureusement.
Squeak
Ce qui est surtout joli est de voir comment à l’époque ils optimisaient les programmes pour qu’ils fonctionnent de manière fluide sur un matériel limité. Aujourd’hui avec des ressources et de la RAM à gogo, on a tendance à oublier ce que ces pionniers ont eu comme défis à réaliser.
blackdoor
« Le Macintosh est l’ordinateur qui a fait entrer Apple dans l’histoire de l’informatique » : non , c’est l’apple 2. Il était vendu comme la Rolls des ordinateurs.
MattS32
Oui, mais il est rare qu’un projet initié par Apple soit open-source ou le devienne…<br /> Les parties open source de macOS, ce sont justement essentiellement des parties qui n’ont pas été initiées par Apple, mais qu’Apple a piochées dans le monde open source…<br /> WebKit, c’est un fork de KHTML, ce qui fait qu’Apple était obligée de le rendre open source, pour des questions de licence.<br /> Donc oui, du code propriétaire Apple qui devient open source, c’est rare…
raymondp
Absolument, c’était une machine très innovante et apple a eu un mal fou à sortir de cette image de « vendeurs d’apple II », d’ailleurs ils ont sorti le IIe, le IIc, le III, fiasco, etc
Atlas_78
Je me souviens avec nostalgie de mon premier Apple IIe et tous les programmes que nous faisions, bien léchés pour optimiser au max et limiter la consommation de mem… C’était le bon temps… <br /> (oui, je sais, je suis sans doute un vieux C…)
KlingonBrain
cette publication s’effectue avec la bénédiction d’Apple sous une licence Apple Academic License Agreement. Cette dernière ne permet pas de vendre un appareil équipé du système d’exploitation, mais permet son utilisation dans les écoles et les universités,<br /> Cet exemple montre surtout le problème du terme « open source » qui est trop flou. Il est confondu par beaucoup de gens avec la notion de « logiciel libre ».<br /> D’ou la précision qu’il parait utile d’apporter : La licence de ce code correspond bien à une licence "open source (dans le sens « source accessible »), mais pas à une licence libre.<br /> Le but d’une licence libre étant la liberté, les restrictions tolérées par la communauté pour la considérer comme libre sont assez limitées.<br /> Par exemple, un logiciel libre peut tout à fait être vendu… et pour la somme que vous désirez.<br /> https://www.gnu.org/philosophy/selling.html
Joeee
Squeak:<br /> Aujourd’hui avec des ressources et de la RAM à gogo, on a tendance à oublier ce que ces pionniers ont eu comme défis à réaliser.<br /> Pour notre défense actuel, les gens veulent tout informatiser et veulent des programmes toujours plus jolis … et donc consommateur de ressource
Squeak
Bien sûr ce n’est pas comparable, les besoins sont de plus en plus évolués et nécessitent une capacité de traitement plus grande. Pourtant, quand on voit ce que d’anciens programmes ou jeux pouvaient faire tout en fonctionnant sur des ordinateurs aux ressources très limitées, on se disait que c’était très fort pour l’époque. Le moindre kilo-octet était considéré, on apprenait à libérer les ressources, imaginer des systèmes de chargement par bloc, on hésitait pas à faire les routines gourmandes en assembleur pour gagner quelques millisecondes. Et c’est ça qui faisait toute la différence face aux concurrents.
codeartemis37
ou on le telecharge???
Sosthene_de_Rodiencourt
Et toute la technologie de Lisa a été volée à Xerox au centre de recherches de Palo Alto !
Voir tous les messages sur le forum
Haut de page

Sur le même sujet