5 points à vérifier avant de changer de job

29 août 2016 à 10h18
0
Vous envisagez de changer de poste ? Un contrôle technique de 5 points vitaux s'impose avant, afin de séduire votre recruteur. De votre profil à votre CV en passant par le fameux entretien.

Vous y êtes. Face à la porte d'entrée de l'entreprise où vous rêvez de travailler, vous avez décroché un entretien d'embauche. Vous avez un peu d'avance sur l'heure du rendez-vous. Votre discours est affûté. Vous avez potassé l'historique de la société. Ça y est, la porte s'ouvre. Le recruteur ! Sourire, main tendue... mais là, c'est le drame : vous avez oublié d'enfiler un pantalon. Voici quelques conseils pour attirer autrement le regard de l'employeur.

Le mail de motivation. Il est devenu fréquent de postuler par e-mail, et donc de devoir écrire quelque chose, dans cet e-mail. Comme les recruteurs reçoivent énormément de candidatures chaque jour, ne vous perdez pas en circonlocutions. Dans un style courtois mais concis, venez-en au fait. Présentez vos intentions et votre profil en deux petits paragraphes, adoptez une police d'écriture claire et faites éventuellement ressortir les mots clés.

Le CV. Après avoir évité l'horrible cliché de photomaton ou le déprimant Times New Roman, vous avez aussi pensé à présenter votre expérience de manière claire, unifiée, et pourquoi pas avec des icônes. Des recruteurs vont plus loin et préconisent de mettre en avant sa progression. La juxtaposition d'entreprises ou de postes de plus en plus cotés peut s'en charger. Sinon : soulignez vos réussites ou projets menés à bien - de façon concise.


03E8000008308084-photo-entretien-d-embauche-recrutement-emploi-informatique.jpg


La légitimité professionnelle. À moins d'être journaliste (exemple au hasard), vos futurs recruteurs ne trouveront pas forcément de traces de vos travaux. Pour les rassurer, justement, faites le journaliste ! Enfin presque. Là encore, des experts en recrutement conseillent que vous partagiez votre expertise sur des sites professionnels spécialisés, ou bien sur un blog dédié. Les recommandations sur LinkedIn sont aussi utiles.

Le réseau. Avec un blog ou, à défaut, une prise de parole sur les réseaux sociaux, vous devenez aussi visibles auprès des entreprises de votre domaine, celles susceptibles de vous intéresser. Cela peut se passer sur Twitter, où les échanges se font volontiers et de façon plus décomplexée que par mail. Ou sur LinkedIn, où vous pouvez publier, à deux pas de votre CV, des articles ou des présentations. Ciblez des groupes pertinents et rejoignez-les.

L'entretien. Vêtu d'une tenue de circonstance, vous faites face au recruteur dont la première demande, à coup sûr, est de vous présenter. Plutôt que de lire le CV qu'il a sous les yeux, revenez sur votre parcours par le prisme des besoins de l'entreprise (que vous pouvez demander en début d'entretien), et en ayant en tête les spécificités du poste brigué. Si tout va bien, votre profil s'imbriquera alors naturellement dans les attentes de l'employeur.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

V2I : les Audi communiquent avec les feux tricolores
Dropbox : 68 millions de comptes piratés en 2012
Bouygues Telecom, le cavalier seul au trot
Feu vert pour Free Mobile en Italie
Logitech lance sa nouvelle gamme d'accessoires gaming : Prodigy
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
USB Type-C : tout savoir sur la nouvelle norme USB
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Haut de page