Saurez-vous deviner la part de marché de l'iPhone face à Android aux États-Unis ? C'est impressionnant

06 septembre 2022 à 08h45
30
apple google logo banner #disc

Succès ne rime pas toujours avec innovation. Ayant pourtant forgé son identité autour de sa capacité à bouleverser les codes il fut un temps, Apple se repose aujourd’hui sur ses acquis pour beaucoup, et malgré sa popularité. Mais que disent les chiffres du marché américain du côté des iPhone ? Celle que l’on surnomme la marque à la pomme est-elle réellement sur le « déclin » ?

Demain, la firme de Cupertino lèvera officiellement le voile sur ses iPhone 14 après des mois de rumeurs. Mais en attendant de pouvoir suivre cette Keynote d'Apple très attendue, intéressons-nous d’un peu plus près à l’état actuel du marché des smartphones aux États-Unis ainsi qu'à son évolution au cours de ces dernières années.

iOS ou Android : qui domine le marché des smartphones aux États-Unis ?

Selon des données fournies par Counterpoint Research et relayées par Financial Times, l’iPhone vient, pour la toute première fois en l’espace de 15 longues années, de dépasser les 50 % de parts de marché aux États-Unis. En d’autres termes, cela signifie que les iPhone représentent désormais plus de la moitié des smartphones utilisés dans le pays de l’Oncle Sam, devançant ainsi les appareils utilisant Android comme système d’exploitation.

Fait intéressant, ces chiffres sont basés sur le nombre total d’utilisateurs actifs, incluant donc les millions de personnes ayant fait l’acquisition d’un iPhone voilà déjà plusieurs années, ainsi que celles qui ont rejoint l’écosystème d'Apple par le biais du marché de l’occasion. La connaissance de cette « base installée active », comme celle-ci est qualifiée par la firme de Tim Cook, permet donc de porter un regard relativement objectif sur la position actuelle d’Apple aux États-Unis.

Si Android a fait son apparition en 2008, soit un an après l’arrivée d’Apple sur le marché des smartphones, le système d’exploitation de Google avait dépassé la base installée d’utilisateurs de son concurrent dès l’année 2010 et ne s’était jamais fait rattraper depuis, jusqu’à aujourd’hui. Confrontée avant cette date à Nokia, Motorola, Windows et BlackBerry (cela ne nous rajeunit pas), la firme de Cupertino n’avait alors, de son côté, jamais approché les 50 % de PDM auparavant.

Quel avenir pour l’iPhone ?

D’après Jeff Fieldhack, directeur de la recherche chez Counterpoint Research, une tendance se dessine depuis quelques années avec l’iPhone. À partir de 2018, il semblerait qu'un nombre grandissant d’utilisateurs américains qui possédaient un appareil tournant sous Android aient migré vers iOS. Toujours d’après lui, ce constat, qui n’est pour l’heure réservé qu’aux États-Unis, pourrait cependant devenir la réalité d’autres grands marchés du monde à l’avenir.

Pour autant, Ben Wood, analyste chez CCS Insight, constate que la progression annuelle d’Apple sur le marché des smartphones se veut graduelle. Autrement dit, il ne faut de toute évidence pas s’attendre à une absorption soudaine du marché pour la décennie à venir, mais plutôt à ce que la société californienne s’empare progressivement de nouvelles parts.

Quoi qu’il en soit, avec dorénavant plus de 1,6 milliard d'appareils Apple utilisés dans le monde, dont 1 milliard d'iPhone, il ne fait aucun doute que la marque à la pomme bénéficie aujourd’hui d’une aura naturellement établie. Une aura qui lui permet de traverser le temps et de développer son empire, avec ou sans innovation…

