MAX 2010 : bilan et retour sur la stratégie multi-écrans d'Adobe

Stéphane Ruscher
Spécialiste informatique
02 novembre 2010 à 13h19
0
L'Adobe Max s'est tenu du 25 au 27 octobre. Pendant 3 jours, sessions, keynotes et débriefings se sont succédés, et il est désormais temps d'en tirer un bilan. Un mot d'ordre semble avoir incarné les annonces révélés au cours de l'événement : le multi-écrans. Traduire : la possibilité pour les éditeurs de déployer un même contenu sur plusieurs plates-formes : smartphones, tablettes, ordinateurs ou encore téléviseurs. Evidemment, en lisant entre les lignes, il s'agit surtout pour l'éditeur de placer ses technologies telles que Flash ou AIR sur ces plateformes, puisque telle est la base de cette stratégie multi-écrans.

Smartphones : AIR s'ouvre à Android

Les smartphones représentent le premier terrain d'attaque de l'éditeur : après l'intégration de Flash Player 10.1, Adobe fait d'Android son cheval de bataille mobile en lançant une version 2.5 de l'environnement AIR prenant en charge l'OS mobile de Google. Il est donc possible de réaliser facilement des applications AIR prenant effectivement en charge les propriétés matérielles des smartphones (accéléromètre, webcam, multi-touch...), et en tirant parti du code existant pour les éditeurs disposant déjà d'applications AIR pour desktop.

0190000003694266-photo-max-air-for-android.jpg


TV : la plateforme Flash sur le web et sous forme d'applications

Les téléviseurs connectés sont également au centre des préoccupations d'Adobe, et ce sur deux terrains. Le premier concerne le web sur le téléviseur, et notamment Google TV. La plateforme de salon de Google intègre, comme on le sait, Flash Player et le MAX aura été l'occasion de faire une démonstration concrète des possibilités de la plateforme via les services vidéo d'Amazon ou HBO. Pour l'instant, les possibilités concernant Google TV se limitent au navigateur web de la plateforme, mais Adobe permet également, via AIR 2.5, de développer des applications AIR optimisées pour les téléviseurs connectés, avec comme premier partenaire Samsung, qui devrait proposer des téléviseurs et lecteurs Blu-ray compatibles prochainement.

012C000003694268-photo-max-google-tv-1.jpg
012C000003694270-photo-max-google-tv-2.jpg


Tablettes : Adobe mise sur le PlayBook de RIM

Le dernier écran à investir est évidemment celui des tablettes et notamment par le biais de la publication numérique avec la prochaine Digital Publishing Suite. Prenant la suite de la solution déjà développée pour l'éditeur Conde Nast avec l'application iPad du magazine Wired, Digital Publishing Suite permet, à partir d'Adobe In Design CS5, d'éditer des magazines numériques à destination de l'iPad ou de tablettes compatibles AIR, aux formats d'écrans variés. Adobe compte également beaucoup sur le PlayBook, la tablette 7 pouces de RIM. Celle ci intègre Flash et Adobe AIR au coeur de son OS : l'intégration permet de gérer le multi-tâche (permettant ainsi d'exécuter plusieurs applications AIR simultanément), et plusieurs composants du système ont été développés avec la technologie, notamment le lecteur vidéo. L'iPad est actuellement la seule tablette ayant percé sur ce marché encore naissant. Il sera intéressant d'observer la réussite de ses concurrents : la présence de Flash et AIR sera-t-elle un facteur différenciant ? RIM comme Motorola du côté des smartphones n'ont pas manqué d'affirmer qu'ils considéraient comme essentiels d'offrir « tout l'internet » à leurs utilisateurs. Pourtant, les chiffres de ventes de l'iPad ne semblent pas, pour l'instant, témoigner d'une certaine réticence à l'absence de Flash et les principaux fournisseurs de contenus s'adaptent à cette donne.

012C000003694272-photo-max-playbook.jpg
012C000003694274-photo-max-playbook-2.jpg


Multi écran... et multi monétisation !

La multiplication des écrans est sans doute l'un des principaux phénomènes high tech de ces dernières années, mais l'autre concerne la transformation des modes de distribution des applications, et particulièrement le déplacement vers les « app stores ». Certains existent déjà, d'autres ont été annoncés en grande pompe comme le prochain Mac App Store d'Apple. Il en aura également été question avec le lancement du service InMarket, permettant de publier une application sur une multitude de kiosques de téléchargement (on retrouve là encore une approche « un contenu vers plusieurs destinations ») et de surveiller son évolution. Le service fonctionne sur la base de la répartition 70/30 popularisée par l'App Store d'Apple et le premier partenaire d'InMarket est l'AppUp d'Intel, kiosque de téléchargement d'applications pour netbooks. La plateforme Digital Publishing Suite intègre également l'aspect monétisation dans sa solution, qui gère la publication sur les principaux kiosques (Apple App Store, Android Market...).

012C000003694276-photo-max-inmarket-1.jpg
012C000003694278-photo-max-inmarket-2.jpg


HTML 5 et le Packager : comment toucher l'iOS sans Flash ?

Si Adobe concentre l'essentiel de sa stratégie sur Flash et AIR, l'éditeur joue, comme on l'a vu, la carte de la complémentarité. C'est une évidence : Apple n'intègrera jamais Flash sur ses appareils, et même si les plateformes concurrentes telles qu'Android ont un bel avenir devant elles, ia popularité de l'iPhone ou de l'iPad ne semble pas destinée à faiblir. Le relâchement des conditions de publication sur l'App Store permet néanmoins à Adobe de respirer : l'éditeur peut à nouveau pousser son Packager, permettant de convertir une application AIR en application iOS native (en plus de la solution Digital Publishing qui gère depuis le début l'iPad comme les plateformes compatibles AIR). Lors des « sneak peeks », session de previews technologiques, une démonstration aura également attiré l'attention : la conversion de contenu Flash en HTML 5. Une issue de secours au cas où une partie non négligeable du web mobile se dessinerait sans Flash ?
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

Prospective : en route vers une société futuriste high-tech ou low tech ?
Dolby/ DTS : comprendre les différents formats audio home-cinema et traitements multicanaux
Apocalypse : notre sélection des meilleurs films et séries sur la fin du monde pour un Halloween confiné
Test Corsair MP400 : de bonnes performances, mais la capacité avant tout
Netatmo propose un nouveau thermostat connecté
Casques Bluetooth à réduction de bruit : notre comparatif des meilleurs modèles actuels
Banshee : la série pulp qui surclasse le genre
Test iPhone 12 : un nouveau standard pour les smartphones Apple
Télétravail :
Test Sony KD-65XH9505 : le meilleur écran LCD 4K Full LED du moment
scroll top