Thierry Bolloré est débarqué de son poste de directeur général de Renault

11 octobre 2019 à 11h52
0
renault

Renault a décidé, ce vendredi lors d'une réunion du conseil d'administration, de se séparer de son directeur général Thierry Bolloré. Un moyen de tenter de sauver l'alliance avec Nissan et Mitsubishi.

Le Figaro annonçait la tendance en début de semaine, c'est désormais confirmé : Thierry Bolloré n'est plus directeur général de Renault.

Renault en difficulté en 2019 ?

Le conseil d'administration du constructeur automobile français s'est réuni tôt ce vendredi 11 octobre 2019 pour prendre cette décision, dont l'effet est immédiat. Aucun membre du board ne s'y est opposé. En attendant de trouver un·e remplaçant·e, c'est Clotilde Delbos, directrice financière du groupe depuis 2016, qui prend les rênes.

Officiellement, il est reproché à Thierry Bolloré les mauvaises performances de Renault cette année, avec des bénéfices qui se sont écroulés (-50 %) au premier semestre, comme le rappelle Le Monde. En six mois, 700 millions d'euros de trésorerie se sont aussi envolés. Et l'argument de l'augmentation des investissements n'aurait pas convaincu. Pour le second semestre, les résultats ne devraient être guère plus glorieux, selon un proche du dossier cité par le quotidien.

Une conséquence de l'affaire Carlos Ghosn

Mais ce qui a précipité la chute de l'ancien président général du groupe est bien sûr l'affaire Carlos Ghosn. Présent dans l'entreprise depuis 2012, nommé directeur général adjoint en février 2018 et directeur général en janvier 2019 suite à la restructuration opérée après l'arrestation de Carlos Ghosn, Thierry Bolloré est trop connoté « administration Ghosn » aux yeux des partenaires japonais de Renault.

L'objectif, affiché par le conseil d'administration, est de sauver la grande alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, qui a pris du plomb dans l'aile avec les événements de ces derniers mois. Les relations entre la France et le Japon se sont largement détériorées avec cet épisode, et le départ de Thierry Bolloré doit permettre d'aider à tourner la page.

Cette décision provient a priori d'une volonté de l'État français, principal actionnaire de Renault. C'est ensuite le président de l'entreprise, Jean-Dominique Senard, qui a joué le rôle du bourreau.

Source : Le Monde
Modifié le 11/10/2019 à 11h52
3 réponses
4 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Gears 5 : 640 jours de ban pour des ragequit à répétition...
SpaceX : plutôt 42 000 satellites pour Starlink ?
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top