Source : Financial Times

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
30
14
Popoulo
Saurez-vous deviner la part de marché d’Android face l’iPhone en Asie ? C’est impressionnant.
HAL1
Quoi qu’il en soit, avec dorénavant plus de 1,6 milliard d’iPhone utilisés dans le monde, il ne fait aucun doute que la marque à la pomme bénéficie aujourd’hui d’une aura naturellement établie.<br /> Euh… d’où vient ce chiffre ?!
Nehi
Mauvais exemple puisque chaque pays d’Asie a un marché qui lui est propre comme le Japon qui frôle les 67% d’utilisateurs d’iPhone par exemple
Kriz4liD
En plus ils comptent augmenter le prix des iPhone de 120$! Vu que ça marche pourquoi s’en priver
HAL1
Et en Inde, pays légèrement plus peuplé que le Japon, la part de marché d’Android tourne autour des 95%.<br /> Mais surtout, globalement Android est à plus de 80% en Asie.<br /> Donc je ne vois pas trop en quoi c’était un « mauvais exemple »…
EmmaCucurbita
J’ai tout de suite deviné le numéro. Je ne suis pas surpris du tout.
Nehi
Comparer un pays à un continent, y’a rien qui te choque ?
yatto
Ca ne m’étonne pas trop, que l’iPhone prenne de plus en plus de parts de marchés. Android devient de moins en moins agréable à l’usage quotidien, pour plein de petites raisons qui s’additionnent : des choix ergonomiques franchement douteux, une longue dette technique qui s’accumule depuis 10 ans (voire même une « dette technique d’ergonomie », où les applications passées deviennent incompatibles avec les gestes ajoutés récemment par exemple), une avalanche de smartphones qui sortent tous les deux mois et qui se retrouvent à jeter moins de 3 ans plus tard.<br /> Mais avant tout, je pense que l’iPhone plait plus parce qu’il est objectivement plus pratique. J’ai fait le saut d’Android 8 à 13 avec le Pixel 5a, et je me retrouve avec un téléphone moins pratique à utiliser. Plus long (le format 20:9, sérieux, à quoi ça sert), plus gros, plus lourd, je dois le tenir par le bas donc le poids est encore plus mal réparti, et des fonctions que je prenais pour acquises (et que j’avais codées moi-même sur certaines applis !!) décident de me péter dans les doigts : notifications qui se barrent, sélection de texte beuguée, multitâche inutile puisqu’on doit faire défiler toutes les activités à l’aveugle (on n’en voit qu’une à la fois), appels non reçus qui me sont notifiés 20mn trop tard. C’est rageant.<br /> J’ai toujours pas envie d’acheter un iPhone, mais je commence à me pose la question si c’est le prix à payer pour avoir un appareil qui fonctionne normalement. Je pourrais le conseiller, en tout cas, pour quelqu’un qui a ce budget.
yatto
Le Japon a un facteur premier qui fait préférer l’iPhone : un instinct de groupe absolument titanesque (t’as pas d’iPhone → t’appartiens pas à ton « groupe » → t’es un paria). Les gens achètent un iPhone parce que tout le monde a un iPhone.<br /> Pourtant dans les grands magasins, les espaces iPhones sont même plus petits que ceux qu’on a en France. Y’a beaucoup d’autres modèles Pixel, Xiaomi, Oppo, Sony, Sharp en exposition partout. Mais par culture de groupe, il faut avoir un iPhone au Japon. De toute façon, ceux qui n’en ont pas, les gueux, ont un smartphone Sony ou Sharp, parce que le 2e critère après l’esprit de groupe, c’est que le Japonais consomme japonais. Par principe. La réflexion n’a pas sa place dans l’esprit d’un Japonais en ce qui concerne un achat de smartphone. C’est ce que tous les gens à qui j’ai posé la question m’ont répondu.
HAL1
Non, pourquoi ça devrait ? En économie, c’est tout à fait l’usage de faire ce genre de comparaisons, par exemple : « les ventes de véhicules électriques progressent moins rapidement aux États-Unis qu’en Europe ».<br /> Ça ne signifie pas qu’il ne peut pas y avoir un pays européen dans lequel les ventes sont moins fortes que de l’autre côté de l’Atlantique.
pecore
