Qobuz et sa musique haute définition rachetés par Xandrie

0
Qobuz vient d'être racheté par la société Xandrie. Suite à un redressement judiciaire, le tribunal de commerce de Paris a finalement rendu son verdict concernant le rachat du site de streaming et téléchargement en ligne.

Denis Thébaud, directeur général de Xandrie a finalement eu l'aval de la justice pour le rachat de Qobuz, en plus d'avoir la préférence de la société elle-même. Passant devant Son-Video.com, la filiale de distribution multimédia entend bien redresser le site des mélomanes avertis.

Qobuz concurrence les sites de streaming et de téléchargement de musique en ligne tels Spotify, Deezer, ou iTunes en proposant de la musique de plus haute résolution (qualité CD voire Hi-Res). Son modèle économique repose aussi sur des offres d'abonnement, mais cible un public plus âgé et plus connaisseur : un répertoire classique et jazz plus étendu, des albums plus finement sélectionnés (selon leur qualité de mastering par exemple), des pochettes d'albums numériques et des articles fouillés ...

Le nouvel acquéreur du trublion de la musique en ligne, Denis Thébaud, était déjà connu pour être le fondateur d'Innelec Multimedia. Société de distribution de jeux vidéo au départ, la marque a ouvert son spectre à beaucoup d'autres produits culturels. Aujourd'hui, Denis Thébaud est responsable de la jeune filiale (Xandrie) qui édite Allbrary, une médiathèque en ligne.

0258000003167510-photo-portrait-de-yves-riesel.jpg
Photographie d'Yves Riesel (fondateur de Qobuz) qui rappelle la légendaire marque "La Voix de son maître" à un détail près : un Mac remplace le vieux gramophone.


Le combat d'un mélomane

Au départ l'affaire d'Yves Riesel avait de quoi séduire les investisseurs, notamment entre 2012 et 2015 lorsque son chiffre d'affaire passait de 4,7 millions à 7,4 millions d'euros. Mais ne trouvant pas les fonds nécessaires pour amortir son développement à l'international (Angleterre, Irlande, Belgique, Luxembourg, Pays-Bas, Allemagne, Autriche, Suisse) le fondateur de Qobuz a fini par voir sa société placée en procédure de sauvegarde en août 2014. Selon l'Express, l'entrepreneur cherchait alors entre 9 et 12 millions d'euros pour que son site subsiste.

Mais la levée de fonds n'aboutit pas et quatre offres de reprises se font alors connaître. Yves Riesel, qui aurait aimé un geste de la part des dirigeants, considère alors que les meilleures offres seront celles émanant des sociétés déjà plus ou moins dans le secteur de la musique.

Le choix de la musique, toujours, à tous crins, remporte à ce moment-là l'adhésion des clients de Qobuz qui donnent 10 000 signatures à la pétition « pour sauver Qobuz ». Aujourd'hui le PDG du site de streaming se dit rassuré que soit préservée « la culture musicale de Qobuz ». Si l'on en croit ses déclarations affirmant sa volonté d'accompagner sa création "mais pas en interne", il pourrait également quitter la présidence générale de la marque.

Denis Thébaud a déjà fait savoir au tribunal de commerce de Paris qu'il entendait investir 13 millions d'euros supplémentaire dans l'œuvre d'Yves Riesel.

A lire également
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
Limitée à 320 km, l'autonomie de la Porsche Taycan Turbo électrique déçoit...
Selon une étude, 46 % des Français envisageraient d'acheter une voiture électrique ou hybride
Démarchage abusif : 111 millions d'appels bloqués par Orange depuis septembre
Le CSA monte une équipe de professionnels des médias pour lutter contre les fake news
Malgré l’essor des voitures électriques, les constructeurs pourraient supprimer 80 000 postes
SFR augmente le prix de ses forfaits internet fixe
Amazon dévoile le calendrier pour recevoir ses commandes avant Noël

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !
scroll top