AMD annonce le rachat de SeaMicro

01 juin 2018 à 15h36
0
Le fondeur annonce qu'il va procéder au rachat du spécialiste des microserveurs SeaMicro. Pour 334 millions de dollars (dont 281 en cash), AMD compte proposer dès le second semestre des solutions utilisant les technologies de SeaMicro.

00FA000001593664-photo-logo-amd-marg.jpg
AMD explique avoir déboursé pas moins de 334 millions de dollars pour l'acquisition de SeaMicro. Cette société spécialisée dans les microserveurs à large bande passante va donc intégrer les équipes du fondeur. Dans un communiqué, l'entreprise basée à Sunnyvale commente son rachat en expliquant qu'AMD cherche à développer sa stratégie de développement des centres de données basés sur le Cloud.

Une position confirmée par Rory Read, le p-dg d'AMD. Le dirigeant ajoute qu'avec « l'acquisition de SeaMicro, nous accélérons la transformation d'AMD vers plus d'agilité et d'innovation afin de tenir notre position de leader. Les compétences combinées d'AMD et de SeaMicro vont donc nous permettre d'attaquer le segment des serveurs à large bande passante ».

Le groupe indique également que d'ici le second semestre 2012, AMD devrait proposer de nouvelles solutions « utilisant les processeurs Opteron et combinant la technologie d'AMD et SeaMicro ». Toutefois, AMD tient à préciser qu'elle continuera tout de même de produire des serveurs « traditionnels ».
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

App iOS : Flipboard désormais disponible en version française
MWC 2012 : présentation vidéo du LG Optimus 3D Max
Philips PicoPix 2230 et 2330 : vidéoprojecteurs de poches entièrement autonomes
Apple refuse de vendre un livre électronique contenant des liens vers Amazon
MWC 2012 : présentation vidéo de l’ASUS Transformer Pad 300
Windows 8 : une configuration requise fort modeste
AMD propose des pilotes Catalyst pour Windows 8
MWC 2012 : Présentation du Huawei Ascend D1
Copie privée : 4 députés demandent au ministre de la Culture des éclaircissements
Google fait payer l'usage de Maps, Foursquare migre sur OpenStreetMap
Haut de page