Bonjour. Chacun est libre de voir les choses à sa manière mais je pense que vous confondez « se reposer sur ses acquis » et « consolider ses acquis ». Apple n’est plus en effet une marque qui révolutionne la tech tous les quatre matins, ça c’était avant.<br /> Aujourd’hui Apple continue d’évoluer mais un un rythme beaucoup plus posé. Il ne propose de nouvelles technologies que lorsqu’elles sont vraiment matures et offrent une réelle valeur ajoutée. Mais en parallèle il perfectionne celles qu’il maitrise déjà et qui n’ont parfois pas d’équivalent cher la concurrence. On pourrait appeler cela l’âge de raison qui suit la fougue, certes séduisante, mais parfois brouillonne et contreproductive, de la jeunesse.<br /> Alors d’autre marques sont elles plus aventureuses et novatrices ? Absolument. Est-ce pour autant ce que les clients recherchent en majorité ? Pas si on en croit les chiffres de l’article. Peut être que lorsqu’on met une certaine somme dans un appareil qu’on va garder plusieurs années, on préfère une garantie de qualité et d’efficacité plutôt que des technologies à moitié finies et dont on ne sait pas si elles auront un véritable intérêt sur le long terme.
Nehi
Peut-être parce qu’il y a beaucoup plus de similitudes dans la comparaison Etats-Unis / Europe, ne serait-ce que sur le mode de consommation plutôt que de prendre un continent avec une population beaucoup plus contrastée.<br /> @yatto : Y’a de ça, effectivement, mais pas seulement. Les Japonais préfèrent opter pour la simplicité en règle général, mais sont aussi très soigneux. Le marché de la seconde main est absolument titanesque au Japon et il est beaucoup plus facile de revendre un iPhone qu’un téléphone d’une autre marque.<br /> Par comparaison, le stand Microsoft chez Yodobashi Camera était moitié moins grand que celui d’Apple mais totalement déserté.
octokitty
Pas étonnant aux USA, il y a un mème (ou épiphénomène) où le fait d’avoir des bulles vertes dans iMessage lors de la mise en contact est éliminatoire dans les applications/sites de rencontres.
HAL1
Nehi:<br /> Peut-être parce qu’il y a beaucoup plus de similitudes dans la comparaison Etats-Unis / Europe, ne serait-ce que sur le mode de consommation plutôt que de prendre un continent avec une population beaucoup plus contrastée.<br /> Ouh là ! Alors deux choses :<br /> La population européenne n’est de loin pas homogène, y compris en ce qui concerne ses habitudes de consommation.<br /> On peut le regretter, mais le fait est que les États-Unis sont souvent comparés à d’autres continents. Dans l’exemple que j’ai donné ci-dessus, ça aurait très bien pu être « les ventes de véhicules électriques progressent plus rapidement aux États-Unis qu’en Asie ». La principale raison est qu’en termes de valeur, les États-Unis sont comparables. Ça ne signifie pas que tous les pays d’un autre continent sont identiques, tout comme ça ne veut pas dire qu’aux États-Unis il n’y a pas des différences considérables d’un état à l’autre.<br />
Nehi
Alors je vais faire plus simple : A partir du moment où tu choisis un continent qui inclut les Indes, tes statistiques n’auront pas de valeur de comparaison.
HAL1
D’accord. C’est ton avis. Ça aurait été bien de l’expliquer, mais rien ne t’empêche de penser ça sans que ça s’appuie sur des éléments probants.
Francis7
Pourquoi cette obsession pour les smartphones ?<br /> La journée on est en cours pour les étudiants et au travail pour les autres. Qu’est ce que le smartphone vient faire là-dedans, dans une journée.<br /> Chez soi, il y a le WIFI où le smartphone peut se connecter dessus. A quoi bon payer des gigas de données ?<br /> Mais c’est la mode, tout le monde a la tête penchée sur son écran n’importe où, ça fait passer le temps.<br /> C’est pour faire comme tout le monde ? C’est pas pour ça que j’irais m’acheter une Mercedes ou le dernier SUV haut de gamme.<br /> Je ne vois pas iOS ou Android : je vois smartphone.
fredmc
certainement des identifiants actifs apple qui sait à quel appareil ils sont rattachés …<br /> un peu comme c’est écrit là Apple compte plus de 1,8 milliard d'iPhone, iPad ou Mac dans le monde<br /> Sachant qu’il y avait 1 milliard d’iphone en 2020 1,6 maintenant n’est pas aberrant tant les américains se détournent d’android
HAL1
Justement, les derniers chiffres que j’ai vu passés qui provenaient d’Apple parlaient de 1,8 milliards d’appareils pommés en tout, ce qui comprend les AirPods, les Apple Watch, les AirTags, les Apple TV, les Mac et les iPad. Le nombre d’iPhone était « supérieur à un milliard », mais certainement pas 1,6.
k43l
