Le gouvernement veut dynamiser le paiement sans contact

01 juin 2018 à 15h36
0
Parmi les 34 plans de la « Nouvelle France industrielle », figure un volet relatif aux services permettant le paiement sans contact. Le gouvernement entend mettre en avant des outils utilisant la technologie pour le quotidien avec comme objectif que la totalité des cartes et terminaux puissent être en mesure de réaliser des paiements sans contact.

00FA000005957510-photo-logo-nfc-universal-contactless-card-symbol.jpg
Payer ses abonnements de transport, disposer de l'intégralité de son portefeuille dans une puce sécurisée, voilà les objectifs fixés par le gouvernement en matière de services sans contact. Dans le cadre des 34 plans pour la « Nouvelle France industrielle », une nouvelle feuille de route concernant ce domaine a été validée.

L'idée est ici d'embrasser le concept de la « ville intelligente » et de permettre aux habitants d'utiliser de nombreux services grâce à des outils pouvant communiquer sans contact (smartphone, tablette, carte à puce...). Dans ce cadre, le gouvernement souhaite cibler son action en particulier dans les domaines des transports, des paiements ou bien encore de la diffusion d'informations.

Pour ce faire, le document émis par le ministère de l'Economie, du Redressement Productif et du Numérique propose de réunir les grands groupes du BTP, les collectivités territoriales et les sociétés spécialisées (Gemalto, Safran, Oberthur). Pour ce faire, plusieurs rendez-vous sont programmés, le gouvernement tablant sur un horizon relativement lointain.

L'objectif est toutefois clair, le gouvernement affiche ses ambitions d'ici 2020 et veut « 100 % des cartes et des terminaux de paiement sans contact, 55 % de paiements en espèces en valeur remplacés par des paiements par carte. 8 millions de personnes paient avec leurs mobiles ». Un essor qui passera par une diffusion massive des cartes de paiement.

Transports, e-commerce ciblés en priorité

En matière de transports, une « application nationale interopérable » sera proposée en lien avec la SNCF, les opérateurs de téléphonie mobile, de transports. Il devra à terme être plus aisé d'acheter un billet de train en ligne puis de l'imprimer rapidement depuis un smartphone.

Enfin, un effort de communication sera fait en direction des commerçants afin qu'ils adoptent les solutions de paiement sans contact actuellement disponibles. Le domaine de l'e-commerce et les boutiques de proximité devraient être particulièrement ciblées par la mesure.

A ce jour, le sans contact est dans un entre-deux. Les banques proposent désormais régulièrement à leurs clients d'utiliser des cartes NFC et certains dispositifs, notamment dans les transports, ont montré leur efficacité. De leur côté, des géants comme Apple (avec iBeacon) tentent de tracer leur propre route. Malgré tout, certains usages, comme le paiement sans contact ne sont pas encore totalement développés sur le territoire, notamment lorsqu'il s'agit de régler un achat par le biais d'un smartphone.

Pour en savoir plus, notre analyse :

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Rachat de WhatsApp par Facebook : l'Europe demande l'avis des concurrents du service
Le Chromecast s'ouvre à tous les contenus avec le mirroring
IBM investit 3 milliards de dollars pour de nouveaux processeurs
Loi anti-Amazon : le commerçant est-il vraiment gagnant avec ses frais d'envoi à 1 centime ?
Google Ventures ouvre un compte en Europe pour viser les start-ups
Drones : des propositions pour faire décoller le secteur
Achats in-app : Apple aimerait bien que la FTC s'intéresse à Google
Flexible et transparent, LG montre le futur de ses écrans OLED
Freebox : le replay de Canal+ enfin accessible à tous
Infos US de la nuit : Apple face à la justice chinoise, Motorola interdit de ventes en Allemagne
Haut de page