Amazon repart à la chasse aux commentaires sponsorisés

19 octobre 2015 à 09h17
0
Afin de redorer son image, le cyber marchand Amazon a déposé une plainte contre plus de 1000 personnes ayant publié de faux commentaires.

Si Internet donne accès à une multitude de produits vendus à distance, paradoxalement, il est de plus en plus difficile de lire des avis crédibles. Comment dissocier un retour réel d'une publication sponsorisée ou biaisée ? Selon la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes, en 2010 le taux d'anomalies repérées par les enquêteurs était de 28,8 %, un chiffre passé à 44,4 % en 2013. On estime aujourd'hui qu'un commentaire sur deux n'est pas digne de confiance.

Sur ce secteur, le géant du commerce Amazon est une cible de choix. La société a déposé une plainte contre les membres de Fievrr.com, une plateforme qui propose 5 dollars à toute personne acceptant de rédiger ou de publier de fausses opinions. Au total, 1114 personnes sont ainsi concernées selon la BBC qui rapporte l'information.

Au mois d'avril, la multinationale de Jeff Bezos avait déjà entrepris des actions contre les sites buyamazonreviews.com, bayreviews.net et bayreviewsnow.com afin de dépolluer sa plateforme e-commerce. Dans sa plainte, il est ainsi expliqué : « bien qu'elles soient peu nombreuses, ces opinions menacent la confiance que nos utilisateurs, nos vendeurs et nos fabricants placent en Amazon, et affectent donc la marque Amazon »

035C000008210160-photo-amazon-banner.jpg

Amazon a récemment revu son système de commentaires, notamment en donnant plus de visibilité à ceux laissés par les personnes ayant précédemment acheté les produits depuis son site. Mais le plaignant ajoute qu'un de ses membres incriminés a réussi à détourner le mécanisme des commentaires vérifiés en acceptant de recevoir une simple enveloppe vide sans aucun produit de la part du commerçant partenaire.

Sans doute toujours aussi pour redorer son image, Amazon a récemment ouvert une enquête sur les conditions de travail de ses salariés dans les entrepôts.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

eFast Browser : le malware qui voulait remplacer Chrome
Pokémon GO : Nintendo et Google investissent 30 millions dans Niantic Labs
Netflix se lance dans le cinéma, et ça ne plait pas aux exploitants de salles américains
Apple écope de 234 millions de dollars d'amende pour violation de brevets
VTC Cab, quand les chauffeurs
Google rachète Digisfera pour optimiser Street View
Les 12 règles essentielles de sécurité pour les PME
5 infos qui nous ont échappé cette semaine
Windows 10, build 10565, disponible au téléchargement en ISO
Vous vous êtes mis à la domotique (votre avis)
Haut de page