Un phénomène qui tend à s’installer en france il me semble.<br /> Pour revenir au sujet, pour moi la tendance apple s’explique de plusieurs façon.<br /> Un tel qui reste au top 1an sans que le constructeur sorte un xxxx pro plus ultra 6 mois après.<br /> Des téléphones qui même pour les SE sont puissant et peuvent être conservé 2ans sans grande difficultés.<br /> On en parle peu mais apple mets des moyens de paiement facilité pour payer ses téléphones et ou les changer si bien conservé (surtout aux states ou ils ont un système un peu comme le game pass + console chez microsoft).<br /> L’optimisation des applications aux spécificités des téléphones (appli réseaux sociaux spécifiquement) !<br /> Le focus sur la sécurité (même si j’ai un doute à ce niveau) semble bien fonctionné.<br /> Bref il y a mon sens plein de raison qui font qu’Apple ne peut que remporter des parts de marché. Même moi qui n’aime pas iOS j’y pense.<br /> Mais quand je vois les limitations sur le phone de ma compagne, ça me rappelle pourquoi je ne passerai pas le cap.
Cmoi
On ne peut pas comparer deux marchés comme les États-Unis et l’Europe, c’est beaucoup trop simpliste:<br /> Les États-Unis sont une nation et pas l’Europe, et les différences entre les États américains ne sont absolument pas comparables avec celles entre les différents pays européens: Langues, cultures, médias, administrations, systèmes bancaires…<br /> Et qu’est-ce qu’on entend par Europe?: L’UE (donc sans le Royaume-Uni, Suisse, Norvège, Islande, Serbie, Monténégro, Macédoine du Nord, Biélorussie, Moldavie…) ou l’Europe continentale (avec notamment la partie plus peuplée de la Russie et évidemment l’Ukraine).
HAL1
Cmoi:<br /> Les États-Unis sont une nation et pas l’Europe, et les différences entre les États américains ne sont absolument pas comparables avec celles entre les différents pays européens: Langues, cultures, médias, administrations, systèmes bancaires…<br /> Par rapport à ce dernier point, il semblerait que tu ne connaisses pas bien les États-Unis. En termes de culture, de médias ou d’administrations, il y a des différences aussi importantes entre les états qu’entre deux pays. Et même au niveau de la langue, tous ne sont pas pareils : là où certains états du sud doivent réfléchir à prendre en compte l’espagnol, ce n’est pas du tout le cas de ceux du nord.<br /> Mais, dans tous les cas, en économie lorsqu’on parle de valeur d’un marché on peut tout à fait comparer les États-Unis avec un continent. C’est une généralisation qui ne pose pas problème, suivant ce qu’on cherche à illustrer.
xryl
Il n’y a aucune langue officielle au niveau fédéral aux USA. Et l’espagnol n’est une langue officiel qu’au Porto Rico. Le gouvernement fédéral utilise uniquement l’américain (c’est à dire un anglais personnalisé/évolué, si ça existe). Chaque état peut (ou pas) décider s’il définit une langue officielle.<br /> De plus, les États-Unis ça ne veut rien dire car il existe de nombreuse nation qui s’appellent États unis (ou équivalent dans leur langue). Je pense que tu veux dire États-Unis d’Amérique, mais, même dans ce cas, ça ne se limite pas au continent américain. C’est comme pour la France, qui n’est pas en Europe, mais qui a des territoire sur 5 continents. Les USA ont des territoires sur 2 continents.<br /> Bref, la notion continents/pays n’est absolument pas bien définie et le fait de comparer une apple avec une orange (désolé, trop facile) amène forcément des trolls à rallonge.<br /> Ceci dit, il est clair qu’ici on parle de notion de nation, c’est à dire de la citoyenneté. Chaque citoyen américain est fier d’appartenir à son grand pays et c’est ça qui forme le « groupe » d’étude. Comparer ceci avec l’Asie, c’est comme inclure les Canadiens dans les USA ou les Russes avec l’Europe (voire pire). C’est juste pas possible, l’Asie c’est gigantesque (on parle de +2 milliards d’individus qui se détestent pour certain (l’Inde et la Chine, la Chine et les pays musulmans, etc). Il n’y a aucun marché commun en Asie. Aucune habitude commune.<br /> C’est exactement comme dans les films américains où l’acteur principal dit « ça touche le monde » et on voit une carte avec les USA en rouge et un peu de l’Amérique du sud. (Ou, même localement, lorsqu’un parisien à la météo parle de la France en disant « il va faire enfin beau en France » parce que le soleil daigne revenir briller à Paris et à Bordeaux).
HAL1
xryl:<br /> Je pense que tu veux dire États-Unis d’Amérique […]<br /> Merci pour cette précision d’une importance capitale. Il est évident que personne dans le fil de discussion n’avait compris de quel pays il était question. <br /> Sinon, je ne commenterai pas le reste de votre message. Vous n’avez pas lu ce que j’ai écrit et tentez de déplacer la discussion. Ça ne m’intéresse pas.
