Meetic n'est plus à vendre, faute de repreneur

15 décembre 2010 à 09h10
0
00A0000001491502-photo-marc-simoncini.jpg
Bien qu'il ait à plusieurs reprises exprimé le souhait de se désengager de Meetic pour mieux se consacrer à ses activités d'investisseur, Marc Simoncini va devoir conserver les rênes du site de rencontres qu'il a fondé. Dans un communiqué, la société a en effet annoncé mardi que Marc Simoncini et Match Pegasus, ses deux principaux actionnaires, ont mis un terme au mandat confié à Messier Maris Partners en vue de la cession de leur participation au sein du groupe. Motif invoqué : aucune des offres reçues n'a été jugée capable de refléter « la valeur et le potentiel de Meetic ».

« Nous nous doutions que Meetic était trop gros pour être racheté par un acteur français, nous nous sommes aperçus que nous étions aussi peut-être trop gros pour être rachetés par un acteur européen », confie Marc Simoncini dans un entretien accordé au quotidien Les Echos.

Faute d'une proposition suffisamment ambitieuse, il poursuivra donc sa route à la présidence du groupe en charge des orientations stratégiques, l'opérationnel ayant déjà été délégué à Philippe Chainieux, et annonce un plan de développement sur trois ans qui devrait voir le développement de l'offre Meetic Affinity, l'arrivée du portail sous forme d'applications mobiles sur les principales plateformes du marché et, peut-être, une ou plusieurs opérations de croissance externe en Europe.

Meetic, qui début 2009 avait racheté les activités européennes de l'américain Match.com, a réalisé un chiffre d'affaires de 164,5 millions d'euros l'an dernier.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Nokia supprime 800 emplois
Yahoo supprimera bien 600 emplois
La Freebox v6 face à la concurrence
IBM lance la version Android de Lotus Notes Traveler
Gadget : un dongle 3-en-1 pour connecter un APN à l'iPad
L'iTunes store offrira des cadeaux juste après Noël
Apple accusé de violation de droits d'auteur par des éditeurs japonais
Vidéo : nouvelle interface de Meego sur une tablette
Des données de clients McDonalds dans la nature
Nokia repousse son smartphone E7 à début 2011
Haut de page