🔴 Soldes : jusqu'à - 60% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Un AirTag deux fois plus fin ? C’est possible, mais il faut un peu bricoler

08 mai 2021 à 08h08
20
The AirTag Card © Andrew Ngai
La nouvelle AirTag Card, bientôt chez vous ? © Andrew Ngai

Cela ne fait même pas un mois que les Apple AirTags sont disponibles à la vente qu'ils font déjà l'objet de tentatives de customisation multiples.

Alors que le dernier-né de la Pomme voit notamment les critiques s'élever contre une absence d'encoche permettant de l'accrocher, entre autres, à un porte-clés, les innovations se démultiplient sur le Web pour pallier ce manque. Au menu du jour : la « AirTag Card ».

Ciel, mes AirTags ne sont pas poinçonnés !

Autant vous prévenir : si vous êtes un amoureux invétéré du design d'Apple, désireux de mettre à profit et sans risque les 39 dollars dépensés pour l'achat des AirTags, ou tout simplement cardiaque, le tour de magie opéré par Andrew Ngai n'est pas à reproduire chez vous.

En revanche, si vous êtes plus habile que Bob le Bricoleur et certain de votre capacité à manipuler un pistolet thermique comme une imprimante 3D (tout le monde a ça dans son garage, n'est-ce pas), alors penchez-vous sur la question si le cœur vous en dit.

Près de deux semaines après leur sortie officielle, les AirTags font l'objet de plusieurs critiques. Si celle concernant leur prix de vente pouvait être attendue, plusieurs voix s'élèvent contre une absence d'encoche permettant par exemple d'accrocher vos AirTags.

Une omission de la Pomme ? Certainement pas. Une stratégie marketing triomphante ? Vous y êtes. Car, si les X-Rays de Tile et le SmartTag de Samsung sont bien poinçonnés, Apple vous propose notamment de jolis accessoires, les Loop, pour de coquettes sommes comprises entre 35 et 45 dollars afin d'accrocher votre nouvel appareil. Aussi cher que les Airtags, en somme.

Ceci n'est pas une carte de crédit

Pour économiser quelques dizaines de dollars d'accessoires, les astuces ne manquent (déjà) pas. Si iFixit propose notamment de poinçonner vous-même vos AirTags par le biais d'une perceuse à un endroit clé, l'Américain Andrew Ngai est allé encore plus loin.

Équipé d'un pistolet thermique, celui-ci a fait chauffer ses AirTags à près de 65 degrés Celsius pour décoller les composants de la coque. Son objectif ? Relier la batterie et le circuit imprimé des AirTags à plat, là où Apple les superpose, pour réduire l'épaisseur de l'appareil, notamment pour pouvoir le glisser plus aisément dans son portefeuille.

L'opération a par ailleurs nécessité l'élaboration d'un rectangle de bois découpé à l'imprimante 3D pour une précision optimale afin que les composants soient bien fixés. Car c'est là le principal écueil de l'innovation d'Andrew Ngai : son AirTag Card n'est pas recouverte par une coque de protection, des éléments comme la batterie ou les câbles soudés à l'étain sont à l'air libre. Évitez donc de faire tomber votre AirTag Card dans une flaque.

Le bilan de ce travail, disponible dans la vidéo ci-dessous, présente un outil avant tout fonctionnel et moins épais que les AirTags dans leur coque Apple. Libre à vous, amoureux ou détracteurs de la Pomme, de suivre (ou non) le chemin d'Andrew Ngai. Et en plus, la AirTag Card se poinçonne sans risque. Elle est pas belle, la vie ?