fredmc
ce sont des chiffres qui ont plus de deux ans et apple s’est ouvert à de nouveaux marchés depuis notamment la chine qui achète plus d’iphone qu’avant. 1,6 ca parait peut etre exagéré mais c’est pas impossible non plus
HAL1
Non, ce sont des chiffres qui datent de janvier derniers :<br /> Apple now has 1.8 billion active devices - The Verge.
Cmoi
Je pense que c’est toi qui ne connais pas bien les États-Unis…car tenter de faire croire que les différences entre les États des États-Unis d’Amérique sont comparables aux différences entre les États du continent européen…ce n’est pas connaître grand chose des USA et d’ailleurs de l’Europe.<br /> Je t’informe que les USA sont une nation est que le système bancaire aux USA est unifié…qu’un citoyen a le même nº de sécurité sociale sur tous les USA (d’ailleurs très important)…la présence de mêmes banques sur tous les USA…les mêmes opérateurs mobiles sur tous les USA…etc…etc…<br /> Mais un français souhaitant s’installer dans un autre État européen doit repartir de zéro…Il devra demander un nº de sécu du pays en question…Ouvrir un compte dans une banque du pays car il n’y a pas de banque européenne (transnationale) car légalement ça ne peut pas exister…et d’ailleurs, en passant, si tu souhaites encaisser un chèque en euros d’une banque d’un autre pays de l’UE sur le compte de ta banque française en euros, tu ne pourras pas (sauf si tu payes d’onéreux frais comme s’il s’agissait d’un chèque de l’autre bout du Monde)…Tu devras également résilier tes abonnement de télécommunications car même si une filiale de ton opérateur existe dans le nouveau pays, ce sont des entreprises séparées qui fonctionnent avec les lois de chaque pays, et ont des fichiers clients séparés.<br /> Sans oublier qu’on parle l’anglais dans tous les USA et qu’il y a une culture commune, qu’on regarde les mêmes chaînes généralistes, thématiques…les mêmes séries…C’est tout simplement le même pays!
HAL1
Encore une fois, le sujet de départ n’était pas « Est-ce que les États-Unis sont comparables à l’Europe DANS TOUS LES DOMAINES ??? ».<br /> Ça ne sert donc à rien de venir lister les différences entre ce pays et les nations européennes. À moins de vouloir absolument troller et trouver un prétexte pour avoir raison.<br /> Mais ce n’est pas ce que vous faites, n’est-ce pas ?
Cmoi
Tu prends ton cas pour une généralité. Tu accuses les autres d’ignorances alors qu’ils en savent certainement plus que toi sur le sujet.
k43l
Bon c’est hors sujet mais j’appuie aussi sur le bouton pour indiquer que la différence entre états pour un même pays est impressionnante.<br /> Déjà en termes de loi rien est unifié entre états.<br /> Les taxes ne sont pas les mêmes.<br /> Les revenus minimum.<br /> Les condamnations pour un même acte (peine de mort ou non).<br /> C’est limite passé d’un pays à un autre pour les états.<br /> Les moeurs… Par exemple si l’on est pas bilingue à miami c’est limite tant la communauté hispanophone est importante.<br /> Bref c’est un pays qui regroupe plusieurs états qui partage certains point mais pas tout.<br /> USA porte très bien son nom !
pecore
Je dois reconnaitre que l’actualité récente nous a montré à quel point les Etat Unis n’étaient pas si unis que ça, tout au contraire, même. Cela fait partie des choses qui montrent que leur système est très vieux et devrait d’urgence être remis à jour, par l’adoption du suffrage universel direct par exemple. Le suffrage indirect ne fait qu’appuyer sur le fait que chaque état est différent et renforce les sentiments de défiance envers les autres et l’état fédéral.<br /> Ce n’est qu’un exemple par mis tant d’autres.
Cmoi
C’est leur système électoral qui est ainsi…mais dans la majorité des pays européens il n’y a pas d’élection du Chef de l’État parce qu’il y a un Roi ou une Reine (Royaume-Uni ou Espagne) ou indirectement parce que ce sont les parlementaires qui l’élise (Allemagne ou Italie).<br /> Sinon, il n’y a pas de « sentiments de défiance » entre États US, ce n’est pas comme en Europe.
Cmoi
