Apple Watch : AliveCor attaque Apple pour infraction de brevets et pratiques anticoncurrentielles

AliveCor, une société de dispositifs médicaux, accuse Apple d'avoir volé sa technologie et d'affaiblir la concurrence.

Après une première plainte pour infraction de brevets, AliveCor est revenu récemment à la charge avec une plainte antitrust en accusant Apple de profiter de sa position dominante sur le marché pour avoir un monopole sur les applications d'électrocardiogramme.

Après Epic Games, AliveCor accuse Apple de pratiques anticoncurrentielles

AliveCor est connu pour avoir créé le KardiaBand, un accessoire pour l'Apple Watch qui permettait, entre autres, de prendre son rythme cardiaque. Sa vente a été stoppée en 2019 quand Apple avait inclus directement cette fonctionnalité dans sa montre connectée. Mais en avril, AliveCor a accusé Apple d'utiliser illégalement sa technologie brevetée dans la fonctionnalité ECG de l'Apple Watch, plus précisemment le fait de pouvoir prendre un électrocardiogramme et de faire des analyses du rythme cardiaque. A l'époque, l'entreprise de matériel médical avait déjà sous-entendu qu'Apple cherchait à éliminer la concurrence. Mais cette fois, elle va plus loin en déposant une plainte antitrust contre la firme de Cupertino.

"Les tactiques d'Apple sur le marché de l'analyse du rythme cardiaque ont porté atteinte à la concurrence, réduit le choix des consommateurs et potentiellement endommagé la santé publique." a affirmé le CEO d'AliveCor, cité dans le communiqué de presse de l'entreprise. Selon eux, ils n'avaient eu aucun souci à faire accepter leur application SmartRhythm dans l'App Store, jusqu'au moment où Apple a "soudainement" déclaré que l'application était en infraction des règles du magasin. Ils l'auraient alors adaptée plusieurs fois pour répondre aux exigences demandées avant que, d'après eux, l'algorithme de rythme cardiaque de watchOS soit modifié, empêchant que SmartRhythm et les autres applications du même genre fonctionnent.

Avec ce procès, AliveCor espère des dommages et intérêts pour perte d'activité, de relations commerciales et de clients.

Après plus de 16 jours de témoignages, le procès qui oppose Epic Games à Apple s’est conclu hier dans des plaidoiries enflammées qui ont tenté de tirer leur épingle du jeu pour convaincre Yvonne Gonzalez Rogers, la juge sur cette affaire.
Lire la suite

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
12
8
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Huawei P50 : une sortie avant la fin juillet ?
Chrome sur iOS permet de verrouiller ses onglets de navigation privée avec Face ID
Forfait mobile : le forfait RED by SFR 5Go à 5€ est encore disponible quelques heures
Huawei :
Honor pourrait également sortir son smartphone pliable... mais pas avant la fin d'année
Après Aukey, au tour de RavPower d'être banni d'Amazon en raison de faux avis
Galaxy Z Fold 3 et Z Flip 3 : vers un lancement tout début août
Qualcomm : le futur haut de gamme Snapdragon 895 en test chez les constructeurs partenaires
Le forfait mobile B&You 5 Go à prix mini est de retour !
Le trafic de données mobiles a augmenté de 46 % depuis le début de la pandémie de COVID-19, selon Ericsson
Haut de page