Sources : Techcrunch, 9to5Mac

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
20
10
fg03
Le Airtag est promis à un succès vu le nombre de personne qui se penche dessus pour le bidouiller.<br /> Je pense que le succès résidera plus dans les applis services autour dont Apple a le savoir faire pour les rendre pratique et indispensable.<br /> Au fait y a une appli Android pour les Airtag ? Sinon Apple se coupe d’un paquet de monde.
stbx00
Les Airtag fonctionnent avec l’application Localiser d’Apple disponible uniquement avec les produits Apple. C’est effectivement dommage mais j’imagine qu’utiliser les périphériques Android auraient nécessité des autorisations spécifiques…<br /> Cela dit un téléphone Android pourra lire les informations d’un Airtag via le NFC mais pas participer au maillage du réseau…
MisterDams
C’est surtout qu’Apple augmente encore un peu plus l’attachement à son écosystème.<br /> Une fois que t’as claqué 400€ dans ton Apple Watch et plus de 100€ en AirTags pour tes différents objets à suivre, tu te dis que passer sur Android va te coûter cher, alors tu remplaces ton iPhone par… un iPhone. Et si tu veux pouvoir trouver ton AirTags quand ton conjoint ou tes gosses sont susceptibles d’avoir embarqué le trousseau, ben tu leur prend aussi un iPhone.
stbx00
Exactement… C’est tout de même bien dommage de ne pas avoir un système plus universel. D’autant que les Iphone c’est 1/4 du marché contre 3/4 pour Android en France. Aujourd’hui on a plus intérêt à utiliser un système de tag sous Android que sous iOS…
nicgrover
Et là on passe du mouton au troupeau de moutons bien parqués dans un pré bien clôturé… J’aurais pu dire pigeons mais non ils ont toujours la possibilité de s’envoler même avec les ailes plombées…
cyberclic
Est-ce que ça fait sauter la garantie ?
newseven
la personne dans la vidéo n’a pas compris l’utilité de la petit bobine de cuivre qui est resté sur la coque .<br /> la porté va est ridiculement courte .<br /> CA fonctionne un peu comme un circuit e induction .<br /> Mais je me suis trompé .
nicgrover
Grand bien vous fasse d’engraisser les pauvres actionnaires…
MisterDams
C’est justement toute la complexité de la chose. On a le choix entre la cage dorée d’Apple, mais qui a tendance à réduire en espace peu à peu (cf. Cloud Gaming, Fortnite, Spotify, Apple SignIn, le contenu NSFW, l’interopérabilité choisie…), ou la pieuvre de Google qui étale peu à peu ses tentacules sur toutes nos données grâce à des services gratuits et performants, moyennant leur utilisation commerciale.
MisterDams
Judicieux ou adapté ? C’est pas pareil <br /> En tout cas, moi je trouve ça d’une ironie sinistre que la marque à l’origine de l’ultra-célèbre pub 1984 soit en train de faire exactement ce que le livre dénonce en terme de main-mise et de contrôle.
nicgrover
«&nbsp;Schadenfreude&nbsp;» m’est avis…
benben99
Steve Jobs doit être en train de se retourner dans sa tombe.
MattS32
newseven:<br /> La personne dans la vidéo n’a pas compris l’utilité de la petit bobine de cuivre qui est resté sur la coque .<br /> la porté va est ridiculement courte .<br /> Tu n’as visiblement pas non plus compris l’utilité de cette bobine. Ça n’est pas l’antenne (une bobine comme antenne, c’est vraiment pas l’idée du siècle hein… non seulement les performances sont pas terribles, mais en plus ça ne marche pas avec un bobinage tel que celui qu’on peut voir là, il faut un bobinage beaucoup moins dense). L’antenne, c’est un circuit plat sur une pièce en plastique, au milieu sur cette photo : https://valkyrie.cdn.ifixit.com/media/2021/05/03133816/AirTags_33-3-up.jpg<br /> Cette bobine sert tout simplement à actionner le haut-parleur intégré, visible sur cette photo, dans la partie supérieure de la coque : https://valkyrie.cdn.ifixit.com/media/2021/05/01143544/AirTags_59.jpg<br /> Donc avec son montage pour affiner le tag, il ne perd pas en portée radio, il perd juste le son (on le remarque par exemple vers 4:30 et vers 9:00, quand il remet la batterie il n’y a plus le son de mise sous tension… et comme l’auteur ne s’étonne pas de cette absence de son, on peut supposer qu’il a en fait très bien compris que cette bobine qu’il n’a pas conservé sert à ça).
MattS32