Il y a la même loi qui s’applique à tous les États, c’est la loi fédérale, après d’autres s’ajoutes. Au sujet, des différences de taxes, tu trouveras des différences aussi dans un seul et même État d’Europe (Région, zone prioritaire…). Au sujet de la langue, tu exagères, surtout avec ton exemple car tous les hispanophones de Miami qui sont très majoritairement d’origine cubaine, parlent tous aussi l’anglais. Il y a une très grande communauté d’Hispanos/Latinos aux USA mais même dans les zones à forte concentration, le quotidien se fait en anglais, il n’y a pas par exemple d’Écoles en espagnol ou que sais-je dans ces zones…où tu arriverais et on ne parlerait pas l’anglais.<br /> Au sujet, des moeurs, du social…le pays est divisé, mais ce n’est pas une division administrative par État.
pecore
Sauf que les USA n’ont ni Roi, ni Reine, ni même un Premier Ministre: ils ont un Président. Le suffrage indirect est un système antique créé au 18é siècle, à une époque où les distances posaient un vrai problème pour recenser tous les votes. Aujourd’hui la technologie à réglé ce soucis depuis longtemps mais les Américains s’accrochent à ce système dépassé et sommes toutes, assez peu démocratique.<br /> Et le problème c’est que ce n’est pas la seule relique de l’époque des pères fondateurs à laquelle ils se cramponnent. Cette cours suprêmes aux membres nommés à vie et au pouvoir exorbitant, surtout pour des personnes non-élues, est une honte en plus d’être un dinosaure. Et que dire du 2é amendement qui fait la fortune des marchands de mort et transforme le moindre désaxé en tueur de masse. Et ainsi de suite.<br /> Je ne suis pas anti-américain, loin de là. Mieux encore, je crois vraiment qu’on a besoin d’une Amérique forte plus que jamais. C’est bien pour cela que de voir ce grand pays fragilisé de l’intérieur par leur propre incapacité à se détacher de leurs vieilles habitudes me fait assez peur.
Cmoi
Ah bon? Le Chancelier allemand ou le Président du Conseil italien (équivalents au poste de Ier Ministre en France) sont élus au suffrage universel direct? Dans ces pays ni le Chef de l’État, ni le Ier Ministre sont élus au suffrage universel direct. Et c’est le cas dans la majorité des pays européens.<br /> Je t’informe également que le système électoral indirect se pratique en France: Par qui sont par ex. élus les sénateurs français? Et en passant qui choisit les membres de notre Conseil Constitutionnel?<br /> Beaucoup de critiques sur la démocratie aux USA…Mais aux USA les citoyens peuvent élire leur chef de police locale (Sheriff), leurs juges…etc…Bien plus qu’en France…
pecore
Je sais bien qu’il y a aussi du suffrage indirect en France, sinon on passerait notre temps à voter. Mais les plus grands rendez vous électoraux se font au suffrage direct, heureusement mais aussi comme il se doit.<br /> Quant aux autres exemples que tu sites, ils sont eux aussi des reliques du passé, qui mêlent politique et police ou politique et justice, là ou la plupart des démocraties et notamment la France reposent sur une séparation des pouvoirs. En plus ce système transforme chaque ville en micro-état et ne fait qu’encourager le communautarisme. Tu ne fais qu’ajouter de l’eau à mon moulin.<br /> Enfin, je ne connais pas assez la politique Allemande ou Italienne mais je doute que chez eux le Chef de l’État puisse être élu avec moins de voix que son opposant.
Cmoi
Reliques du passé? Cela s’appelle la démocratie participative Monsieur, et ça existe juste à côté, en Suisse, avec les votations.<br /> Sinon, je découvre avec stupéfaction qu’il n’y a pas de séparation des pouvoirs aux USA.<br /> Et au sujet de nos voisins allemands et italiens, on voit bien que tu ne connais pas leurs institutions: Le Chef de l’État/Président de la République est élu par le parlement, ce qui serait chez nous l’Assemblée Nationale et le Sénat en Congrès…et ça peut être n’importe qui…même un inconnu…aucun avis n’est demandé au peuple.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

La part de mineurs dans l'audience de Pornhub est impressionnante, selon le rapport du Sénat
Entre micmacs financiers et idéologiques, que révèlent les messages d'Elon Musk exposés par le procès Twitter ?
Greenpeace investit 1 million de dollars dans une campagne pour changer le Bitcoin
La carte d'identité numérique commence son déploiement sur iOS
David Elbaz, la course aux galaxies les plus lointaines avec le télescope James Webb
Découvrez les nouvelles voix de Google
Après Netflix, le CPF, Ameli... cette nouvelle arnaque par SMS concerne la vignette Crit'air
Le Dyson V8 Extra profite d'une remise à ne pas louper !
Windows 11 : vous avez des problèmes d'imprimante ? C'est
Comment ce cadre d'Apple s'est fait virer à cause d'une blague grossière tirée d'un film
Haut de page