Foxconn admet embaucher des ouvriers en-dessous de l'âge légal

Par
Le 16 octobre 2012
 0
Dans un communiqué publié mardi, la firme tawainaise Foxconn a admis avoir embauché des jeunes chinois n'ayant pas l'âge légal de travailler dans des usines comme les siennes. La société indique avoir constaté la situation après avoir mené sa propre enquête dans ses chaînes de montage.

00fa000005371616-photo-bienvenue-chez-foxconn.jpg
Après s'être penché sur le cas de HEG Electronics en août dernier, l'organisme China Labor Watch accusait lundi l'entreprise Foxconn d'employer des jeunes âgés de 14 et 15 ans dans ses usines chinoises. Dans le pays, l'âge légal pour commencer à travailler est de 16 ans.

Si HEG a, dans son temps, démenti faire travailler des enfants en-dessous de l'âge légal, Foxconn ne s'est pas défilé et a rapidement réagi : dans un communiqué publié mardi, l'entreprise admet avoir constaté la présence de trop jeunes travailleurs dans son usine de Yantai, dans la province de Shandong.

« Ce n'est pas seulement une violation du droit du travail en Chine, c'est également une violation de la politique de Foxconn et des mesures immédiates ont été prises pour renvoyer les employés en question à l'école » explique la déclaration reçue par mail par CNET. L'entreprise ajoute mener une « enquête approfondie » en vue de « déterminer comment cela s'est produit, ainsi que les mesures qui doivent être prises pour s'assurer que ça ne se reproduise plus. »

Foxconn, qui assemble des produits de grandes marques telles que Sony et Apple, est depuis longtemps scruté par les observateurs en raison de conditions de travail peu reluisantes souvent mises en avant. Il est donc pas étonnant que l'entreprise, qui emploie des centaines de milliers de travailleurs chinois dans ses usines, réagisse très vite face à une telle situation.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Entreprises

scroll top