Steve Jobs est largement à l’origine de ce business model «&nbsp;totalitaire&nbsp;» de la pomme hein…<br /> Le produit qui a initié cette fermeture progressive de l’écosystème Apple, c’est le couple iPod / iTunes (impossible de mettre de la musique sur un iPod sans passer par iTunes, musique achetée sur iTunes non lisible sur autre chose qu’un iPod ou un ordinateur avec iTunes…), et ça c’est ensuite renforcé avec l’iPhone (pas d’applications tierces au début, puis finalement ouverture aux applications tierces, mais sous contrôle strict d’Apple…).<br /> Donc des produits qui ont été lancés par Steve Jobs.
Starfoul
MattS32:<br /> Le produit qui a initié cette fermeture progressive de l’écosystème Apple, c’est le couple iPod / iTunes<br /> C’est bien plus vieux.<br /> Apple faisait modifier les BIOS des cartes SCSI Adaptec et des cartes AGP ATI pour que seules celles vendus pas Apple soit reconnu par les ordinateurs Apple.
MattS32
Non, là c’est différent, c’était pour une raison technique : l’Open Firmware des machines Apple n’étaient pas compatibles avec le BIOS des PC (les machines n’avaient à l’époque pas les mêmes CPU…), donc pour les cartes nécessitant d’être reconnues par le firmware au boot, il fallait un firmware compatible. Mais ce n’était pas dans une volonté de blocage (d’ailleurs, ATI vendait aussi lui même des cartes avec firmware compatible Mac, sans passer par Apple).<br /> Pour rappel, à cette même époque, Apple autorisait même d’autres constructeurs à faire des machines compatibles avec macOS (il y avait notamment Formac qui en vendait). Steve Jobs avait mis fin à ça lors de son retour aux commandes (ça par contre c’est effectivement un début de fermeture antérieur à l’iPod, mais l’impact était quand même moindre).
benben99
MattS32:<br /> Steve Jobs avait mis fin à ça lors de son retour aux commandes (ça par contre c’est effectivement un début de fermeture antérieur à l’iPod, mais l’impact était quand même moindre).<br /> Attention à ce que tu dis sur Steve Jobs, il y a plein de gens ici qui l’idolâtrent.
benben99
Chez Android, on n’est pas soumis mon grand. On peut déverrouiller, rooter les téléphones et installer ce qu’on veut, sans devoir attendre la bénédiction d’une compagnie. C’est sans compter que les différents téléphones Android sont largement compatibles. Tu peux transférer toutes tes données et applications d’un Huawei, Oppo vers un Xiaomi sans problème par exemple, en un seul clic quand tu changes de téléphone. En tout cas tu as le droit d’aimer cet état de soumission de l’écosystème Apple. Apple aime les types comme toi.
Starfoul
MattS32:<br /> Non, là c’est différent, c’était pour une raison technique<br /> Il y avait largement la place d’inclure les ID pour faire reconnaître les cartes par tout les ordinateurs ,la taille de la mémoire eeprom d’hier est largement suffisante pour qu’aujourd’hui on puisse y placer l’UEFI.<br /> Les cartes vendus comme étant compatible Apple étaient plus cher pourtant il suffisait de flasher le BIOS pour qu’elles soient compatible PC et vice-versa.<br /> Encore aujourd’hui certains modifient les BIOS des cartes mère et des cartes filles pour les rendre compatible entre elles ou pour ajouter une fonctionnalité.<br /> Kiki68:<br /> Apple n’auras pas d’autre choix que d’abandonner la prise propriétaire car ça ouvre plus de possibilité et de choix<br /> Pourtant Apple à retirer sciemment la compatibilité universelle du bluetooth pour empêcher les appareils Apple de partager des documents comme de simple photos et on peut aussi rappeler qu’Apple à aussi retirer la fonction accusé de réception du standard SMS pour ensuite la présenter comme une innovation avec iMessage mais encore une fois seulement entre appareils Apple.<br /> La finalité d’Apple était et est de vendre plus cher un même produit en rendant le client captif.
MattS32
