Amazon est également ciblé pour ses pratiques fiscales en Allemagne

01 juin 2018 à 15h36
0
Après la Grande-Bretagne et la France, les pratiques fiscales d'Amazon sont épinglées dans un nouveau pays, l'Allemagne. La firme américaine n'aurait payé que 3 millions d'euros d'impôt sur les sociétés alors que ses ventes sont estimées à 8,7 milliards de dollars sur ce marché.

00FA000004234374-photo-amazon-sq-logo-gb.jpg
L'agence Reuters met une nouvelle fois le doigt sur les pratiques fiscales d'Amazon. Elle indique que la société n'aurait réglé l'impôt sur les sociétés que sur une faible part de ses revenus. Elle se serait ainsi acquittée de 3 millions d'euros d'impôts en 2012 sur une base de 10 millions d'euros (avec un taux à 30%).

Pourtant, l'Allemagne représente un marché important pour Amazon et a enregistré 8,7 milliards de dollars de chiffre d'affaires sur la même période. L'agence estime que la majeure partie de cette somme aurait alors transité via les unités du groupe situées au Luxembourg, terre où la fiscalité est plus avantageuse.

Le législateur allemand a diligenté une enquête sur la société et sur ses montages lui permettant non seulement de jouer sur les règles fiscales des différents Etats européens mais également de facturer des sommes importantes à ses propres filiales.

Pour rappel, l'Allemagne n'est pas le seul pays dans lequel les pratiques d'Amazon sont critiquées. En Grande-Bretagne, la firme avait dû répondre aux questions des députés quant à ses méthodes d'esquive fiscale alors qu'en France, Amazon a confirmé que ses filiales étaient sous le coup d'enquêtes conduites par notre administration fiscale. La firme précisait à ce titre que pour la période entre 2006 et 2010, son redressement fiscal portait sur 198 millions d'euros environ.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Marketing mobile : Criteo annonce le rachat d'AD-X Tracking
En dépit de leurs craintes, les pigeons ne battent pas de l'aile
Sojeans lève 7 millions d'euros pour vendre ses denims en Europe
Microsoft : une montre connectée pour 2014 ?
Royaume-Uni : les autorités peuvent saisir les données mobiles sans se justifier
Livre électronique : le cas Apple pourrait faire l'objet d'une enquête en Australie
Utilite : une prochaine
Chasse aux bugs dans IE11 : Microsoft récompense un employé de Google
Surface RT : Microsoft casse les prix, à partir de 339 euros (màj)
Dell : Carl Icahn repart à la charge et formule une nouvelle offre (màj)
Haut de page