Un AirTag deux fois plus fin ? C’est possible, mais il faut un peu bricoler

08 mai 2021 à 08h08
20
The AirTag Card © Andrew Ngai
La nouvelle AirTag Card, bientôt chez vous ? © Andrew Ngai

Cela ne fait même pas un mois que les Apple AirTags sont disponibles à la vente qu'ils font déjà l'objet de tentatives de customisation multiples.

Alors que le dernier-né de la Pomme voit notamment les critiques s'élever contre une absence d'encoche permettant de l'accrocher, entre autres, à un porte-clés, les innovations se démultiplient sur le Web pour pallier ce manque. Au menu du jour : la « AirTag Card ».

Ciel, mes AirTags ne sont pas poinçonnés !

Autant vous prévenir : si vous êtes un amoureux invétéré du design d'Apple, désireux de mettre à profit et sans risque les 39 dollars dépensés pour l'achat des AirTags, ou tout simplement cardiaque, le tour de magie opéré par Andrew Ngai n'est pas à reproduire chez vous.

En revanche, si vous êtes plus habile que Bob le Bricoleur et certain de votre capacité à manipuler un pistolet thermique comme une imprimante 3D (tout le monde a ça dans son garage, n'est-ce pas), alors penchez-vous sur la question si le cœur vous en dit.

Près de deux semaines après leur sortie officielle, les AirTags font l'objet de plusieurs critiques. Si celle concernant leur prix de vente pouvait être attendue, plusieurs voix s'élèvent contre une absence d'encoche permettant par exemple d'accrocher vos AirTags.

Une omission de la Pomme ? Certainement pas. Une stratégie marketing triomphante ? Vous y êtes. Car, si les X-Rays de Tile et le SmartTag de Samsung sont bien poinçonnés, Apple vous propose notamment de jolis accessoires, les Loop, pour de coquettes sommes comprises entre 35 et 45 dollars afin d'accrocher votre nouvel appareil. Aussi cher que les Airtags, en somme.

Ceci n'est pas une carte de crédit

Pour économiser quelques dizaines de dollars d'accessoires, les astuces ne manquent (déjà) pas. Si iFixit propose notamment de poinçonner vous-même vos AirTags par le biais d'une perceuse à un endroit clé, l'Américain Andrew Ngai est allé encore plus loin.

Équipé d'un pistolet thermique, celui-ci a fait chauffer ses AirTags à près de 65 degrés Celsius pour décoller les composants de la coque. Son objectif ? Relier la batterie et le circuit imprimé des AirTags à plat, là où Apple les superpose, pour réduire l'épaisseur de l'appareil, notamment pour pouvoir le glisser plus aisément dans son portefeuille.

L'opération a par ailleurs nécessité l'élaboration d'un rectangle de bois découpé à l'imprimante 3D pour une précision optimale afin que les composants soient bien fixés. Car c'est là le principal écueil de l'innovation d'Andrew Ngai : son AirTag Card n'est pas recouverte par une coque de protection, des éléments comme la batterie ou les câbles soudés à l'étain sont à l'air libre. Évitez donc de faire tomber votre AirTag Card dans une flaque.

Le bilan de ce travail, disponible dans la vidéo ci-dessous, présente un outil avant tout fonctionnel et moins épais que les AirTags dans leur coque Apple. Libre à vous, amoureux ou détracteurs de la Pomme, de suivre (ou non) le chemin d'Andrew Ngai. Et en plus, la AirTag Card se poinçonne sans risque. Elle est pas belle, la vie ?

Sources : Techcrunch , 9to5Mac

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
20
10
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Huawei :
Honor pourrait également sortir son smartphone pliable... mais pas avant la fin d'année
Après Aukey, au tour de RavPower d'être banni d'Amazon en raison de faux avis
Galaxy Z Fold 3 et Z Flip 3 : vers un lancement tout début août
Qualcomm : le futur haut de gamme Snapdragon 895 en test chez les constructeurs partenaires
Le forfait mobile B&You 5 Go à prix mini est de retour !
Le trafic de données mobiles a augmenté de 46 % depuis le début de la pandémie de COVID-19, selon Ericsson
Tim Cook estime qu'il y a 47 fois plus de malwares sur Android que sur iOS (et c'est drôlement précis)
Les Honor 50, 50 Pro et 50 SE sont officiels : les premiers smartphones de la marque depuis qu'elle n'appartient plus à Huawei
Leica lance un smartphone au Japon, mais il est moins inédit que vous ne le pensez
Haut de page