Starfoul:<br /> Il y avait largement la place d’inclure les ID pour faire reconnaître les cartes par tout les ordinateurs<br /> Non, on ne pouvait pas mettre les deux firmware à la fois. Pas pour une question de place, mais tout simplement parce qu’il n’y a pas de système permettant d’indiquer à la carte quel firmware elle doit utiliser en fonction de l’ordinateur sur lequel elle est… Un tel système existe aujourd’hui pour la compatibilité BIOS/UEFI, mais c’est parce que ça a été prévu dès le départ dans l’UEFI, qui devait succéder au BIOS, avec une volonté de maintenir une rétrocompatibilité. Mais à l’époque d’Open Firmware vs BIOS, c’était pas la même histoire, vu que de toute façon les CPU n’étaient pas compatibles, les firmwares pouvaient difficilement l’être (il y a une partie du firmware de la carte graphique qui est exécuté par le CPU).<br /> Starfoul:<br /> Les cartes vendus comme étant compatible Apple étaient plus cher pourtant il suffisait de flasher le BIOS pour qu’elles soient compatible PC et vice-versa.<br /> Le fait qu’elles soient vendues plus cher n’empêche pas que la raison de ce firmware différent était technique, et non une volonté de fermeture. Et ce n’est pas Apple qui fixait les prix des cartes. Mais faut aussi comprendre que pour les constructeurs de ces cartes, faire un firmware compatible avec les machines Apple (et également les drivers du coup), ça fait un surcoût, surcoût qui était amorti sur un nombre limité de cartes… Donc le prix plus élevé était somme toute assez logique au final.
Starfoul
Kiki68:<br /> mais eux ont réussi as faire ce que les autres marques n’ont pas réussi, garder ses clients<br /> Je pense que c’est ce qu’il veut t’expliquer, Apple garde ses clients car ils les rends captifs , l’impossibilité d’installer des applications en dehors de la volonté d’Apple est un très bon exemple (le jailbreak n’est pas une solution autorisé par Apple et ils font tout pour l’empêcher lors des mise à jour).<br /> MattS32:<br /> Non, on ne pouvait pas mettre les deux firmware à la fois. Pas pour une question de place, mais tout simplement parce qu’il n’y a pas de système permettant d’indiquer à la carte quel firmware elle doit utiliser en fonction de l’ordinateur sur lequel elle est…<br /> En fait c’était tout à fait possible mais ce n’était pas mon propos ,c’est la carte fille qui se présente à la carte mère et non pas le contraire.<br /> Tout simplement ,il suffit à la carte mère d’avoir l’identifiant de la carte fille pour que ça fonctionne.<br /> Il n’y a rien de technique la dedans, c’est simplement une question de volonté d’inclure ou non les ID.<br /> Il n’est pas rare que certains BIOS (UEFI) doivent être mis à jour pour pouvoir installer un nouveau processeur ,sinon c’est l’écran noir (certains magasins sérieux mettent en garde avant l’achat) , et comme je l’ai indiqué certaines carte mère trop ancienne qui ne sont pas mises à jour peuvent accepter un nouveau processeur si un moddeur ingénieux parvient à modifier le BIOS.<br /> Ici une demande pour faire reconnaître un CPU sur une carte mère pas prévu pour<br /> Overclock.net<br /> Need help modding bios for new cpu<br /> Hi guys !<br /> I got a intel d33sxg2 motherboard that works with a quad core q6600 from a gateway gm5478 computer.<br /> bios link : https://drivers.softpedia.com/get/BIOS/Gateway/Gateway-GM5478-BIOS-DPP3510J15A0316.shtml<br /> i wanted to integrate a xeon x5460...<br />
MattS32
Starfoul:<br /> Tout simplement ,il suffit à la carte mère d’avoir l’identifiant de la carte fille pour que ça fonctionne. (…) Ici une demande pour faire reconnaître un CPU sur une carte mère pas prévu pour<br /> Tu te rends compte que ça a juste rien à voir là ? Pour une carte fille, ce n’est pas qu’une question d’identifiant, ça ne fonctionne pas du tout comme un CPU…<br /> Pour le CPU, le besoin de reconnaissance par la carte mère, c’est une question de microcode : dans le CPU, il y a une partie qui est en fait logicielle et gérée par le microcode (ce qui permet notamment de corriger à postériori certains bugs du CPU, ce qui ne serait pas possible si tout était en dur). Pour schématiser, le CPU émule en fait un CPU x86, et le microcode c’est le code de cet émulateur. D’un CPU à l’autre, le microcode peut varier (parce que par exemple tel CPU supporte quelques instructions en plus par rapport à tel autre), et donc la carte mère doit identifier le CPU pour lui envoyer le bon microcode (et donc, à moins que le microcode soit le même, il ne suffit pas non plus d’ajouter l’id du CPU dans le BIOS pour le faire reconnaître, il faut aussi ajouter son microcode).