L'application Relay esquive la fonction d'achats in-app d'Apple

04 octobre 2011 à 14h29
0
00FA000004630324-photo-relay-ipad.jpg
Dans la nouvelle version de son application dédiée à l'iPad, le kiosque numérique Relay a décidé d'abandonner la vente de contenu par le biais de la fonction in-app d'Apple. Une façon de contourner les 30% que s'octroie la firme de Cupertino sur les achats à l'intérieur des applications.

Il n'est donc plus possible d'acheter un journal ou un magazine sans quitter l'application Relay, qui renvoie désormais à son site Internet pour finaliser l'opération. « Cette contrainte nous permet de maintenir la commercialisation de nos deux forfaits sans intermédiaire supplémentaire et donc sans modification de tarifs » explique le service à ses clients.

Une situation rendue possible par l'assouplissement des règles initiales imposées par Apple : en juin dernier, la firme de Cupertino a effectivement dû revoir sa copie en raison de la grogne des éditeurs de presse, qui estiment que les 30% ponctionnés par l'entreprise sur chaque achat in-app plombe leurs revenus. Les éditeurs de presse sont, depuis, libres de fixer eux-mêmes leurs tarifs, et peuvent choisir de faire payer le contenu en dehors de leur application. C'est ce qu'a choisi de faire Relay.

L'application pour iPad devient donc une vitrine, plus qu'un véritable kiosque numérique, mais c'est le prix à payer pour garantir aux utilisateurs des prix compétitifs : gageons que Relay ne serait pas la seule entreprise française à prendre cette décision.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

HTC confirme plancher sur un correctif pour combler une faille béante
Docomo invente la batterie pour mobile qui se recharge en dix minutes
Des FAI belges vont bloquer l'accès à The Pirate Bay
Chrome pourrait faire son apparition sur... Android
Arctic Accelero S1 Plus : refroidissez votre GPU dernière génération en silence
Musique : Rhapsody rachète Napster
Microsoft : les lecteurs Zune sont morts, vive Zune !
La Fédération des Télécoms conteste la taxation des FAI
Sony Ericsson veut renforcer son soutien au projet FreeXperia
Haut de page