1000startups : Niel veut faire de la Halle Freyssinet le plus grand incubateur au monde

le mardi 24 septembre 2013
Xavier Niel et la Caisse des dépôts ont solennellement signé mercredi à la mairie de Paris l'accord selon les termes duquel l'entrepreneur se portera acquéreur de la halle Freyssinet, dans le XIIIe arrondissement de la capitale. Il ambitionne d'en faire le plus grand incubateur pour startups au monde.

C'est sous les ors de l'Hôtel de Ville que Xavier Niel, la Caisse des dépôts et la mairie de Paris ont officiellement engagé le processus de création de 1000Startups, le projet d'incubateur géant pour startups voulu et financé, en majorité, par le fondateur d'Iliad. Ce long bâtiment, classé aux monuments historiques, sera cédé à la société désormais chargée de sa gérance. Les porteurs du projet prévoient d'ouvrir en 2016 ou 2017 un grand espace dédié à la création d'entreprise qui réunira, sur environ 30 000 mètres carrés, espaces de travail partagés, services publics, amphithéâtre, salles de réunion et restaurant accessible 24h sur 24.

D'argent, il n'est pas (encore) question dans la bouche de Bertrand Delanöe, maire de Paris, selon qui cet espace d'une envergure sans précédent s'inscrit dans la parfaite continuité des différents incubateurs et centres dédiés au numérique créés avec le soutien de la ville. « L'idée n'est pas de gagner de l'argent mais d'aider les jeunes à créer des entreprises », abonde Xavier Niel.

0190000006662770-photo-maquette-freyssinet-niel-mairie-de-paris.jpg

Cet incubateur, pour l'instant surnommé 1000Startups, fonctionnera donc comme les différentes structures similaires déjà en place dans Paris, en province et dans le reste du monde : en échange d'un loyer raisonnable, les créateurs d'entreprise pourront y occuper quelques bureaux et profiter des infrastructures mises à leur disposition, ainsi que de la proximité avec d'autres entrepreneurs. Plusieurs antennes de services publics (banque publique d'investissement) et privés (banques) devraient également s'implanter au sein de l'ancienne halle, de façon à faciliter les démarches des impétrants. Plus que de simples bureaux, la nouvelle Halle Freyssinet se veut un lieu de vie inscrit dans le quartier, avec des jardins ouverts, un restaurant ouvert nuit et jour et 4 000 mètres carrés de « forum » destinés aux échanges.

Pour Xavier Niel, le lieu s'adresse en priorité aux entreprises qui débutent et n'ont donc pas encore les moyens de voler de leurs propres ailes. Il assure que le projet n'a pas vocation à entrer en concurrence, mais plutôt à « compléter », les incubateurs existants. « On a visité des incubateurs un peu partout, dans le monde entier, et tenté de rassembler les meilleures idées ici », commente l'intéressé. « Les plus grands incubateurs qu'on connaît font environ 3000 mètres carrés, là on va faire dix fois plus grand », ajoute-t-il, sourire aux lèvres.

0190000006662772-photo-maquette-freyssinet-niel-mairie-de-paris.jpg

C'est lui qui portera, sur ses fonds propres, l'essentiel de l'investissement nécessaire. La mairie de Paris apporte sa caution, tandis que la Caisse des dépôts contribuera aux deniers nécessaires à hauteur de « 5 à 10% », le montant exact n'ayant pas encore été précisé. La future Halle dédiée aux start-ups sera donc gérée par une société co-détenue par Niel et la Caisse des dépôts, avec l'engagement que le lieu restera dévolu à son rôle d'incubateur « pour de très nombreuses années ».

Le projet représente un budget d'environ 150 millions d'euros, dont 70 millions d'euros pour le seul achat des murs auprès de la ville de Paris. Le reste servira aux travaux, aux frais divers et à l'aménagement, avec l'objectif de débuter les travaux à l'été 2014. Les locaux devraient donc être opérationnels en 2016 ou en 2017.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top