<br /> Pour les firmware des cartes graphiques et des cartes contrôleur de stockage, ça ne fonctionne pas du tout de la même façon : il y a un firmware dans la carte fille et la carte mère va charger ce firmware dans la RAM et faire exécuter ce firmware par le CPU. Ce n’est pas la carte mère qui connait à l’avance le firmware de la carte fille et le charge simplement en fonction de l’identifiant de la carte…<br /> Et comme le firmware de la carte fille est exécuté par le CPU et s’interface avec le firmware de la carte mère, il faut qu’il soit adapté à la fois au type de CPU utilisé (un firmware pour CPU x86 ne peut pas s’exécuter sur un CPU PowerPC, et inversement…) et avec l’interface du firmware de la carte mère (à l’époque, interface BIOS sur un PC, interface Open Firmware sur un Mac).<br /> Il n’y avait aucun système standardisé à l’époque qui permettait à une carte fille d’embarquer deux versions du firmware et de présenter la bonne en fonction de la carte mère sur laquelle elle était montée (c’est arrivé par contre avec l’UEFI : lorsqu’il a commencé à développer ce nouveau type de firmware Intel avait deux architectures CPU avec deux jeux d’instruction différents, le x86 d’un côté et l’IA-64 de l’autre, et donc il a mis au point un nouveau système standardisé pouvant être compatible avec plusieurs architecture en simultané).
Starfoul
MattS32:<br /> Tu te rends compte que ça a juste rien à voir là ?<br /> Une carte graphique est essentiellement constitué d’un processeur.<br /> En supposant qu’il ne soit pas possible de faire reconnaître la carte par les ordinateurs Apple &amp; les ordinateurs PC.<br /> Les cartes graphiques vendu par ATI/AMD ou nVidia peuvent être délivré avec un BIOS incluant une marque ,logo et fréquences de fonctionnement à la demande de l’acheteur ou modifié par ce dernier.<br /> C’est pas pour autant qu’elles sont plus cher.
Blackalf
@Kiki68 message supprimé pour le motif message non constructif/hors-sujet.
MattS32
Starfoul:<br /> Les cartes graphiques vendu par ATI/AMD ou nVidia peuvent être délivré avec un BIOS incluant une marque ,logo et fréquences de fonctionnement à la demande de l’acheteur ou modifié par ce dernier.<br /> C’est pas pour autant qu’elles sont plus cher.<br /> Encore une fois, tu compares ce qui n’est pas comparable…<br /> Pour le support Mac à l’époque, il fallait développer un firmware compatible Open Firmware et compilé pour PowerPC, le tester sur des Mac, développer et tester des drivers compatibles Mac OS…<br /> Pour modifier le logo ou les fréquences, c’est juste du paramétrage, y a pas de firmware ou de drivers spécifiques à développer.
newseven
Je n’avais pas vu l’ Aimant ! sur l’autre coté .
Starfoul
MattS32:<br /> Pour le support Mac à l’époque, il fallait développer un firmware compatible Open Firmware et compilé pour PowerPC, le tester sur des Mac, développer et tester des drivers compatibles Mac OS…<br /> Pour le support PC à l’époque, il fallait développer un firmware compatible BIOS et compilé pour PC, le tester sur des PC, développer et tester des drivers compatibles Windows…<br /> PowerPC c’était une seule marque de processeur décliné en une poignée de variant monté sur quelques cartes mère.<br /> PC c’était trois marques de processeur décliné en plusieurs variants pour chacune des marques avec des jeux d’instructions différents suivant les marques de processeurs et montés sur d’innombrables cartes mère ayant chacune leur propre BIOS.<br /> Chaque fournisseur de carte graphique corrigeait les bugs éventuels suivant les évolutions du matériel et les innombrables configuration possible utilisé par les usagers et proposait les mises à jour gratuitement du firmware,c’est encore le cas aujourd’hui.
MattS32
Starfoul:<br /> Pour le support PC à l’époque, il fallait développer un firmware compatible BIOS et compilé pour PC, le tester sur des PC, développer et tester des drivers compatibles Windows…<br /> Oui, le coût devait être similaire, je dis pas le contraire. Sauf que derrière t’avais pas le même volume de ventes…<br /> Starfoul:<br /> PC c’était trois marques de processeur décliné en plusieurs variants pour chacune des marques avec des jeux d’instructions différents suivant les marques de processeurs et montés sur d’innombrables cartes mère ayant chacune leur propre BIOS.<br /> Le jeu d’instruction de base est le même sur tous les PC, il n’y avait pas besoin que le firmware des cartes graphiques soit adapté spécifiquement à la marque ou au modèle de CPU, parce que le firmware n’utilisait pas les instructions supplémentaires disponibles sur certains CPU (MMX et cie). Et les BIOS, même s’ils proviennent de différents fournisseurs, ça reste une interface standardisée, un BIOS AMI et un BIOS Award par exemple exposent la même API.<br /> Donc en pratique, le besoin d’adaptation spécifique pour telle ou telle machine, il était extrêmement rare. Comme aujourd’hui d’ailleurs, c’est extrêmement rare de devoir flasher le firmware de sa carte graphique pour régler une incompatibilité avec la carte mère…<br /> Fondamentalement, il y avait bien UN firmware pour PC, et UN firmware pour Mac. Mais le firmware pour Mac devait être amorti sur des volumes de ventes 100 fois plus faibles que le firmware PC.
Starfoul
Les firmwares des cartes (graphiques) sont fournis par les fabricants des dites cartes (par exemple ATI).<br /> C’est eux qui élaborent les firmwares en les adaptant aux différentes plateformes et non pas le contraire.<br /> Avec les informations que j’ai donné, il est aisé de comprendre que le fabricant passera moins de temps à mettre au point sur PowerPC que sur PC.<br /> Les firmwares et BIOS évoluent suivant les modèles de cartes mais en suivant les lois du marché.<br /> J’avais une carte mère Asus P5B-DLX ayant un contrôleur intégré JMicron pour augmenter le nombre de port SATA ,un bug est apparu sur ces ports mais Asus n’a pas mis à jour son BIOS, seul JMicron à fournit un nouveau firmware pour son contrôleur,j’ai réussi à implémenter le nouveau firmware JMicron dans le BIOS Asus et tout est rentré dans l’ordre.
MattS32
Starfoul:<br /> Avec les informations que j’ai donné, il est aisé de comprendre que le fabricant passera moins de temps à mettre au point sur PowerPC que sur PC.<br /> Mais pas 100 fois moins de temps… Or niveau ventes, avec un Mac qui à l’époque faisait 2-3% du marché, mais principalement avec les portables et les iMac, dont les cartes graphiques n’étaient pas remplaçables, le marché pour des cartes graphiques Mac étaient sans doute pas loin d’être 100 fois plus petit…<br /> Donc même si développer le firmware et le driver Mac coûtait peut-être 2 ou 3 fois moins (et encore, je doute que ça soit un tel facteur…), le coût de développement ramené a l’unité était bien plus élevé.<br /> Starfoul:<br /> J’avais une carte mère Asus P5B-DLX ayant un contrôleur intégré JMicron pour augmenter le nombre de port SATA ,un bug est apparu sur ces ports mais Asus n’a pas mis à jour son BIOS, seul JMicron à fournit un nouveau firmware pour son contrôleur,j’ai réussi à implémenter le nouveau firmware JMicron dans le BIOS Asus et tout est rentré dans l’ordre.<br /> C’est bien de raconter ta vie, mais ça n’a aucun rapport avec le sujet… Développer un firmware spécifique pour une autre architecture de machine, c’est pas la même chose que d’intégrer une mise à jour dans un firmware existant…
Turd
MattS32:<br /> l’Open Firmware des machines Apple n’étaient pas compatibles avec le BIOS des PC (les machines n’avaient à l’époque pas les mêmes CPU…), donc pour les cartes nécessitant d’être reconnues par le firmware au boot, il fallait un firmware compatible. Mais ce n’était pas dans une volonté de blocage (d’ailleurs, ATI vendait aussi lui même des cartes avec firmware compatible Mac, sans passer par Apple).<br /> Un site qui répertorie des cartes graphique et SCSI prévu pour tourner sous x86 mais fonctionnant sous RISC Alpha<br /> http://moon.hanya-n.org/comp/alpha/hct/graphics.html
Starfoul
Merci pour ce lien, ça vient confirmer qu’il est tout à fait possible de faire fonctionner des cartes fille sur différentes plateformes de processeur sans avoir besoin d’un firmware spécifique.<br /> C’est bien Apple qui à délibérément choisi d’obliger ses clients à se fournir exclusivement chez lui, non pas pour une «&nbsp;raison technique&nbsp;» mais pour une raison pécuniaire…
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Dreame lance son aspirateur robot Dreame Bot L10 Pro à prix choc chez AliExpress
Sunshine : une quête de sens à la surface du Soleil
WhatsApp ne supprimera pas votre compte le 15 mai si vous n'acceptez pas ses règles de confidentialité
Aux US, 4% des utilisateurs d'iPhone laissent le tracking des applications activé après la mise à jour iOS 14.5
iPhone reconditionné : 2 deals chocs à moins de 200€ à saisir ce week-end
Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Mini critique Tribes of Europa (S01)
Mini critique Truth Seekers (S01)
Mini critique For All Mankind (S02E01)
Mini critique Snowpiercer (S02E01)
Haut de page